Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Beau disque intervertébral du Miocène d'Anvers

Publié le par Phil Fossil

Beau disque intervertébral du Miocène d'Anvers
Beau disque intervertébral du Miocène d'Anvers

Disque intervertébral de cétacé (dauphin ou petite baleine), Miocène, Sables d'Anvers, Steendorp, Belgique. Diamètre 6,5 centimètres.

Lors d'une visite rapide à l'ancienne argilière de Steendorp il y a quelques semaines, j'avais pu constater que l'exploitation y est terminée depuis pas mal de temps, et qu'une partie est comblée avec des sables miocènes de l'Hemmoorien, Miocène, riche en Glycymeris obovata baldii.

Ces sables proviennent sans doute de l'un ou l'autre chantier de la ville d'Anvers...

Aucun reste de vertébré n'y a été ramassé, à part cette pièce complète et très sympa.

Ce disque se trouvait entre deux vertèbres, du vivant de l'animal.

Si d'aventure vous avez plus d'informations ou une détermination, un grand merci de nous en faire part.

Phil « Fossil »

Partager cet article

Repost 0

C'est vraiment une belle voiture !

Publié le par Phil Fossil

Depuis quelques temps déjà, j'ai l'opportunité de contempler lors de mes trajets des véhicules de la marque Tesla.

Voiture électrique, possédant une autonomie non négligeable, et une ligne racée, en prime, elle attire assurément le regard.

Seul petit bémol, ses moteurs électriques sont particulièrement silencieux, ce qui peut s'avérer dangereux pour les piétons un tantinet inattentifs... Ce qui, je vous rassure, n'est pas mon cas.

Même si mon coup de coeur va assurément à la Rimac Concept One (la première supercar électrique, d'origine croate et dans une toute autre gamme de prix), je ne dirais certainement pas non à une Tesla de couleur rouge...

Pourquoi rouge, me direz-vous ?

Une Teslarossa, en somme !

Phil "Fossil"

https://en.wikipedia.org/wiki/Rimac_Concept_One

Partager cet article

Repost 0

Ichthyosaure juvénile du Lias de Lyme Regis, UK

Publié le par Phil Fossil

Ichthyosaure juvénile du Lias de Lyme Regis, UK



Plus grande dimension du bloc : 22 centimètres.


Les stations balnéaires du Dorset, Lyme Regis et sa voisine Charmouth, sont sans conteste le paradis des chercheurs de fossiles.

Connues pour le Jurassique inférieur (Lias en Angleterre) mais aussi pour le Crétacé qui le surplombe, les fossiles découverts consistent la plupart du temps en des ammonites, bélemnites et autres mollusques.

Mais les restes de vertébrés y sont assez courants, à l'époque c'était le terrain de jeu de Mary Anning et on sait quelles merveilles elle y a découvertes !

Raies, poissons, reptiles marins, ptérosaure, ont permis à ces falaises de devenir l'un des meilleurs sites fossilifères mondiaux. Par la suite, des restes de dinosaures y ont même été mis au jour.

Cet exemplaire a été spécialement ramené pour votre serviteur, d'une bourse anglaise visitée par mon pote Tony.

On peut y observer des vertèbres, côtes et autres ossements, étalés sans doute suite à la prédation par des charognards.

Cette plaque sera exposée en bonne place dans mon futur Muséum...

Phil "Fossil"

 

Partager cet article

Repost 0

Un monstre marin, digne des pires créatures de films d'horreur, refait surface

Publié le par Phil Fossil



Les ichtyosaures ont brusquement disparu des océans des dizaines de millions d’années avant les derniers dinosaures, après un long règne de 157 millions d’années…


Imaginez un monstre marin de quatre mètres de long avec une tête pointue ornée de centaines de dents et de deux gros yeux globuleux… Cette créature, vieille de 170 millions d’années, a bel et bien existé. Il s’agit de l’ichthyosaure, plus connu sous le nom de monstre marin du Loch Storr. Ce monstre marin a été exfiltré des réserves du Muséum national d’Écosse où il attendait, depuis 50 ans, son heure de gloire.

Le fossile a été découvert en 1966, sur l’île de Skye en Écosse, par le directeur d’une usine électrique voisine. Mais « pendant un demi-siècle, le musée l’a gardé en sécurité, car nous n’avions pas l’expertise nécessaire pour le libérer de la roche très dense qui l’entourait et pour l’étudier », explique Steve Brusatte de l’Université d’Edimbourg.


« Plus grands, plus effrayants, plus fascinants » que le Loch Ness

C’est désormais chose faite : Nigel Larkin, conservateur et restaurateur de fossiles, a dégagé le monstre de la roche qui l’emprisonnait depuis des millions d’années. Le paléontologue Steve Brusatte et ses collègues Nick Fraser et Stig Walsh du musée national d’Écosse ont pu reconstituer une image claire de l’énorme créature qu’ils présentent comme un « joyau de la couronne de la préhistoire écossaise ».

« Les gens sont obsédés par le mythe du monstre du Loch Ness qui est totalement faux. Mais, ils ne réalisent pas que de vrais monstres marins ont existé ! », explique Steve Brusatte. Les ichtyosaures « étaient plus grands, plus effrayants, plus fascinants que Nessie », précise le paléontologue.

Le féroce prédateur, digne des pires monstres de films d’horreur, rodait dans nos océans il y a 170 millions d’années, à l’époque où les dinosaures dominaient le monde. Les ichtyosaures ont brusquement disparu des océans des dizaines de millions d’années avant les derniers dinosaures, après un long règne de 157 millions d’années.



http://www.20minutes.fr/monde/1918547-20160905-monstre-marin-digne-pires-creatures-films-horreur-refait-surface


http://www.bbc.com/news/uk-scotland-highlands-islands-37255431?ocid=fbert


Phil "Fossil"


PS. Comme vous pouvez vous en douter (voir l'article en anglais) ce spécimen a été découvert... Par un amateur paléontologue !



 

Partager cet article

Repost 0

Quelques bourses en Septembre

Publié le par Phil Fossil

Quelques bourses en Septembre
Quelques bourses en Septembre
Quelques bourses en Septembre

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Un dimanche tranquille à Anvers

Publié le par Phil Fossil

Ce dimanche, mon pote Phil Garot arrive à 8h.

Non sans mal, le Gordel (course cycliste) bloque une série de rues permettant d'arriver à mon domicile.

On charge le matériel complet, ne sachant pas si l'on va faire du tamisage intensif ou du simple ramassage à vue...

Vu la météo annoncée mouillée (euphémisme!), je pense que le ramassage aura notre préférence !

Après une pause café à la station-service de Waarloos, où il me montre quelques boites de dents découvertes ces dernières années, on reprend la route.

Phil prend néanmoins une pelle et un tamis grosses mailles (un centimètre), on ne sait jamais...

Peu après mon arrivée, je ramasse bien en vue mes deux pièces du jour !

Une pince de crabe Coeloma rupeliense, avec son dactyle, c'est une première pour moi, et quelques mètres plus loin une très jolie Cosmopolitodus hastalis mesurant entre 4 et 5 centimètres de hauteur.

Par la suite, après avoir à peu près épluché les couches prometteuses, je m'installe avec un grattoir pour trier un mélange de gravier et d'argile.

D'autres dents assez grandes sortent, plus ou moins fréquemment.

Pendant ce temps, Phil tamise des poches sableuses à gravier, il découvre pas mal de jolies pièces : Cosmopolitodus hastalis, Anotodus retroflexus, Isurus oxyrhynchus, Notorhynchus cepedianus... Et une assez grosse dent de cachalot.

Quand 17h arrive, j'ai gratté et trié environ 10 mètres-carrés de couche, mais la fatigue s'installe et on replie.

Encore un peu examiner diverses zones, ramasser quelques ossements et coquilles, et on rejoint le véhicule.

Juste passer à l'eau les quenottes, rentrer le matériel, et je m'écroule dans un fauteuil.

En tout cas...

Vivement la prochaine !

Phil "Fossil"

Publié dans Comptes-rendus, Générale

Partager cet article

Repost 0

Megachasma sp. du Néogène du Port d'Anvers à confirmer

Publié le par Phil Fossil

Megachasma sp. du Néogène du Port d'Anvers à confirmer
Megachasma sp. du Néogène du Port d'Anvers à confirmer
Megachasma sp. du Néogène du Port d'Anvers à confirmer
Megachasma sp. du Néogène du Port d'Anvers à confirmer


Lors de ma dernière visite dans le port anversois, j'ai eu la chance de découvrir pas mal de dents de squales, dont quelques raretés.

Ce bel exemplaire de Notorhynchus cepedianus supérieure (à gauche sur la photo) a été sorti de l'un des tous premiers tamis.

Par la suite, la dent de droite a provoqué chez votre serviteur un accès de joie débordante !

Il s'agit en effet, selon moi, d'une très grande rareté : une quenotte du "Requin Grande Gueule", Megachasma pelagios, ou plus prudemment Megachasma sp.

Elle mesure un centimètre de largeur.

Si vous pouviez me confirmer cela par un petit commentaire, j'en serais fort aise...

Merci d'avance !


Phil "Fossil"
 

Publié dans A déterminer SVP

Partager cet article

Repost 0

L'apparition de la vie sur Terre plus ancienne qu'on ne le pensait

Publié le par Phil Fossil



La vie sur Terre remonte à plus longtemps qu'on ne le pensait, selon des chercheurs australiens qui s'appuient sur la découverte au Groenland de fossiles datant d'au moins 3,7 milliards d'années, soit 220 millions d'années avant les plus anciennes traces de vie connues jusqu'à présent.

"Cette découverte constitue une nouvelle référence" dans la recherche des premières traces de vie sur Terre, a déclaré dans un communiqué Martin Julian Van Kranendonk, expert en géologie de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud et coauteur d'une étude parue dans la revue britannique Nature.

Ces structures fossilisées - appelées stromatolites - prouvent que la vie était déjà apparue quelque 800 millions d'années après la formation de la Terre, elle-même née il y a 4,5 milliards d'années, selon Allen Nutman de l'Université australienne de Wollongong, auteur principal de l'étude.

Ces formations géologiques ont émergé à la surface du sol après la fonte d'une plaque de glace dans le massif d'Isua, dans le sud-ouest du Groenland.

Les structures et la chimie de ces fossiles laissent penser à une activité microbienne et donc "à une origine biologique", signe "d'une émergence rapide de la vie sur Terre", d'après Allen Nutman.

Les stromatolites, hautes de 1 à 4 centimètres, viennent corroborer d'autres preuves génétiques qui placent l'origine de la vie à cette période.

Selon l'étude, cette découverte pourrait aussi aider à la recherche de la vie sur Mars, considéré comme la planète du système solaire la plus propice à l'existence de formes de vie car elle est dotée d’une atmosphère contenant de l’eau sous forme de vapeur et de glace.

"Il y a 3.700 millions d'années, Mars était probablement encore humide, avec même des océans", a expliqué à l'AFP Allen Nutman. "Si la vie s'est développée si rapidement sur la Terre, permettant la formation de choses comme ces stromatolites, il pourrait être plus facile de détecter des signes de vie sur Mars".

"Au lieu d'étudier uniquement la signature chimique de la planète, nous pourrions être en mesure de voir sur les images de Mars des choses comme des stromatolites", a-t-il ajouté.

Jusqu'à aujourd'hui, la plus vieille preuve de vie sur Terre avait été découverte par des chercheurs australiens et canadiens dans les roches de Strelley Pool Chert, dans la région de Pilbara en Autralie. Elle avait environ 3,5 milliards d'années.



http://www.rtbf.be/info/societe/detail_sciences-l-apparition-de-la-vie-sur-terre-plus-ancienne-qu-on-ne-le-pensait?id=9393353


Phil "Fossil"
 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Parotodus benedeni du Miocène portuaire d'Anvers

Publié le par Phil Fossil

Parotodus benedeni du Miocène portuaire d'Anvers
Parotodus benedeni du Miocène portuaire d'Anvers


Parotodus benedeni, Miocène, Port d'Anvers, Belgique. Hauteur maximale 4 centimètres.


Après de grosses précipitations, un "épluchage" en règle du site et une excellente moisson réalisée à la vue juste après, les découvertes ne pouvaient que se réduire.

Surtout que la météo a, par la suite, été nettement plus sèche...

Or, ma visite suivante dans le Port a quand même donné ces deux exemplaires de Parotodus benedeni, dent pas très courante au demeurant.

Le plus grand et plus complet des deux spécimens a été découvert sur une zone de Gravier de base et d'argile mélangés.

Les colorations en sont très particulières, de nombreuses dents découvertes dans les mêmes circonstances sont décolorées à des degrés divers.


J'ai une petite théorie à ce sujet, laquelle vaut ce qu'elle vaut :

L'argile est riche en pyrite/marcasite finement divisée, depuis qu'elle a été sortie du niveau en place (et donc de la nappe phréatique qui l'isole) cette dernière est soumise à l'action de l'air.

Par cette action, la pyrite se transforme en sulfate, l'humidité crée de l'acide sulfurique qui s'insinue dans le sédiment et attaque les fossiles proches.

Cette "décoloration" est partiellement réversible, en effet les dents placées dans de la graisse ou de l'huile ont tendance à récupérer leur couleur d'origine.

Mais vu l'esthétique de la plus grande pièce, elle restera telle-quelle !

Phil "Fossil"



 

Partager cet article

Repost 0

Une petite sortie aux fossiles ce week-end ?

Publié le par Phil Fossil


Le week-end précédent, votre serviteur a été bloqué à la maison suite à un méchant coinçage du dos, arrivant de manière totalement imprévue le vendredi matin.

Ce qui m'a interdit de-facto toute sortie de fouilles sur la totalité du week-end...

Afin de me rattraper, étant libre la totalité du week-end, je vous propose une sortie aux fossiles; les sables néogènes d'Anvers sont une option parmi d'autres possibilités.

Le dimanche, il est possible également de visiter la chouette bourse aux fossiles de Sint-Gillis-Waas, pas très loin de là.

Si cette petite prospection vous intéresse, merci de me laisser un message sur mes adresses de contact, voire mon compte Facebook.

Peut-être à très bientôt ?

Phil "Fossil"

Publié dans Annonces et Pub, Générale

Partager cet article

Repost 0