Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bourse aux fossiles de Sint-Gillis-Waas le dimanche 6 septembre 2015

Publié le par Phil Fossil

Bourse aux fossiles de Sint-Gillis-Waas le dimanche 6 septembre 2015

Cette 10ème édition aura lieu dans le Parc proche de la Maison Communale de Sint-Gillis-Waas.

Bourse : de 9h30 à 17h30, parking derrière la Maison Communale.

Conférence académique : à 15h dans la salle du Conseil de la Maison Communale.

Visite de la “Maison de l'Evolution” possible moyennant un ticket jumelé.

Exposition supplémentaire : “Le Port du Pays de Waas : chambre au trésor pour les fossiles”

Du samedi 5 au mercredi 9 septembre, Maison Communale de Sint-Gillis-Waas.

A réserver d'ores et déjà dans vos agendas...

Phil “Fossil”

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Un week-end pas trop mauvais

Publié le par Phil Fossil


Après une journée absolument étouffante ce vendredi, des orages extraordinairement brutaux ont éclaté en soirée juste au moment où je rentrais à la maison.

Le vent soufflant assez fort, les dégâts étaient visibles sur mon trajet : arbre cassé en deux, mur à peine construit effondré au milieu de la route et bloquant le trafic, conducteur d'un scooter étalé sur le sol...

Heureusement, le ciel ayant été bien nettoyé, le samedi comme le dimanche ont été ensoleillés et pas trop chauds.

Le tri d'une caisse quasiment complète de tamisat, étalé sur les deux jours, a permis la récolte de dents sympas.

Requin Notorhynchus primigenius, Sphyrna sp., Hypoprion acanthodon, Araloselachus vorax, Lamna nasus, des dents de raies Aetobatus arcuatus et Myliobatis dixoni, dents de poissons Sparus sp., deux triturateurs de chimère Edaphodon antwerpiensis.

Ca me console de ne pas avoir pu passer une journée sur le terrain depuis quelques trop longues semaines...

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

Encore un collectionneur mort dans une carrière !

Publié le par Phil Fossil

Encore un collectionneur mort dans une carrière !

Merci à la FFAMP !

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

La non-violence, c'est bien...

Publié le par Phil Fossil

La non-violence, c'est bien...

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

Superbes photos du Mésolithique et Néolithique Danois

Publié le par Phil Fossil

Le Mésolithique et le Néolithique du Danemark sont très vraisemblablement les plus beaux connus au monde de par la quantité, qualité et diversité de leurs vestiges archéologiques.

La préservation exceptionnelle des vestiges retrouvés dans les tourbières danoises, lieu traditionnel de sacrifices humains où les corps étaient accompagnés d'objets sacrificiels, est sans doute sans équivalent ailleurs. Les cadavres eux-mêmes y ont été préservés de manière extraordinaire.

Cet album présente les pièces fantastiques abritées au Muséum National de Copenhagen.

Ca laisse indubitablement rêveur !

https://www.flickr.com/photos/96806432@N07/sets/72157634305355446

Phil “Fossil”

Partager cet article

Repost 0

Encore des acquisitions pour le Muséum

Publié le par Phil Fossil

Outre les 4 cagettes de fossiles carixiens, domériens et toarciens ramenés de notre trip aveyronnais, et dans leur vaste majorité pas encore nettoyés, de plus grandes acquisitions ont été faites auprès de quelques amis.

Certains d'entre eux, en effet, se débarrassent d'une partie de leur collection et j'en profite pour récupérer les pièces qui m'intéressent.

Il s'agit surtout de fossiles, mais des minéraux et des vestiges actuels sont également de la partie.

Quand vous lirez ces lignes, ces objets auront déjà très probablement rejoint ma collection.

Fluorite verte, Rogerley, Grande-Bretagne

Quartz biterminé plat, Ordovicien, Bierghes, Belgique

Crâne de loup Lupus lupus, Pléistocène, Autriche

Crâne d'Ursus spelaeus, Pléistocène, Autriche

Dents d'ours des cavernes Ursus spelaeus, Pléistocène, Autriche

Mâchoire de requin griset Hexanchus griseus, Actuel

Rostre de Poisson-scie Pristis pectinatus, Actuel, mers tropicales

Le crâne d'Ours est une pièce que je cherchais à acquérir depuis deux décennies, au bas mot... Tout finit par arriver !

Pour les photos, je vous demande un peu de patience ! Merci.

Phil “Fossil”

Partager cet article

Repost 0

Jeu de société...

Publié le par Phil Fossil

Jeu de société...

Pourquoi les Allemands ne jouent pas au Scrabble...

Phil "Fossil"

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Comment un créationniste notoire découvre un fossile important

Publié le par Phil Fossil

Le Canadien Edgar Nernberg n'est pas un évolutionniste, en effet il appartient au comité exécutif du “Big Valley Creation Science Museum”, une structure destinée à rivaliser avec les institutions scientifiques locales. Adhérant à la forme la plus extrême du créationnisme religieux, leur exposition “prouve” que la Terre date de 6000 ans environ et que les dinosaures ont co-existé avec les humains.

Malheureusement pour lui, Nernberg vient juste d'extraire un poisson fossile vieux de 60 millions d'années...

Les témoignages locaux rapportent que le découvreur est très loin d'avoir été perturbé par sa découverte, laquelle a été faite lors du creusement d'une cave à Calgary.

Et ceci pour une chose : il ne croit pas du tout qu'il soit aussi ancien que cela, tout amateur de fossile qu'il est.

“Non, cela n'a pas changé ma manière de penser. Nous avons tous les mêmes preuves, seule diffère la manière dont on les interpète” a-t-il déclaré au Calgary Sun. “Il n'y a aucune date affichée sur ces objets.”

Non, cher monsieur, aucune date. Juste, vous le savez sans doute, une datation isotopique, la géologie basique, des choses vraiment douteuses de cet acabit. Pour être honnête, je ne me sens pas plus capable de m'imaginer de quand date un fossile particulier que Nernberg l'est. Je serais un paléontologue bien désolé, vu cette opportunité. Je n'ai même jamais trouvé un fossile, donc il me tient en ce cas. Mais la science de la datation des fossiles n'est pas si fragile – au moins pas dans un ordre de quelques dizaines de millions d'années d'erreur – donc ce fossile et les roches autour de lui donnent au nouveau créationnisme en science de la terre un nouveau départ.

Mais cela peut être l'un des meilleurs exemples montrant pourquoi il est carrément impossible de convaincre quelqu'un qui est "opposé" à l'évolution, laquelle est un fait de base: Si vous pensez que les principes mêmes de la science sont dans l'erreur, à peu près tout élément de preuve présenté à vous peut être radié comme étant fabriqué ou mal interprété.

Même si vous extrayez la preuve avec vos propres mains...

La communauté scientifique est ravie et reconnaissante de la découverte, et l'Université de Calgary dévoilera les cinq fossiles jeudi. Ces poissons vivaient peu après que les dinosaures aient été anéantis, alors que d'autres espèces ont pu prospérer en l'absence des géants dans leurs propres niches écologiques. C'est un point important dans l'histoire de l'évolution de la Terre, parce que de nouvelles espèces ont été florissantes un peu partout pour compenser les niches écologiques laissées par les dinos. Les créatures de cette époque nous donnent quelques aperçus à couper le souffle de l'évolution en cours. Mais il est rare de trouver des fossiles de cet âge à Calgary, puisque la plupart des roches sont trop vieilles et contiennent des restes de dinosaures à la place.

Ironiquement, les contributions de Nernberg au Science Museum Création sont presque certainement une chose pour la trouvaille desquels les scientifiques sont reconnaissants. Il est un collectionneur de fossiles amateur, et il savait que le poisson était particulier dès qu'il l'a repéré.

"Quand les cinq fossiles de poissons se sont présentés à moi dans le godet de l'excavatrice, la première chose que je me dis est qu'ils allaient rentrer à la maison avec moi, la deuxième chose est que je ferais mieux d'appeler un paléontologue", a déclaré Nernberg dans un communiqué.

"La plupart des gens auraient négligé ces derniers. Lorsque ceux-ci ont été découverts, Edgar les reconnut immédiatement, " a déclaré au Sun Darla Zelenitsky, professeur paléontologue et assistant des géosciences à l'Université de Calgary. "Il est apparemment intéressé par les fossiles, et c'est probablement la façon dont il les vit. Une personne ordinaire aurait sans doute simplement vu des taches sur la roche."

Nernberg est apparemment à la recherche d'un moulage de l'un des poissons, afin qu'il puisse l'exposer au musée créationniste.

http://www.washingtonpost.com/news/speaking-of-science/wp/2015/05/28/whoops-a-creationist-museum-supporter-stumbled-upon-a-major-fossil-find/?tid=sm_fb

Phil “Fossil”

Partager cet article

Repost 0

Un peu de nostalgie...

Publié le par Phil Fossil

Il y a un certain nombre de décennies déjà, pas loin de 4 en fait, j'étais fan inconditionnel des fossiles (ce que je suis toujours) et j'avais découvert les excellents guides géologiques régionaux des éditions Masson.

La seule différence extérieure avec les guides touristiques Michelin était leur couverture rouge, à la place du vert.

Ces ouvrages sont progressivement mais rapidement devenus mes livres de chevet, je dévorais tous les soirs les descriptions de sites et les planches photographiques devenues classiques, en attendant les vacances scolaires où je pouvais, enfin, satisfaire mes envies de fouilles.

Le fait que ces planches photos soient en N&B ne me gênait aucunement, que du contraire.

Le guide “Flandre-Artois-Boulonnais-Picardie” était celui qui a été le plus rapidement “amorti”, vu la proximité relative des côtes boulonnaises avec mon domicile, et l'échantillonnage de fossiles complété assez vite.

Lors de vacances familiales en Bourgogne, j'avais bien évidemment emmené le guide “Bourgogne-Morvan” et je le lisais et relisais jusqu'à plus soif.

L'une de ses planches de détermination exhibait un très bel exemplaire d'ammonite Amaltheus margaritatus du Domérien, sur lequel j'avais “flashé” depuis le début.

Aidés par les descriptions de sites de la partie “itinéraires” de ce bouquin, nous étions après diverses pérégrinations arrivés à une carrière bourguignonne d'ou cette ammonite était censée provenir.

A part quelques morceaux de fossiles quasiment informes, je n'y avais rien découvert de notable, mais ma quête de cette espèce ne faisait que commencer.

Les sites par la suite visités dans cet étage géologique (Bascharage, Lixhausen, Pont-à-Mousson) m'avaient laissés sur ma faim, laquelle ne fut même pas satisfaite par des échanges de fossiles réalisés contre quelques exemplaires de cette ammonite.

Après presque 40 années, je pouvais sans honte aucune commencer à désespérer, quand enfin le jour arriva : la pièce superbe, comme dans les vieux bouquins, a finalement été ramassée ce début mai dans une ravine de l'Aveyron.

http://www.paleomania.com/2015/05/de-retour-de-vacances-c-est-toujours-trop-court.html

Comme quoi, tout vient à point à qui sait attendre...

Phil “Fossil”

Partager cet article

Repost 0

Le “plésiosaure” de Tournemire, Occitanosaurus tournemirensis

Publié le par Phil Fossil

Le “plésiosaure” de Tournemire, Occitanosaurus tournemirensis

(Un petit clic sur les photos pour zoomer)

Lors de nos vacances dans le Midi, l'une des escales incontournables était le “plésiosaure” de Tournemire.

Reclassé depuis 2000 parmi les élasmosaures, ce reptile marin Occitanosaurus tournemirensis en très bon état a été originellement découvert par un jeune garçon qui cherchait des fossiles dans les ravines des marnes toarciennes du Cirque de Tournemire.

Ayant dégagé 14 vertèbres, montrées par la suite à son ancien instituteur, la découverte arrive aux oreilles des paléontologues du Musée de Millau qui organisent une fouille et récupèrent le squelette long de 3,90 mètres.

Le squelette original est présenté au Musée de Millau, en position de gisement, tandis que deux moulages sont montrés : l'un au Musée de Millau, l'autre à Tournemire même, dans la “Maison du Plésiosaure”.

Nos photos montrent l'extérieur de la Maison du Plésiosaure, celles du squelette (original et moulage) ont été faites au Muséum de Millau où les conditions d'éclairage étaient incomparablement meilleures.

Une visite qui vaut indubitablement la peine...

Et pour un peu plus de lecture :

http://www.ladepeche.fr/article/2000/03/23/280403-dites-occitanosaurus-tournemirensis.html

http://www.midilibre.fr/2014/04/22/l-homme-qui-fait-parler-l-oreille-du-plesiosaure,851786.php

https://books.google.be/books?id=xj9iuCa5f1cC&pg=PA105&lpg=PA105&dq=d%C3%A9couverte+pl%C3%A9siosaure+tournemire&source=bl&ots=xUIqeaWXZl&sig=zVX8xud1ykydOPDks0hZy2rgmEo&hl=fr&sa=X&ei=_sFlVZaBC-bB7gbTnIGQBw&ved=0CDUQ6AEwBA#v=onepage&q=d%C3%A9couverte%20pl%C3%A9siosaure%20tournemire&f=false

Phil “Fossil”

Le “plésiosaure” de Tournemire, Occitanosaurus tournemirensis
Le “plésiosaure” de Tournemire, Occitanosaurus tournemirensis

Partager cet article

Repost 0