Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dégagement des fossiles plus durs par "chocs thermiques"

Publié le par Phil Fossil

 
De temps en temps on retrouve sur les sites des spécimens impeccablement dégagés. En effet, l'alternance de la fraîcheur nocturne et de la chaleur diurne a tendance à faire éclater les gangues schisteuses ou calcaro-schisteuses plus tendres et plus fragiles.
 
L'alternance gel - dégel fréquente dans les Ardennes belges et la région de Couvin aide également à effectuer ce dégagement.
 
Ce processus peut être artificiellement accéléré de manière suivante :
 
Pour certains fossiles, comme les pommes de pins incluses dans des concrétions de baryte trouvées à Steinhardt (Allemagne), la technique de dégagement est fort simple :
 
On place les nodules fossilifères au four à 180-200°C pendant un quart d'heure, puis on les plonge dans un seau d'eau glacée.
Cela produit une différence importante de température sur un très court laps de temps, et donc une contraction quasiment instantanée.
Ce qui a tendance à fissurer les nodules, cette fracturation se produit préférentiellement autour du fossile qui y est contenu, et généralement pas à travers ce dernier.
 
Ceci peut donner le même résultat pour les nodules calcareux trouvés sur nos terrils, l'ouverture de ces concrétions peut révéler les feuilles fossiles qui y sont contenues.                              
 
Pour les colonies coralliennes contenues dans du schiste, on les place après trempage dans l'eau pendant une journée dans le congélateur, puis on les trempe dans un seau d'eau bouillante. Après avoir reproduit une dizaine de fois ce traitement, la gangue aura été suffisamment délitée pour bien dégager le fossile.
 
L'avantage de ces deux méthodes est qu'elles peuvent fragmenter et dégager la gangue dans de petits interstices inaccessibles à tout outillage mécanique.
L'inconvénient est que si le fossile lui-même est fissuré, il se brisera avec une quasi-certitude.
Comme à l'accoutumée, il est préférable de tester ces techniques sur les pièces de "deuxième choix", histoire de se "faire la main" avant de s'attaquer aux plus beaux exemplaires...
 
Phil « Fossil »
 

Publié dans Le coin des débutants

Partager cet article

Repost 0

Liste d’échanges : Les Minéraux

Publié le par Phil Fossil

 
 
Voici enfin ma première liste d’échanges à jour, les autres devraient suivre progressivement. Elles seront déposées dans une nouvelle catégorie « liste d’échanges ».
 
Pour effectuer des échanges, prière de me contacter via eMail paleomaniac@hotmail.com ou mobile +32473402582.
 
Merci d’avance !
 
Phil « Fossil »
 
 
Minéraux à échanger :
 
 
Almandin (grenat), Zillertal, Autriche
 
Ankérite, Stolzembourg, Luxembourg
 
Augite, Moravie Tchèque
Augite, Ormont, Allemagne
 
Barytine, Capnic, Roumanie
 
Biotite (Mica), Ormont, Allemagne
Biotite (Mica), Kenya, Afrique
 
Calcite, Viséen, Mont-sur-Marchienne, Belgique
Calcite en scalénoèdres, Carbonifère, Beez, Belgique
Calcite chocolat, Grauves, Marne, France
Calcite, Campanien, Chépy, Marne, France
Calcite, Pribram, Tchéquie
 
Cordiérite, Dolni Bory, Tchéquie
 
Diamant brut, Argyle, Australie
Diamant brut, Yakoutie, Russie
 
Epidote, Ordovicien, Quenast, Belgique
Epidote, Afghanistan
 
Fluorine, Frasnien, Rancennes, Ardennes, France
Fluorine, Le Beix, Auvergne, France
 
Goethite, Ordovicien, Quenast, Belgique
 
Gypse, Trépail, Champagne, France
 
Halloysite (Apatite), Carbonifère, Beez
 
Kunzite, Afghanistan
 
Marcasite, Cénomanien, Dannes, France
 
Opale, Albien, Strépy-Thieu, Belgique
Opale, Moravie Tchèque
 
Pseudo-leucite, Loucna, Tchéquie
 
Pyrite, Cambrien, Ovifat, Belgique
 
Quartz, Cambrien, Monthermé, Ardennes, France
Quartz, Ordovicien, Lessines, Belgique
Quartz, Ordovicien, Fauquez, Belgique
Quartz, Carbonifère, Andenne, Belgique
Quart « hérisson », Permien, Idar-Oberstein, Allemagne
Quartz laiteux, Viséen, Mont-sur-Marchienne, Belgique
Quartz laiteux , Saint-Jacques-d’Ambur, Puy-de-Dôme, France
Quartz hyalin, Saint-Jacques-d’Ambur, Puy-de-Dôme, France
Quartz Améthyste, Idar-Oberstein, Allemagne
Quartz Améthyste, Chaméane, Auvergne, France
Quartz Améthyste, Puerto Suarez, Bolivie
Quartz, Ploëmeur, Finistère, France
Quartz cristal de roche, Cavnic, Roumanie
Quartz cristal de roche, Jeglowa, Pologne
 
Saponite, Italie
 
Schörl (Tourmaline), Afghanistan
Schörl (Tourmaline), Moravie Tchèque
 
Septaria calciteux, Rupélien, Rumst, Belgique
Septaria pyriteux irisé, Rupélien, Rumst, Belgique
 
Sidérite, Pribram, Tchéquie
 
Staurotide, Coray, Finistère, France
 
Stibine, Capnic, Roumanie
 

Publié dans Listes d'échanges

Partager cet article

Repost 0

Les Ardennes françaises

Publié le par Phil Fossil

 
 
Glypticus hieroglyphicus, Oxfordien, Novion-Porcien, France. Diamètre 22 millimètres.
 
Les Ardennes françaises... Un Eldorado géologique ?


Voici encore une région que j'affectionne tout particulièrement, et qui fourmille littéralement de sites à fossiles et également, dans une moindre mesure, à minéraux.


Présentant des terrains datés du Cambrien au Crétacé, les fossiles y sont présents presque partout !
Néanmoins il faut bien souvent fureter pour y découvrir des affleurements qui sont parfois bien cachés au milieu des bois, dans des chemins creux, des anciennes carrières, des talus de route, le lit de ruisseaux ou de rivières, ou sur des champs labourés.
 
 
Il en résulte que le printemps et l'automne sont des périodes fastes pour la prospection ! La végétation y est moins envahissante.
 
 
Pour les minéraux, l'Ardenne est réputée pour ses fluorites, mais également pour ses quartz, pyrites et magnétites. Certains cristaux de quartz peuvent atteindre voire dépasser une taille d'un décimètre, ce qui est unique pour toute la moitié Nord de la France !


Les sites encore accessibles sont : 

- Foisches, Rancennes, Fromelennes : Fluorine, Calcite                 

- Malhanté : Pyrite, Magnétite, Quartz                                 
 
- Monthermé, Laifour, Fumay : Quartz, Cristal de roche.                

- Thin-le-Moutier : Calcites, parfois dans des colonies coralliennes.                                           

- Neuvizy, Villers-le-Tourneur : petits quartz très brillants.


Mais, bien entendu, les fossiles se taillent la part du lion parmi les découvertes potentielles !
 
 
Je ne peux ici que survoler quelques sites qui donnent encore des vestiges paléontologiques. Ils sont classés par époque géologique (âge décroissant) et leur contenu fossilifère est succinctement détaillé entre parenthèses...
 
 
Cambrien 540 MA : Fumay (graptolites)
 
Dévonien/Coblencien 400 MA : Montigny-sur-Meuse (brachiopodes)
 
Dévonien/Eifélien 390 MA : Vireux-Molhain (trilobites, coraux, brachiopodes, crinoïdes) : ATTENTION site protégé et normalement interdit !                                                           
Mais aussi Rancennes dans des travaux de lotissements (coraux, brachiopodes, nautiloïdes...)
 
Dévonien/Givétien 380 MA : Givet et environs (brachiopodes, coraux)
 
Dévonien/Frasnien 350 MA : Givet et environs (brachiopodes, coraux)
 
Dévonien/Famennien 340 MA : Givet et environs (brachiopodes)
 
Jurassique/Sinémurien 190 MA : Romery, Warcq, Charleville-Mézières (gryphées, bivalves, bélemnites, ammonites)
 
Jurassique/Bajocien 175 MA : Fagnon (bivalves, coraux, ammonites)
 
Jurassique/Bathonien 170 MA : Thin-le-Moutier, Villers-le-Tilleul, Yvernaumont, Aubenton, Signy-l'Abbaye, Lépron-les-Vallées...         
(brachiopodes, coraux, oursins, poissons, crocodiles, bivalves, gastéropodes...) Cet étage est l'un des plus riches en nombre d'exemplaires, la variété des vestiges est assez importante.
 
Jurassique/Callovien 160 MA : La Bascule (bivalves)
 
Jurassique/Oxfordien 150 MA : La Bascule, Neuvizy, Novion-Porcien, Mesmont, Faissault, Villers-le-Tourneur... (de tout, même du reptile marin !)
Probablement la faune la plus variée de la région, les fossiles silicifiés ou calciteux sont réputés et ornent des collections du monde entier !
 
Crétacé/Albien 100 MA : Machéroménil, Faissault, Saulces-Monclin (ammonites nacrées, bivalves, requins, gastéropodes, bois fossiles...)
Une faune phosphatée de toute beauté, peu d'amateurs en possèdent étant donné la rareté des grands travaux qui attaquent cette couche !
 
Crétacé/Cénomanien 95 MA : Draize (ammonites)
 
Crétacé/Turonien 90 MA : Faissault (Oursins silicifiés)
 
 
Voir également les sites WEB qui suivent :
 
http://perso.wanadoo.fr/remi.marage/                   


Voilà, j'espère que ce bref survol vous donnera l'envie d'aller visiter cette région attachante et relativement peu touristique ce qui n'est pas une mauvaise chose...
 
 
Bonnes vacances !
 
 
Phil "Fossil"                                                        
                                                                     
 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Effet pervers du protectionnisme ?

Publié le par Phil Fossil

Certaines institutions officielles désireuses de "protéger le patrimoine paléontologique" vendent des moulages de fossiles invertébrés très courants soit dans l'échoppe de musées, ou dans des "valises pédagogiques" qui peuvent être louées aux écoles.

Bien évidemment ces "moulages" sont de piètre qualité, coûtent souvent plus cher que les véritables spécimens similaires achetés en bourses, tandis que des milliers de véritables fossiles, eux laissés affleurants sur le terrain, sont soumis à destruction par érosion naturelle ou anthropique au lieu de se retrouver préservés dans l'une ou l'autre collection...

Mais, de surcroît, ces moulages nécessitent préalablement à leur confection l'exploitation de gypse en mines et en carrières pour la fabrication du plâtre qui entre dans leur composition, d'où destruction supplémentaire de minéraux et de fossiles !

Encore un superbe exemple de non-sens intégral auquel l'écologie intégriste, c'est-à-dire irréfléchie, peut nous amener !

Phil "Fossil"

Extrait de mon article sur http://www.eulasmo.com

Partager cet article

Repost 0

Petit mode d’emploi de mon BLOG

Publié le par Phil Fossil

Ce blog a été voulu dès le départ comme un portail dédié à la paléontologie d’amateur, utilisable par tous, et surtout comme une « vitrine » permettant de prouver que les collectionneurs amateurs (du verbe aimer) sont les véritables protecteurs des fossiles et des minéraux.

Il est divisé en plusieurs modules :

Une liste de liens ("Sites à voir") incontournables, certains d’entre eux sont des utilitaires indispensables aux fouilleurs voyageurs que nous sommes !

Une collection d’articles sur une thématique paléontologique, répartis entre différentes catégories qui parlent d’elles-mêmes. Ces articles sont accessibles par dernière parution (« A la Une »), par catégorie, par date sur le calendrier, ou par mois de publication (« Déjà fossilisés ») ;

Des albums photos montrant la beauté de quelques pièces sélectionnées, ces dernières ont échappé à la destruction dans les chantiers, sites naturels et carrières et à l’oubli sous le béton et le macadam ;

La partie « Vos impressions », contient la liste de vos commentaires ; (On peut faire mieux, à vos claviers SVP)

Un encart (« Un peu de pub… ») donnant toutes les infos utiles permettant de me contacter, que ce soit pour participer gratuitement à des sorties géologiques guidées par mes soins, ou pour réaliser des échanges ;

Un encart « évènements imminents » annonçant les futures sorties en groupe auxquelles vous pourriez participer, et bien évidemment les principales bourses géologiques qu’il vous est possible de visiter,et plus généralement tous les évènements liés de près ou de loin à la paléontologie ;

En vous souhaitant une bonne visite, et en vous demandant de mettre quelques commentaires quant à ce travail, je vous remercie d’avance.

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Quelqu'un peut-il m'aider???

Publié le par Phil Fossil

 

Bonjour, très chères et très chers !
 
En triant cinq caisses de tirés à part géologiques acquis ces derniers mois, j’ai pu mettre la main sur ce que je cherchais depuis longtemps, c.-à-d. des informations géologiques, minéralogiques et paléontologiques sur le Venezuela.
 
Les ouvrages disponibles sont les suivants :
 
-         Les roches vertes et les filons de quartz aurifère du Callao au Venezuela ;
-         Stratigraphy and Geological history of Eastern Venezuela ;
-         Lexico Estratigrafico de Venezuela. (En double même !)
 
Ils vont permettre de préparer notre futur voyage avec un peu plus d’efficacité et de sérénité, mon Ange et moi sommes impatients de visiter ces contrées lointaines et qui s’annoncent productives en fossiles !
 
Néanmoins je suis toujours à la recherche d’ouvrages supplémentaires (livres,
tirés à part, articles scientifiques, bouquins de vulgarisation, articles sur internet, sites web, blogs...) sur la paléontologie (fossiles et sites), la minéralogie et la malacologie (coquillages et lieux de trouvaille) du VENEZUELA.

Ils peuvent être rédigés en français, anglais, néerlandais, allemand, espagnol ou italien.

Si vous êtes en mesure de m’aider, vous pouvez me laisser un commentaire ou me contacter directement à votre meilleure convenance.

Je vous remercie d'avance !

Phil "Fossil"
 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Le Maastrichtien stratotypique

Publié le par Phil Fossil

 
 
 
Hemipneustes striatoradiatus, Maastrichtien supérieur, Eben-Emael (Belgique). Longueur 12 centimètres. 
 
 
Défini à Maastricht, le Maastrichtien (75 à 65 millions d'années) est le tout dernier étage du Crétacé.
 
Il est bien représenté dans le Limbourg hollandais, c.-à-d. Maastricht, Valkenburg, Margraten entre autres, mais également au Limbourg belge où plusieurs carrières, tranchées et autres affleurements permettent de l'étudier confortablement.
 
On peut citer les carrières de Haccourt et de Lixhe pour le Maastrichtien inférieur, tandis que la partie supérieure est visible dans les carrières d'Eben-Emael mais également la tranchée du canal Albert entre Kanne et Vroenhoven.
 
Anciennement des galeries souterraines exploitaient le tuffeau pour la confection de moëllons destinés aux constructions, la vieille ville de Maastricht comporte pas mal d'anciens murs en tuffeau.
 
La faune fossile maastrichtienne est réputée, à commencer par le mosasaure ("le Grand animal de Maestricht") qui est sans doute le fossile local le plus célèbre !
 
Mais tous les autres organismes ne sont pas à négliger ! Vers, bryozoaires, coraux, éponges, brachiopodes, bivalves, rares gastéropodes, oursins fréquents, bélemnites et plus rares ammonites sont les principaux invertébrés qui peuvent y être découverts.
 
En ce qui concerne les vertébrés, citons les poissons, raies, requins (sous forme de dents isolées le plus souvent), puis des restes parfois plus complets de tortues marines et de mosasaures, grands reptiles marins proches des actuels varans.
 
Ces derniers (genres Mosasaurus ou Prognathodon) pouvaient posséder des dents coniques comme les actuels crocodiles, étant des prédateurs féroces ils se nourrissaient sans doute de tortues marines ou de gros poissons.
 
D'autres genres (Globidens ou Carinodens) possédaient des dents globuleuses (sub-sphériques) leur permettant de broyer les coquilles ou carapaces de crustacés dont ils étaient friands.
 
Pour les inconditionnels des musées, il faut épingler le Musée de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye, mais surtout le fabuleux Muséum d'Histoire Naturelle de Maastricht, absolument incontournable !
 
Une réserve naturelle, toujours à Lanaye, permet de montrer la flore typique des pelouses calcaires et de voir les anciennes galeries d'exploitation.
 
Bonne visite dans la région !
 
Phil "Fossil"
 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Mesures pour la préservation de collections après un décès

Publié le par Phil Fossil

 
Les fossiles et les minéraux étant des ressources non renouvelables, il n'est pas judicieux de s'en débarrasser comme de vulgaires ordures ménagères.
 
Lors du décès d'un amateur, des collections risquent de finir "à la poubelle", les héritiers qui sont généralement bien embarrassés par ces objets devraient se mettre en rapport avec d'autres amateurs pour leur céder les spécimens, éventuellement même gratuitement contre la promesse de les débarrasser de tout, y compris de ce qui n'est pas intéressant a priori.
 
Il est aussi possible de donner la collection à un club local, à un musée de village, une école, une université... Les possibilités sont nombreuses et variées. Cela permet généralement d'éviter à la famille les frais consécutifs à la location d'un conteneur.
 
Personnellement il m'est arrivé de récupérer deux collections de cette manière, les spécimens parfois intéressants pouvaient être accompagnés d'une abondante littérature. Bien sûr il y a des choses qui ne méritent que de finir à la poubelle, mais ce qui ne nous intéresse pas peut toujours être donné à des jeunes débutants ou échangé.
Phil "Fossil"
Extrait de mon article sur http://www.eulasmo.com
 
 

Partager cet article

Repost 0

Interdire l'exportation de fossiles ?

Publié le par Phil Fossil

 

Squalicorax bassanii, Maastrichtien, Kouribgha, Maroc. Hauteur 3 centimètres.

 

Certains "extrémistes protectionnistes" français se « plaignent » de ce que des pays comme le Maroc, le Pérou ou Madagascar ne prennent pas la peine de « protéger leur patrimoine paléontologique » et que leurs résidents vendent « sans vergogne » le produit de leur collecte qui sort ainsi du territoire national. Il est bien évident que quand on est un fonctionnaire grassement payé par la communauté l'on ne voit pas forcément l'utilité de « bosser » comme une bête de somme par une chaleur épuisante à extraire des fossiles dans le désert ou les mines de phosphate à ciel ouvert pour obtenir de quoi assurer sa maigre subsistance et celle de sa famille...
 
 
Il est encore nettement plus évident que les chocs thermiques de grande amplitude (dus aux fortes différences de température entre le jour et la nuit) et les vents de sable abrasifs caractéristiques des déserts détruisent en quelques jours tous les fossiles affleurants.
Sans même parler des milliers de fossiles de VERTEBRES qui passent au broyeur des phosphatières pour devenir des engrais agricoles ! La SEULE manière de les préserver est bien de les COLLECTER pour les soustraire à l'érosion agressive et à l'annihilation pure et simple !
Merci de laisser des commentaires si vous vous sentez concernés par cette problématique.
Phil "Fossil"
Extrait de mon article sur http://www.eulasmo.com

Partager cet article

Repost 0

Présentation succinte de Paleomaniac

Publié le par Phil Fossil

 
Comme vous l'avez sans doute remarqué déjà, mon blog est presque intégralement dédié à ma passion, dévorante s'il en est, des fossiles.                                                               
 
Je ne suis pas paléontologue professionnel, en effet ma branche est l’informatique de gestion, ce n’est pas très passionnant je le concède, c’est pour cela que ce hobby a pris une telle place dans ma vie.
 
Depuis plus de 33 ans je recherche des vestiges de mondes disparus, les restes de vies éteintes depuis des millions, voire des dizaines ou des centaines de millions d’années.  
 
Je voyage beaucoup, je visite des sites européens où je cherche moi-même, ainsi que des bourses commerciales où l'on peut acheter des merveilles, d'autres bourses, d'échanges celles-là, où il est possible de réaliser du troc de pièces en double entre amateurs de fossiles sans intervention d'argent.                                                 
 
Des échanges de fossiles par courrier sont aussi pratiqués sur une base régulière, mais ils restreignent bien évidemment la taille des spécimens envoyés. 
 
Par des conférences, le guidage de clubs d'amateurs et de groupes, l'écriture de livres (pas très souvent vu le travail nécessaire), des expositions temporaires, des articles dans des revues et fascicules de clubs, et maintenant des sites internet et blogs, je participe dans la mesure de mes moyens à la vulgarisation d'une science passionnante.                                             
 
Pour celles et ceux qui ne peuvent pas s'offrir des vacances lointaines, (et je vous rassure, pour tous les autres également !) je mets gratuitement mon expérience à leur disposition pour les emmener dans nos environs proches (Belgique, Nord de la France, Allemagne, Pays-bas...) faire un voyage de nombreux millions d'années dans le passé !          
 
Si vous ou vos enfants êtes intéressés, prière de me contacter soit en laissant un commentaire sur cet article, soit via mon adresse mail ou mon téléphone mobile qui sont indiqués du côté gauche de ma page. (Section "Un peu de pub...")                                           
 
Je dispose d'équipement de fouilles (marteaux, pelles, tamis...) en suffisance, ce qui permet à mes accompagnateurs d'un jour de pouvoir fouiller dans de bonnes conditions sans devoir investir plus qu'un peu de leur temps libre.                                                                 
 
Bien évidemment les trouvailles que vous et vos enfants ferez resteront intégralement votre propriété.                                         
 
Votre dévoué serviteur.                                                
 
Phil "Fossil"                                                          
 
 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0