Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bourse CHAMP de Hannut le dimanche 6 mars 2016

Publié le par Phil Fossil


Chers visiteurs,


Nous vous remercions de votre fidélité par votre présence à notre bourse annuelle, votre soutien à notre club ou votre participation à notre jeu « devinez le poids du minéral ».
C’est avec un grand plaisir que nous vous donnons rendez-vous ce dimanche 6 mars à notre 17ème bourse au marché couvert de Hannut.
101 exposants seront présents sur 400 mètres de table avec leurs minéraux, fossiles, gemmes, météorites, bijoux et pierres décoratives.

Cette année l’exposition aura pour thème: « Les minéraux, un arc-en-ciel de couleurs »

Cordiale invitation et au plaisir de vous revoir.

Beste bezoekers,


Hartelijke bedankt voor uw trouw door uw aanwezigheid op onze jaarlijkse beurs, uw steun voor onze club of het deelnemen aan ons spel " raadt het gewicht van het mineraal."
Het is met veel genoegen dat wij afspraak maken voor zondag 6 maart op onze 17de beurs in de " Bedekte Markt" van Hannuit.
101 exposanten zullen op 400 meter tafels met hun mineralen, fossielen, edelstenen, meteorieten, sieraden en decoratieve stenen aanwezig zijn.

Dit jaar zal het thema van de tentoonstelling "Mineralen, een regenboog van kleuren" zijn.

Hartelijke uitnodiging met de hoop u weer te zien.


De la part et avec les compliments de
Vanuit en met vriendelijke groeten van

Jean Gaignage
presse.champ@gmail.com
www.champ-hannu
t.be


Bourse CHAMP de Hannut le dimanche 6 mars 2016

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

J'ai déjà connu de bien meilleurs week-ends...

Publié le par Phil Fossil

Cette semaine de congés de Carnaval, pas de repos pour moi mais je profite du trafic routier "allégé" pour arriver plus à l'aise au bureau.


Cela implique prendre le train au moins une fois par jour, mais les vents coulis dont les gares ne sont pas avares auront finalement eu raison de moi.


Ce vendredi la gorge me fait mal, de même que toutes les articulations, il n'est pas possible de sortir de mon lit et de me rendre au bureau.


Après avoir prévenu qui de droit, je me recouche et le dors au minimum jusque midi.


Même éveillé dans un fauteuil, je n'ai aucune pêche et je me rendors rapidement pour quelques siestes récupératrices.

Le samedi même topo, debout tard, et quelques siestes réparatrices mais disposant de médicaments je commence à aller mieux.

Le dimanche voit une amélioration significative, je devrais même pouvoir aller bosser le lendemain. Enfin si le gel et la neige prévus ne sont pas plus importants qu'annoncés.

Heureusement que la météo des deux jours, comme prévu, a été franchement mauvaise, je ne devrai pas déprimer de ne pas avoir pu sortir...

Bon, il faut se faire une raison, on est quand même en février.

Le mois généralement le plus froid de tout l'hiver !

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

Un peu de matériel en prêt pour Anvers ?

Publié le par Phil Fossil

Un peu de matériel en prêt pour Anvers ?


Avec l'âge, les forces diminuent, et le pelletage de grandes quantités de sédiment devient plus pénible qu'il y a quelques années.

Qu'à cela ne tienne, j'ai repéré sur Internet ce petit "jouet", lequel devrait me soulager un tantinet lors de la prochaine visite à Anvers.

Bon, il ne restera qu'à fabriquer un tamis suffisamment grand pour être associé à ce monstre...

Et, surtout, à trouver un camion assez costaud pour l'amener sur place !

Phil "Fossil"


Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Quelques belles pièces sorties à Anvers dimanche

Publié le par Phil Fossil


Notre sortie conjointe ce dimanche, à Renaud et à moi, a permis d'engranger quelques pièces assez sympathiques, au milieu d'une météo tout à fait clémente, ce qui ne gâche rien !

On peut reconnaître quelques Cosmopolitodus hastalis mesurant jusque 45 millimètres de hauteur, deux Anotodus retroflexus, une petite parotodus benedeni et un os d'oiseau fossile.

Toutes ces trouvailles ont été faites par Renaud, en partie "à la vue", et en partie par tamisage de sédiment déjà travaillé, ou non.

En tout cas, on a bien fait d'y aller ce dimanche, car les 15 prochains jours vont être apocalyptiques au point de vue de la météo...

Phil "Fossil"

Quelques belles pièces sorties à Anvers dimanche
Quelques belles pièces sorties à Anvers dimanche
Quelques belles pièces sorties à Anvers dimanche
Quelques belles pièces sorties à Anvers dimanche

Partager cet article

Repost 0

Enfin de retour à Anvers ! Et pas pour rien...

Publié le par Phil Fossil

Depuis quelques semaines, j'ai délaissé mes sites habituels du Port anversois pour d'autres terres, plus ou moins accueillantes, plus ou moins productives.

Néanmoins, le manque de dents de requins devenant de plus en plus flagrant, il était temps de prendre le taureau par les cornes...

Ce dimanche, il est 8 heures précises quand Renaud arrive, on embarque le matériel, on fait quelques petites courses et on est partis.

Il fait sec, même beau par moments, mais le vent est assez fort.

On s'installe sur le site et je commence à tamiser.

Il ne faudra pas plus de deux ou trois tamis pour que je sorte une petite Hemipristis serra, ma première depuis environ deux années ! Allez, c'est bien parti !

Les dents sortent, avec régularité, mais les tailles sont assez réduites. Je tombe aussi sur une "grande" dent de poisson d'une forme très peu courante.

Après un petit pique-nique rapidement expédié, je change d'emplacement pour une autre couche semblant prometteuse.

Les dents sont généralement plus grandes, il y a encore des petites aussi.

Je vois un tranchant briller dans le sable, et je ramasse une Cosmopolitodus hastalis de plus de 5 centimètres assez belle et plutôt complète. Pas mal pour une couche déjà travaillée...

Les dents sortent de plus en plus nombreuses, et la petite soeur de ma grande dent précédente est rapidement récupérée sans même tamiser.

Dans le tamis grandes mailles je déniche une dent très latérale de Megaselachus megalodon, là aussi cela fait très longtemps.

La fatigue commence à s'installer, Renaud qui aime particulièrement ma dernière trouvaille vient s'installer près de moi pour m'aider à finir la couche avant notre départ.

La nuit tombera bientôt, la couche semblant être épuisée, on replie et on redescend à la voiture.

Malgré les couches de vêtements, vu le vent qui augmente je commence à grelotter, nous faisons un arrêt à la station-service de Waarloos ne sera pas de trop pour boire, qui un café, qui une soupe.

Bien réchauffés, on reprend la route.

Le temps de tout décharger et de passer les dents à l'eau et je peux enfin me reposer.

Malgré la fatigue :

Vivement la prochaine !

Phil "Fossil"

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

En Belgique, le plus grand site voué à la préhistoire

Publié le par Phil Fossil


P.V. Publié le vendredi 05 février 2016 à 14h40 - Mis à jour le vendredi 05 février 2016 à 14h42

Il est loin, le temps où la grotte de Ramioul et ses vestiges préhistoriques n’étaient valorisés que par un petit musée tenu par quelques bénévoles. Le Préhistosite, ouvert il y a une vingtaine d’années, avait déjà marqué le passage à une autre dimension. Mais même celle-ci avait fini par ne plus suffire pour l’accueil de quelque 40 000 visiteurs par an. Exit, donc, le Préhistosite, fermé en 2013 pour des travaux de rénovation complète, à présent terminés. Et place au Préhistomuseum qui ouvrira ses portes ce dimanche.

Pas besoin d’aimer les musées
L’investissement (9,6 millions) provient de l’association locale ainsi que des différents niveaux de pouvoir, de la commune de Flémalle à la Wallonie. En résulte, un complexe qui se dit le plus grand d’Europe voué aux premiers âges de l’humanité : deux bâtiments dont le principal, emballant la construction antérieure dans son enveloppe en acier corten - évocation du passé industriel de la région -, dépasse les 3000 m², deux expositions permanentes et deux espaces pour les temporaires, neuf lieux d’expériences (parmi lesquels une ferme néolithique reconstituée et un labyrinthe végétal retraçant le parcours du singe à l’homme), douze ateliers pratiques (qui initient au silex, au feu, à l’artisanat de l’argile…), mais encore une plaine de jeux, huit kilomètres de promenade dans un site classé de 30 hectares de forêt, sans oublier la grotte elle-même (replongée désormais dans son obscurité naturelle), et on en passe… Pour une visite en famille, prévoir une journée, sans espérer avoir pu faire tout le tour.
"On peut dire que le Préhistomuseum s’adresse à ceux qui n’aiment pas les musées, et à ceux qui les aiment", explique la présidente de l’ASBL éponyme Sophie Thémont. Par moments, on pourrait, de fait, se croire dans un parc d’attraction. Le musée des collections permanentes a, par contre, été scénographié de la manière la plus classique qui soit. Une tablette interactive en plusieurs langues instruit sur les pièces, en provenance de toute la région. Pas moins de quatre centres de recherche archéologique ou patrimoniale sont en outre sis ici.

Manger comme jadis
Même l’archéorestaurant, où des mets de toutes les époques anciennes sont proposés avec des textes explicatifs, c’est du sérieux. Installé dans le foyer construit en mélèze wallon, il a pour responsable Pierre Leclercq, historien de l’alimentation, qui est collaborateur scientifique à l’Université de Liège.
Encore une originalité : on ne paye pas à l’entrée mais en sortant, en fonction du temps passé. Objectif (ambitieux) : qu’ils soient 100 000 à franchir le portillon chaque année. Cerise sur le gâteau, ce dimanche 7 février, l’entrée sera gratuite.

--> Préhistomuseum, rue de la Grotte 128, 4400 Flémalle, tél. 04.275.49.75, www.prehisto.museum. Ouverture de 10 à 17 h. (18 h. au printemps et en été).

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

Un archéorestaurant, une première chez nous

Publié le par Phil Fossil


Aude Quinet Publié le mercredi 03 février 2016 à 08h37 - Mis à jour le mercredi 03 février 2016 à 08h38

Détenteur d’une licence en histoire (ULg), Pierre Leclercq, historien de la gastronomie, est depuis 2014 collaborateur scientifique à l’Université de Liège. Auteur de nombreuses publications (livres et articles), il a notamment écrit sur la gastronomie liégeoise et wallonne. Outre une formation d’historien, Pierre Leclercq sait aussi être derrière les fourneaux puisqu’il a également suivi une formation de cuisinier-traiteur et d’œnologie afin de pouvoir mener à bien l’organisation de reconstitutions de banquets historiques un peu partout en Belgique. Aujourd’hui, cet historien verviétois se lance dans une nouvelle aventure en devenant le chef du nouvel archéorestaurant, installé sur le site du Préhistomuseum. "C’est un chef-cuisinier qui va préparer tous les plats sur base des recherches et des recettes que j’ai élaborées, explique-t-il. Je serai en salle pour présenter et donner des explications sur les plats". Des mets tirés de recueils de recettes anciens inédits pour lesquels il a fallu réaliser un véritable "travail de fouille préalable et d’analyse", précise-t-il. "À la préhistoire, on connaît les ingrédients mais pas les recettes. C’est seulement au IVe siècle que l’on trouve le premier recueil de recettes connu". Autre particularité dans les textes anciens : "Les quantités sont rarement données" , ce qui n’empêche pas Pierre Leclercq de tenter de s’approcher le plus possible des recettes et du goût ancien. "Le but est de surprendre les convives tout en étant savoureux et excellent".

De la préhistoire aux temps modernes

Dès ce dimanche 7 février, dix-sept plats seront à la carte de cet archéorestaurant qui pourra accueillir jusqu’à 120 personnes. Il sera possible de choisir entre des plats de brasserie à 15 euros (le cassoulet néolithique ou le lunch préhistorique par exemple) ou des menus trois services à 30 euros qui feront voyager les convives dans le temps, à travers les siècles et les cultures, de l’Empire romain du IVe siècle au Versailles du XVIIIe siècle. Il sera ainsi possible de goûter les mets typiques de grandes périodes historiques, à savoir l’Antiquité, le Moyen âge, la Renaissance et les temps modernes. Des textes explicatifs accompagneront chaque menu. "On pourra manger comme César à Rome, comme du porc à la sauce au miel accompagné d’abricots séchés, ou Louis XV à Versailles " , détaille l’historien-restaurateur. "C’est fort centré sur l’Europe et pour le Moyen âge, on déborde sur l’Orient et Bagdad". Si l’archéorestaurant a un côté ludique, il a aussi la vocation d’instruire. "L’histoire de l’alimentation a toujours été négligée et est très peu connue, et pourtant elle est fondamentale", souligne-t-il. À noter enfin que les produits utilisés seront des produits du terroir et bio choisis selon les saisons. Les boissons seront elles aussi particulières avec des vins et apéritifs historiques (la sauge, l’hypocras, l’hydromel).

Restaurant ouvert du mer. au dim. (midi), et le ven. et le sam. (soir).

http://www.lalibre.be/regions/liege/un-archeorestaurant-une-premiere-chez-nous-56b0e8d33570b1fc10e17ed5

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

Je me demande si ne ne préférais pas la neige, tout compte fait...

Publié le par Phil Fossil


Ces derniers jours (pour ne pas dire semaines) la météo est absolument infecte, et ça se ressent fortement dans l'entourage de votre serviteur.

Pluie, vent, averses, douceur très anormale pour cette période de l'année, tout est fait pour décourager le bon peuple d'aller travailler, ou même de faire des sorties "fossiles" en week-end.

Sans compter les nombreux absents pour cause de maladie parmi mes collègues ! Outre les omniprésentes crèves, la grippe qui atteint un seuil épidémique ou la dépression hivernale qui elle aussi n'est pas une légende.

Résistant en ce qui me concerne vaillamment aux attaques vicieuses du monde bactérien, ce week-end, la météo ne devrait pas significativement s'améliorer, mais tant pis, une sortie devrait quand même pouvoir être tentée.

Depuis le temps, les dents de squales anversoises titillent mon appétit paléontologique, et quand l'appétit va, tout va...

Il ne restera plus qu'à préciser le jour, dès que les prévisions météorologiques seront devenues suffisamment précises, fiables et stables.

Le décompte est enclenché... Ca ne s'écoule décidément pas vite, une semaine de bureau !

Einstein avait parfaitement raison avec sa théorie de la relativité : une journée de congé passe toujours nettement plus vite qu'un jour de travail !

Phil "Fossil"

Partager cet article

Repost 0

Documentation géologique sur le Dorset

Publié le par Phil Fossil


Cette région anglaise est réputée pour ses très nombreux affleurements côtiers, il est donc intéressant de disposer de documents traitant de la géologie et des règlementations locales.

Ceci peut vous servir à préparer vos voyages à but de collecte.


http://www.devon.gov.uk/geo-axmouth-to-lyme-regis-undercliffs.pdf


Bonne chasse !

Phil "Fossil"

Publié dans Législation, Liens WEB

Partager cet article

Repost 0

Bourses d'Avril 2016

Publié le par Phil Fossil


Ici et plus loin... BEAUCOUP PLUS LOIN !

Phil "Fossil"


Bourses d'Avril 2016
Bourses d'Avril 2016

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0