Sainte-Marie-aux-Mines 2013 : 50ème édition ! (2)

Publié le par Phil Fossil



Vendredi 28 juin 2013

Deuxième journée professionnelle, le vendredi est usuellement plus calme ce qui autorise de faire toute la bourse dans de bien meilleures conditions !

Cela permet de voir les parties délaissées la veille, ainsi que de refaire les autres plus à son aise. Nous en profitons d'autant plus que le temps semble rester sec, même si ce n'est pas le soleil de plomb et les 36°C connus d'autres années...

Les acquisitions continuent avec régularité, néanmoins je n'ai pas encore déniché la pièce de l'année. Il faut bien dire que, ayant le musée en ligne de mire, je me dois de trouver quelque chose d'impressionnant, que je n'ai pas encore, et à fortiori dans mes prix, et cela devient un tantinet difficile.

Le midi nous retournons à la Taverne du Mineur, où le plat est déjà choisi de longue date : jambonneau braisé sur choucroute, et pommes de terre. Un pur délice qui m'a manqué depuis une année entière, déjà...

Un saut rapide à la Bourse me permet de me décider finalement pour ma pièce maîtresse de l'année : un moulage de crâne de dinosaure carnivore Rajasaurus narmadensis, un Carnotauriné du Maastrichtien découvert en Inde. Fourni avec son support en acier.

Puis nous retournons à l'hôtel, ce qui me permet d'encoder dans l'iPad judicieusement emmené la liste de mes achats faits jusque là.

Le soir, un repas typique sera pris à notre hôtel : une Andouillette AAAAA sauce moutarde, et une fraise Melba en dessert. Excellent, comme d'habitude !


Samedi 29 juin 2013

Cette journée est habituellement une relâche, je ne visite jamais la bourse le samedi, vu le monde démentiel qui se présente aux entrées du village : c'est normal vu que c'est la première journée "grand public" !

Nous avons prévu quelques balades en forêt, et la visite des musées minéralogiques de la région, mais la pluie continue dès le réveil en aura décidé autrement.

Nous filons directement sur Sainte-Marie où, garés à notre place habituelle, nous ne souffrons d'aucune concurrence. N'ayant pas oublié d'emmener le parapluie acheté l'avant-veille, nous visitons le Musée de la Mine, puis retournons à la bourse, comptant sur les tentes et bâtiments pour rester relativement au sec.

Peu d'acquisitions y seront faites, le midi nous retournons à la Taverne du Mineur (plutôt vers 15h) car il y a pas mal de monde, nous dégusterons un repas léger, pour une fois changer : Flammekuche, ou tarte flambée gratinée. Un délice encore, tout dans la simplicité.

L'après-midi sera plus sec, retour à l'hôtel où je ferai une bonne sieste, les fatigues de ces derniers mois ne se sont pas encore complètement résorbées et je tousse encore même si je suis toujours sous antibiotiques.

Puis encodage des achats du jour dans l'iPad, et le souper qui s'annonce plus copieux que le midi, vu qu'il est quand même tard et que la tarte flambée est déjà loin.

Un potage aux cèpes, châtaignes et morceaux de foie gras en entrée (une pure merveille !) suivi d'une choucroute royale (également superbe), décidément nous ne regretterons pas l'hôtel choisi cette année !

J'en ai profité pour demander à notre cuisinier s'il ne dispose pas de caissettes à fruits ou à légumes pour stocker de manière plus efficace les achats, il me fournit 5 cagettes en plastique bien pratiques ! Le soir même tout y est rangé : fossiles et minéraux doublement emballés, livres et revues. Seul le crâne de dinosaure n'y a pas sa place, mais une caisse en carton beaucoup plus grande l'abritera pour le retour.


Dimanche 30 juin 2013

Après un petit-déjeuner rapidement expédié, nous vidons les chambres, embarquons le tout dans la voiture, payons la note et repartons pour un dernier saut à la bourse. Il fait sec et relativement beau, enfin !

Garés dans un parking payant nettement plus proche, nous restons une petite heure, le temps pour moi de faire quelques photos d'ambiance un peu négligées les autres jours pour cause de précipitations, et en dernière minute je tombe sur un stand présentant des minéraux boliviens et pakistanais, je craque pour deux quartz découverts près des glaciers de Gilgit, Pakistan. Un "brut" tel que sorti du site, et un nettoyé. Très didactiques !

Nous repartons ensuite pour la Belgique, non sans faire un arrêt en Lorraine, à Fontenoy-la-Joûte, Village du Livre, peu après Baccarat. Quelques ouvrages sur les fossiles et la préhistoire y seront encore acquis.

Rentrés chez Tony en début d'après-midi, j'y passerai une nuit réparatrice, et de retour à la casa le lendemain après-midi.

 

 

A suivre : la liste des acquisitions.

 

 

Phil "Fossil"

Publié dans Comptes-rendus

Commenter cet article