Sainte-Marie-aux-Mines 2013 : 50ème édition ! (1)

Publié le par Phil Fossil


Cette édition "cinquantième anniversaire", j'espérais fortement y participer en temps que visiteur, même si mon but premier n'est pas la participation à quantité d'activités et de conférences, mais plutôt l'acquisition de pièces et de livres pour mon Muséum, et le glanage d'un maximum de contacts dans ce même but.

 

 

Mardi 25 juin 2013

Parti en début d'après-midi, je passerai la nuit chez mon pote Tony avec qui je ferai la route en direction de l'Alsace.

J'en profiterai pour contempler les dernières acquisitions qu'il a faites depuis ma dernière visite, et me reposer, même si la semaine précédente a été riche en siestes et autres nuits particulièrement longues, dues au sale petit microbe chopé la semaine d'avant.

 

 

Mercredi 26 juin 2013

Nous prenons la route peu avant 10h, le trajet étant plus court que nos habituelles virées auvergnates. Il se déroulera sans histoire; afin de réduire la fatigue du chauffeur, nous décidons d'emprunter le tunnel de Sainte-Marie (6950 mètres de long) ce qui par rapport au col du même nom nous fait sans doute gagner une demi-heure de trajet où il convient de rester concentré pour ne pas finir dans un ravin...

Nous arrivons déjà, à la sortie du tunnel, en dehors de la ville et directement sur la route de notre hôtel, dans les hauteurs boisées de La Vancelle. Nous quittons la grosse route pour une petite voie à peine macadamisée et après deux kilomètres de bois nous arrivons dans le hameau et à notre "camp de base" qui nous hébergera jusqu'au dimanche matin.

Malgré un arrêt fait à un resto-route le midi, nous avons faim, et goûterons sans limite aux spécialités régionales, typiques autant que roboratives : des oeufs en Meurette avec julienne de légumes sur toast en entrée, un pied de cochon désossé et panné sur pommes de terre rôties et légumes, une petite salade, et une crême brulée.

Le sommeil ne viendra pas tout de suite, vu le souper très copieux, mais il sera réparateur.


Jeudi 27 juin 2012

Premier jour "professionnel" de la bourse, à ne pas rater, nous prenons le petit dej' à 8h pour tenter d'arriver à la manifestation peu après 9h. Le temps d'acheter les Pass 4 jours, nous sommes sur le pied de guerre !

Le temps ce jeudi est plutôt variable, hésitant entre de timides éclaircies et quelques belles averses qui mouillent copieusement ! L'un de nos premiers achats sera un parapluie de grande taille, pour pêcheurs, ce qui est de circonstance, nous qui partons à la pêche aux bêtes mortes depuis des millions d'années...

Les premiers achats commencent à être rangés dans un grand sac solide, emmené pour celà, nous visiterons une partie non négligeable de la bourse jusque 14h où nous sortons pour dîner copieusement.

Notre point de chute est la "Taverne du Mineur", près de la fontaine, où les plats typiques sont copieux et excellents. Nous jetterons notre dévolu sur un "Fish and Chips", pas spécialement régional mais bien suffisant, et aux dires de Tony, pourtant habitué des bourses anglaises, meilleur que là-bas !

Un petit saut à la voiture, éloignée de l'entrée du "Show" de bien 2 kilomètres, afin de vider le sac de nos achats, et de boire un coup avant de ré-attaquer la bourse. 
  
Encore quelques achats, puis l'après-midi ayant passé très vite, nous rentrons sur le camp de base mais le ciel devenant très gris, nous voilà obligés par une rincette soudaine et violente de trouver abri dans un salon de thé. Deux cafés et quelques gâteaux, histoire d'attendre le souper. Il sera copieux, comme toujours dans la région. Une succulente cassolette de rognons et de ris de veau aux morilles, avec les spätzles, pâtes alsaciennes typiques.

Le repas ayant été plus léger, le sommeil viendra plus vite.

A suivre...

Phil "Fossil"

Publié dans Comptes-rendus

Commenter cet article