Histoire de chats...

Publié le par Phil Fossil


Ces derniers temps, je rentre assez tard du bureau, en effet il me faut plus d'une heure trente pour passer d'un côté à l'autre de la ville de Bruxelles.

Les gens qui calculent vite (dont je suis) rétorqueront qu'il faut moins de temps pour se rendre de Bruxelles-Midi à Paris-Nord : 1h25 quand le Thalys n'est pas sujet à des imprévus.

En rentrant aussi tard, je croise presque chaque soir le chat d'un voisin.

Il n'a du chat que le nom, en effet ce superbe Chartreux de couleur gris souris est d'une taille (et d'une masse) peu commune !

Coton, puisque c'est de lui qu'il s'agit, dès qu'il me voit arriver vient se frotter à mes jambes en ronronnant : il laisse donc des poils gris clair partout sur le bas de mon pantalon de couleur noire, mais également une bonne dose de poussière également grise.

Je me suis certes demandé d'où provenait cette dernière, jusqu'à ce que je le voie copieusement se rouler par terre, à même le trottoir, juste avant de se relever et me laisser en cadeau toute la poussière précédemment ramassée !

Mais il est tellement gentil et calin qu'on ne peut que lui pardonner.

Cela ne nous empêchera certainement pas, tous les deux,

de rester copains comme Coton !

Phil "Fossil"

Publié dans Le coin du Phil'osophe

Commenter cet article