Exposition de restes fossilisés de requins découverts sur l'Ile de Wight

Publié le par Phil Fossil


De rares vestiges d'un requin préhistoriques, découverts sur l'Ile de Wight, ont été mis en exposition.

Les restes squelettiques du requin d'eau douce, datant du début du Crétacé, ont été extraits à Yaverland et donnés au Muséum des Dinosaures de l'Ile.

L'on pense que c'est la première fois que de telles pièces de cartilage, nageoires et crâne ont été découverts sur l'île.

Le docteur Steve Sweetman de l'Université de Portsmouth l'a appelé "un spécimen unique et remarquable".

Le requin, appartenant à un genre connu comme Egertonodus, pouvait atteindre une longueur maximale de 2 mètres. (6,5 pieds)

Il a été découvert en sections près du sommet d'une strate de boue fine connue comme la Formation Vectis, exposée près de Sandown.

La créature vivait dans un lagon à la partie orientale de ce qui est maintenant l'Ile de Wight il y a environ 125 millions d'années.

Le docteur Sweetman l'a décrit comme "le principal prédateur dans son environnement".

"Les dents et épines isolées de ce squale sont communes, mais la découverte d'un squelette est unique."

"Les requins n'ont pas de squelette calcifié mais il est au contraire fait de cartilage. Comme tout autre tissu mou il pourrit ou est consommé par des charognards avant d'avoir la chance de se fossiliser." a-t-il ajouté.

Il a déclaré qu'il était probable que la carcasse ait coulé au fond du lagon où les niveaux très pauvres en oxygène et des minéraux incluant la sidérite (carbonate de fer) auraient plus tard cimenté la boue et le squelette.

La première partie du crâne du requin a été découverte en 2013 par l'amateur chercheur de fossiles Kai Bailey après une marée basse de printemps.

Une autre partie du squelette a été dénichée par une famille durant une visite de vacances plus tôt cette année 2014.

Mr Bailey a déclaré "Il était environ à une soixantaine de centimètres, redressé, et je l'ai juste ramassé.

Je savais d'office que l'on ne trouve pas normalement quelque chose du genre des parties molles - c'était un vrai plaisir".

Alex Peaker de l'Ile aux Dinosaures a dit que la découverte est "d'importance mondiale".

"Voir autre chose que la partie osseuse de la nageoire et occasionnellement le crâne est incroyablement rare. Le cartilage de la nageoire pectorale et des côtes est spectaculaire", a-t-il ajouté.

http://www.bbc.com/news/uk-england-hampshire-30117676

Phil "Fossil"

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article