En route pour le Guinness… Book, pas la bière !

Publié le par Phil Fossil


 

Les principales trouvailles en vertébrés, Miocène-Pliocène, Port d’Anvers, Belgique. Longueur utilisée : 28 centimètres.

 

 

Les derniers jours de présence en Belgique de notre ami Birane se devant d’être occupés de manière intéressante autant que productive, nous prévoyons ce mardi un petit trip dans le Port d’Anvers, afin de tenter, si les collectionneurs « nordiques » nous en ont laissé quelques miettes, d’exploiter la couche de surface découverte les dernières semaines.

 

Debout assez tôt, et en attendant Birane qui se bat avec les bouchons dont le ring de Bruxelles est assurément coutumier, votre serviteur ne reste certainement pas inactif.

 

Réaliser un deuxième tamis 50x50 centimètres de maillage 13 millimètres, très solide, afin de pallier les menus désagréments causés par la déglingue plus que prononcée du tamis de notre ami…

 

Nous serons occupés à renforcer la fixation du maillage par la pose de lattes en bois, dernière étape de la confection de ce bel outillage, lorsque Birane arrivera.

 

On embarque le matériel, pléthorique comme toujours pour ce genre de prospection, et en route pour Anvers. Via la chaussée Romaine et l’ancienne route A12, afin d’éviter simultanément les embouteillages du ring et les travaux du RER sur l’autoroute E19 d’Anvers.

 

Arrivés sur la petite route jouxtant le site, et à notre grande surprise, aucune voiture, même à plaques jaunes ! La montée sur le plateau et une visite rapide du site confirmera nos premières impressions, nous sommes bel et bien SEULS !

 

Nous sommes en pleine semaine, c’est entendu, mais cela n’empêche aucunement les chercheurs bataves pensionnés d’y venir, les semaines précédentes nous étions près d’une dizaine sur place, semaine et week-end compris…

 

Nous tentons d’échafauder quelques théories sur cette absence inexplicable…

 

Un match de football de première division de l’équipe hollandaise ?

La fête annuelle de la dynastie néerlandaise ?

Les mesures drastiques de confinement en prévision d’une pandémie de grippe H1N1 ?

L’épuisement total de la couche à gravier exploitée par ces fouilleurs ?

Un accident mortel qui s’y serait produit, entraînant une interdiction formelle ? 

 

Constatant que notre couche, bien camouflée le samedi précédent, est restée pratiquement intacte, nous commençons à tamiser en utilisant le nouveau matériel, ce qui lui servira de test en vraie grandeur.

 

Birane ira fouiller à gauche et à droite, avec plus ou moins de bonheur, il mettra la main sur une jolie dent de Megaselachus megalodon alors qu’il pensait arrêter de fouiller à cet endroit.

 

Personnellement, je reste opiniâtrement à tamiser mon endroit habituel, les couches s’appauvrissent ou s’enrichissent au fil des heures passées. Birane qui ne trouve plus des masses vient s’installer plus près, et recommence à faire quelques découvertes, notamment une petite Hexanchus gigas symphysaire et une belle Somniosus microcephalus.

 

La journée sera très longue, ni l’un ni l’autre n’avons de train à prendre, ce qui nous verra quitter le site après 20 heures, à la nuit tombante.

 

Regardant l’ampleur des travaux effectués, nous pensons halluciner ; nous laissons une petite carrière derrière nous, elle mesure certainement 7 mètres sur 4, pour une profondeur d’un demi-mètre, et tout ce sable déplacé a été intégralement tamisé ! Personnellement uniquement avec les deux tamis de maillage 13 millimètres, de vraies machines de guerre, qui m’ont permis le traitement de pratiquement 10 mètres-cube de sédiment sur cette seule journée !!! 

 

Du jamais vu durant ma pourtant longue carrière de paléontologue amateur…

 

La boite contenant les dents est bien remplie, elles seront nettoyées le lendemain matin vu les affolantes courbatures qui se révèlent dès que les muscles se sont un peu refroidis.

 

Mais je ne pourrai pas compter sur la journée du lendemain pour les soigner, ces douleurs musculaires, car nous avons prévu une autre sortie.

 

A suivre…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Vos découvertes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article