Encore un petit week-end bien calme ?

Publié le par Phil Fossil


Afin d’avancer autant que faire se peut le tri des dizaines de caisses de fossiles ramenés de Beauvais, un week-end chez mon pote Tony s’imposait.

 

Première étape, me récupérer au boulot, ainsi qu’une quantité phénoménale de boites cartonnées standardisées, idéales pour le stockage de pièces relativement imposantes. D’où quelques voyages de mon bureau à la voiture sous une pluie diluvienne qui avait, on peut le dire, bien choisi son jour.

 

Puis ramener chez moi une partie des caisses triées par le copain durant la semaine pour, ensuite, en rembarquer d’autres.

 

Arrivé à destination, non sans peine étant donné l’engorgement du ring de Bruxelles et des autoroutes, la soirée sera décrétée comme « repos ». Le lendemain matin, le déchargement des caisses est suivi du tri. Lequel sera effectué rapidement et efficacement, sur toute la journée du samedi, ne laissant pour ainsi dire rien pour le dimanche.

 

Les caisses dont les étiquettes ont été rendues pratiquement illisibles, depuis les années passées dans l’humidité d’une grange, se verront pourvues d’indications fraîches. Les boites les plus endommagées seront remplacées, en éliminant au passage les excréments de rats qui pendant quelques années s’en sont donnés à cœur joie en dévorant une partie du matériel d’emballage!

 

Les espèces fragiles seront déballées, vérifiées et mieux emballées, ce qui est brisé ou non fossile terminera à la poubelle. Une partie des déterminations seront faites, pas grand-chose étant donné le nombre incalculable d’espèces que l’on découvre au fil de l’avancement du travail…

 

Les fossiles retrouvés appartiennent à de nombreux étages stratigraphiques et à un éventail de localités dont la plupart ne sont plus, de nos jours, accessibles.

 

Le dimanche matin est consacré à l’achèvement du tri, au rangement et au retour des boites triées chez moi.

 

Citons, sans avoir la prétention d’être exhaustif :

 

Toarcien du Calvados à ammonites, brachiopodes et bélemnites, Callovien et Oxfordien du Pays d’Auge à ammonites, bivalves et coraux, Albien du Pays de Bray à ammonites, Cénomanien du Pays d’Auge et du Pays de Bray à éponges, oursins, ammonites, gastéropodes et bivalves, Turonien de Haute-Normandie à oursins silicifiés, Santonien de Touraine à éponges et oursins, Campanien de la Somme à dents, bélemnites, oursins et brachiopodes, Thanétien de la Somme à dents de requins et coquilles, Cuisien du Vexin à mollusques, Lutétien pléthorique du Vexin à jolis mollusques, coraux et dents de requins, Bartonien du Nord de Paris à myriades de beaux mollusques, Miocène de Touraine et d’Anjou à vertébrés, mollusques, bryozoaires, coraux etc. etc.

 

Si certains des sites ont été personnellement visités par votre serviteur, l’écrasante majorité des affleurements n’existaient plus ou n’étaient plus visitables lors de son passage.

 

Le matériel ainsi préservé n’en acquiert que plus d’intérêt pour un collectionneur systématicien…

 

En final, de une à deux tonnes de fossiles auront ainsi été préservés de la déchetterie !

 

Fossile ramassé, fossile sauvegardé.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fada du fossile 16/02/2009 18:37

oui phil ta mit le paquet avec beauvais enfin au moins des fossiles qui seronts sauvés je m'arrange pour mes caisses que je t'ai mit de côté phil !@+