Bourse de Bruxelles à Autoworld

Publié le par Phil Fossil

 

L’exposition vient de fermer ses portes, arrive l’heure des bilans.

 

Pendant deux journées, ce grand musée vivant de la paléontologie et de la minéralogie a réjoui petits et grands.

 

Votre serviteur a pu obtenir quelques pièces marquantes pour son muséum et/ou pour les futurs échanges, parmi lesquelles sont épinglés les spécimens suivants :

 

Des exuvies de trilobites de Suède et de Bolivie

Des brachiopodes du Dévonien inférieur du Grand-Duché de Luxembourg

Des gastéropodes primitifs du Givétien d’Allemagne

Une dent de poisson Sagenodus du Carbonifère écossais

Quelques très belles pièces de flore carbonifère de Mazon Creek, USA

Quelques ammonites du Jurassique des Ardennes françaises, du Royaume-Uni et d’Allemagne

Deux sensationnels oursins réguliers du Crétacé marocain

Deux superbes œufs de dinosaure Oviraptor philoceratops du Crétacé de Mongolie sur le même bloc

De nombreuses vertèbres aptiennes de dinosaure du Niger

Quelques dents de Spinosaurus du Niger

Des bivalves Rastellum du Cénomanien de Madagascar

Un beau bois fossile santonien de la Calamine, incluant des perforations de tarets agatisées

Des oursins en silex du Crétacé supérieur du Pays de Caux (Haute-Normandie)

Une dent de requin oligocène allemande dans un nodule gréseux

Une vertèbre de requin-tigre du Miocène américain

Un humérus de phoque du Pléistocène de la Mer du Nord (Pays-Bas)

Dent et écaille dermique d’Alligator du Pléistocène de Floride

Des dents de ruminants du Néolithique des environs de Rouen

 

Pas mal de minéraux également, sont venus rejoindre notre collection :

 

Quartz fumé des Alpes françaises

Quartz « laser » du Brésil

Quartz hyalin du Congo

Andalousite-Chiastolite de Glomel, Bretagne

Quartz améthyste sceptre de Madagascar

Quelques pièces russes et roumaines sensationnelles

 

Il est néanmoins dommage que l’organisation impeccable (comme chaque année) de la part des responsables de la bourse et de leur importante équipe de bénévoles, soit perturbée par les décisions irresponsables de politiques et d’autres « organisateurs d’événements », lesquelles entraînent l’indisponibilité des grands parkings du Cinquantenaire, ont une influence négative sur le nombre de visiteurs, et des tracasseries à l’encontre des exposants.

 

Nous en sommes venus à nous demander s’il ne serait pas préférable d’organiser la prochaine édition ailleurs, par exemple à « Tour et Taxis » ?

 

Ne boudons néanmoins pas notre plaisir, et espérons que l’an prochain verra la disparition de certains de ces soucis, heureusement mineurs…

 

Vivement l’année prochaine !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Billets d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article