Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un nouveau dimanche à Anvers

Publié le par Phil Fossil



Ce dimanche, la météo est annoncée sèche, mais un brouillard tenace limite la vue à une bonne centaine de mètres.
 
La fois précédente, laquelle date déjà de 15 jours, nous avions prospecté uniquement "à vue" : cette fois Thierry et moi avons emmené les tamis.

Du 13 mms exclusivement pour moi, Thierry a un assortiment plus vaste entre 8 et 20 mms.

Le chantier a énormément bougé, on ne retrouve plus les talus riches en couches graveleuses et coquillières, mais d'autres affleurent sur le sol.

Je commence là, et je sors environ une dent tous les 2 à 3 tamis. Lors d'une pause, je tourne et repère un autre talus montrant pas mal de couche prometteuse.

Thierry y ayant découvert une belle pointe de Carcharodon carcharias dépassant du sable, il attaque là et sort des dents avec régularité même si pas très souvent.

Mon emplacement ne donnant plus rien, je bouge sur le talus et recommence à sortir, assez laborieusement, quelques quenottes.

Malheureusement la productivité est inférieure à l'endroit précédent mais je m'entête. Avec raison car une belle Notorhynchus cepedianus sort alors.

Seulement la position assise y est tellement mauvaise que mon genou droit n'apprécie que très modérément le traitement, et me le fait assez vite savoir.

Je pars donc explorer à la vue les environs plus éloignés, à part des coquilles et de rares fragments d'os il n'y a rien de notable.

Je reprend le tamisage, sans grand résultat sauf de nouvelles douleurs au genou.

Je refait de la prospection en surface, histoire de faire le plein de coquilles pliocènes et actuelles : en effet, vu la vitesse de l'avancée du chantier, la prochaine fois toutes ces couches devraient avoir disparu.

Je termine par du tamisage debout, histoire de ménager le genou, pas très loin de Thierry : quelques petites dents sortent encore, mais la brume tourne au crachin breton et la nuit va bientôt tomber.

On replie et on rejoint le véhicule, heureusement garé pas trop loin. Le temps de tout ranger dans le coffre, il commence à sérieusement pleuvoir, donc on embarque et on repart pour la maison.

Dix minutes sous une bruine persistante pour nettoyer les rares dents et les plus belles coquilles, et je rentre.

Bilan de la journée : une grosse douzaine de dents de squales dont la Notorhynchus (c'est plus du double de la visite précédente), un beau périotique de dauphin, un seau complet de coquilles pliocènes et actuelles.

Vivement la prochaine !

Phil "Fossil"

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

Lobolithes sp. du Silurien d'Erfoud

Publié le par Phil Fossil

 

Lobolithes-sp-Silurien-Erfoud-1A-10cms

Lobolithes-sp-Silurien-Erfoud-1B-10cms

Lobolithes-sp-Silurien-Erfoud-1C-10cms

 

Lobolithes de Scyphocrinus elegans, Silurien supérieur, Erfoud, Maroc. Diamètre 10 centimètres.
(Cliquez sur les images pour les agrandir)

 

 

Ces organismes, ou parties d'organismes plus précisément, sont restées d'affinités incertaines.

Les spécimens bien conservés montrent néanmoins des plaques polygonales qui permettent de les attribuer à des échinodermes.

Elles sont attribuées à des crinoïdes, certaines d'entre elles possèdent des racines les fixant au substrat.

Or, cette espèce particulière a développé un mode de vie particulièrement judicieux !

Ce sphéroïde est en effet un lobolithe, ou plus prosaïquement un flotteur, attaché au bas de la tige de la crinoïde.

Il était plus ou moins rempli d'eau et d'air, flottait à la surface de l'océan alors que la tige, le calice et les bras étaient placés tête en bas, juste dans le plancton dont l'animal faisait sa pitance.

Certains rarissimes spécimens de Scyphocrinus marocains sont restés attachés à leur lobolithe, ce qui a permis d'en acquérir la confirmation.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

Des dents de requins fossiles dans l'Arctique canadien

Publié le par Phil Fossil

 

 

Une équipe de chercheurs de Boulder, Colorado, s'est aventurée à l'Ile Banks dans l'Arctique canadien.

 

Espérant y découvrir des restes de mammifères, les chercheurs sont tombés en 2004 sur des dents de requins éocènes.

 

Ils y sont retournés en 2010 et 2012.

 

Au total, 8000 dents de 4 espèces différentes ont été mises au jour.

 

Pour un article plus complet (en Anglais), c'est ici :

 

http://m.livescience.com/48937-ancient-shark-teeth-canadian-arctic.html

 

Phil "Fossil"

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Une pétition pour interdire de manger les chiens et chats circule en Suisse

Publié le par Phil Fossil

 

 

Des chiens réduits en saucisses et des chats cuisinés façon lapin chasseur: de nombreux Suisses en font encore leurs délices, selon une association de défense des animaux qui a déposé mardi une pétition au parlement pour en finir avec cette pratique culinaire. La pétition, qui demande l’interdiction de la consommation de viande de chat et de chien en Suisse, a recueilli quelque 16.000 signatures, à l’initiative de l’association SOS Chats Noiraigue.

« Environ 3% des Suisses mangent en cachette du chat ou du chien. On le voit surtout dans la région de Lucerne, dans l’Appenzell, dans le Jura et dans le canton de Berne », a expliqué Mme Tomi Tomek, la présidente et fondatrice de l’association. Elle a reconnu qu’il était impossible de chiffrer le nombre d’animaux concernés.

 

Pas d’interdiction

 

La viande de chien est principalement utilisée pour faire des saucisses et de la graisse contre les rhumatismes. Quant à la viande de chat, elle est consommée plutôt en famille et cuisinée comme du lapin pendant la période de Noël, en particulier dans les cantons de Berne, de Lucerne et du Jura, relève SOS Chats Noiraigue.

« Le parlement ne fera rien si la population ne se révolte pas. Les Suisses doivent nettoyer devant leur porte« , a ajouté Mme Tomek.« Aujourd’hui on ne peut rien faire puisqu’il n’est pas interdit par la loi de manger son chien ou son chat, on ne peut même pas dénoncer ceux qui se livrent à cette pratique, nous demandons simplement l’ajout d’un paragraphe à la loi sur la protection des animaux domestiques », a-t-elle poursuivi.

 

Les peaux de chat

 

L’association a obtenu l’interdiction du commerce des peaux de chat en 2013. La pétition a été signée par diverses personnalités, en particulier en France de Brigitte Bardot et du présentateur de télévision Michel Drucker, qui apparaît dans ses émissions généralement accompagné de son chien.

 

 

http://www.msn.com/fr-be/actualite/other/une-p%C3%A9tition-pour-interdire-de-manger-les-chiens-et-chats-circule-en-suisse/ar-BBfTVN7

 

 

Phil "Fossil"

Publié dans Coups de gueule

Partager cet article

Repost 0

Conférence "Le Maroc et ses fossiles"

Publié le par Phil Fossil

 

CMPB-Fossiles-du-Maroc

 

Ce vendredi 28 novembre, vous êtes cordialement conviés, ainsi que vos proches, au local du Cercle, 59 rue Théodore Verhaegen, 1060 Saint-Gilles. (Sonnette "CMPB")

 

La conférence de Phil Cooreman sur "Le Maroc et ses fossiles" commencera à 20h.

 

Elle est ouverte également aux membres du "NAUTILUS Gent".

 

Merci de vous y rendre nombreux, cela motivera d'autant plus le conférencier et le comité du club !

 

Le CMPB.

 

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Un week-end sans sortie, mais bien occupé quand même !

Publié le par Phil Fossil



Ce week-end annoncé très beau, je n'ai pas de sortie prévue.

En effet, un peu de repos s'impose le samedi, beaucoup même, mais aussi il faut le dimanche décrasser les trouvailles du week-end précédent à Anvers.

Je dois en effet nettoyer une caisse de coquilles d'eau saumâtre actuelles Rangia cuneata, de nombreuses coquilles pliocènes, des ossements néogènes et moules internes miocènes.

La couche sableuse étant argileuse, le décrassage n'est pas une mince affaire, la brosse, l'eau et l'huile de coude sont de rigueur.

Puis nettoyer à la brosse et à l'eau, et ensuite ranger, des quartz bretons.

Ce dimanche après-midi il fait tellement beau que je travaille dehors en t-shirt (un 23 novembre, ça doit être une première!) puis quand le soleil commence à se coucher peu avant 17h je rentre.

Il me reste pas mal de travail sur ma conférence concernant les fossiles du Maroc, peu après 22h je la termine enfin.

C'est un bel ouvrage de fait, je vais enfin pouvoir aller dormir plus tôt.

Phil "Fossil"

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Requins miocènes de Borgerhout, ville d'Anvers

Publié le par Phil Fossil

 

Borgerhout-Miocene-Isurus-oxyrhynchus-1A-35mms

 

Isurus oxyrhynchus, Miocène, Borgerhout, Anvers. Longueur maximale 35 centimètres.

 

 

Borgerhout-Miocene-Cosmopolitodus-hastalis-2A-45mms

 

Cosmopolitodus hastalis supérieure, Miocène, Borgerhout, Anvers. Hauteur 45 millimètres.

 

 

Borgerhout-Miocene-Cosmopolitodus-hastalis-1A-5cms

 

Cosmopolitodus hastalis inférieures, Miocène, Borgerhout, Anvers. Hauteur de la plus grande 5 centimètres.
(Un petit clic pour agrandir les images)

 

 

Les chantiers ou autres affleurements dans les cités densément construites ne sont pas les sites les plus accessibles, vu leur caractère hautement temporaire et le fait qu'ils sont généralement entourés de clôtures, afin d'éviter les accidents.

Il y a quelques décennies, c'était nettement moins le cas : à l'époque de la construction du ring d'Anvers, par exemple, les couches étaient accessibles et installer des clôtures sur de pareilles distances n'était pas envisageable.

Sauf travaux ponctuels fort improbables, ce genre de pièces ne se trouve plus que lorsque un collectionneur âgé décède ou revend sa collection.

Ces pièces ont été achetées par votre serviteur durant la bourse de Sainte-Marie aux Mines, à un vendeur belge qui les avait lui-même récupérées d'un vieux collectionneur anversois...

Elles en ont fait du chemin, ces quenottes...

Phil "Fossil"

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Exposition "Les Géants de la terre"

Publié le par Phil Fossil

 

 

Décidément, ces derniers temps les institutions officielles rivalisent d'imagination pour nous présenter des expositions sur les animaux disparus ou les hommes préhistoriques.

 

Après "Lascaux", au Musée du Cinquantenaire, voici venir "Les Géants de la terre", au centre ville.

 

Dans le très beau cadre de la bourse de Bruxelles, cette exposition durera grosso-modo pendant tous les "Plaisirs d'Hiver", le Marché de Noël Bruxellois.

 

Soit du 20 novembre 2014 au 4 janvier 2015.

 

12 euros pour les adultes, 10 euros pour les enfants, le pack famille est à 35 euros.

 

Leur site pour plus de détails :

 

 

http://www.expo-giants.be/

 

 

Phil "Fossil"

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Ca, c'est du megalodon !!!

Publié le par Phil Fossil

 

 

Street-Art-Shark

 

(Click pour agrandir)

 

Phil "Fossil"

 

 

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Otolithes de poissons du Maroc à déterminer

Publié le par Phil Fossil

 

170-Otolithes-a-determiner-Cenozoique-Maroc-2cms

 

 

Otolithes de poisson indéterminé, Cénozoïque, Maroc. Longueur maximale 2 centimètres.

(Cliquez pour zoomer sur la photo)

 

 

Les bourses sont mon terrain de chasse favori aux fossiles marocains, en effet ce pays est tellement vaste et fossilifère qu'une vie ne suffirait sans doute pas à les échantillonner tous.

 

Je ne suis quasi jamais à l'abri d'une bonne surprise, même s'il y a indéniablement quelques côtés irritants à la chose.

 

En effet, rares sont les vendeurs locaux capables de donner la moindre information utile sur le matériel qu'ils mettent en vente.

 

Bon, le genre et l'espèce passe encore, il est possible de les retrouver dans des publications, mais leur totale ignorance concernant l'étage et le site de découverte, c'est quand même rare pour des pièces d'autres provenances.

 

Cela étant, j'ai quand même acquis, assez bon marché, ces grandes otolithes de poissons.

 

Une recherche sur internet me fait penser à des restes de maigre (Argyrosomus regius) poisson atteignant 2 mètres, connu pour ses grandes otolithes (jusque 3 centimètres de longueur), d'âge sans doute miocène, pliocène ou pléistocène.

 

Si quelqu'un parmi nos lecteurs (ou nos lectrices) dispose de plus d'information sur ce matériel, merci beaucoup de nous en faire part via un simple commentaire à cet article.

 

Phil "Fossil"

 

 

Publié dans A déterminer SVP

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>