Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Espace Paléomania : étude de marché (suite)

Publié le par Phil Fossil


Suite à la publication de notre étude de marché sur ce site et quelques autres, nous avons récolté de nombreuses réponses, ce pourquoi nous désirons vous remercier !

Mais vu que ces réponses proviennent majoritairement d'amateurs de fossiles et de minéraux, nous craignons que les résultats en soient un petit peu faussés...

C'est pourquoi nous nous permettons d'encore vous mettre à contribution : nous aimerions que des personnes, principalement du sexe féminin, et des lecteurs n'ayant pas un intérêt particulier pour la géologie, les fossiles ou les minéraux remplissent ce questionnaire.

Merci d'avance !


http://www.eulasmo.com/edm/index.php?edm=PAL


Phil "Fossil" et Yves.

Publié dans Paleomania Museum

Partager cet article

Repost 0

L'Archaeopteryx rétabli sur la branche des oiseaux

Publié le par Phil Fossil


(Belga) Considéré pendant 150 ans comme l'ancêtre des oiseaux, puis relégué en 2011 au rang de simple dinosaure à plumes, l'Archaeopteryx regrimpe dans l'arbre généalogique des oiseaux, grâce à la découverte en Chine d'un nouveau dinosaure-oiseau par une équipe menée par Pascal Godefroit, un paléontologue belge de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Comme en 2011, ce nouveau rebondissement, rapporté mercredi dans la revue Nature, se passe en Chine, plus précisément dans la formation Tiaojishan, dans la province du Liaoning (nord-est). Depuis la découverte du premier spécimen d'Archaeopteryx en Bavière en 1861, la plupart des spécialistes de l'évolution considéraient ce dinosaure à plumes comme la forme d'oiseau la plus basique et la plus ancienne. Dans l'arbre phylogénétique, qui retrace la parenté des espèces, il avait donc été placé à la base de la branche qui aboutit à nos oiseaux modernes.

 

Mais en 2011, une équipe chinoise avait remis en question ce classement, après la découverte en Chine d'un fossile d'une nouvelle espèce de dinosaure à plumes. Leur analyse avait fait tomber Archaeopteryx de la branche des oiseaux, pour le placer à la naissance de la branche voisine des "Déinonychosaures".

 

Qu'à cela ne tienne : la découverte d'un autre fossile d'une nouvelle espèce, sur le même gisement chinois, vient rebattre les cartes de l'évolution une nouvelle fois. L'équipe de Pascal Godefroit (Institut royal des Sciences naturelles de Belgique), qui a baptisé ce nouveau dinosaure-oiseau Aurornis xui, a "décidé de tout reprendre à zéro", à partir d'outils d'analyse plus complets. "On obtient une phylogénie, donc un arbre généalogique, très robuste et très bien défini", a assuré le paléontologue.

 

"Grâce à cette nouvelle analyse, on peut montrer que l'Archaeopteryx est finalement bien un oiseau primitif et que la bestiole que nous décrivons est un oiseau encore plus primitif", a-t-il déclaré.

 

"Pour le moment c'est l'oiseau le plus primitif connu au monde".

http://www.levif.be/info/belga-generique/l-archaeopteryx-retabli-sur-la-branche-des-oiseaux/article-4000315561031.htm

Phil "Fossil"

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

L'homme devenu bipède grâce au relief d'Afrique ?

Publié le par Phil Fossil


Le Point.fr - Publié le 24/05/2013 à 16:29

Les premiers homininés auraient commencé à marcher sur deux jambes parce qu'ils aimaient arpenter les roches escarpées de leur environnement. Explications.

Et si les ancêtres de l'homme n'étaient pas devenus bipèdes lorsque le climat les a forcés à descendre de leur arbre, mais plutôt parce qu'ils aimaient arpenter les roches escarpées d'Afrique ? C'est la nouvelle hypothèse émise par des archéologues de l'Université britannique de York, qui a selon eux le mérite d'expliquer comment les premiers homininés (membres de la lignée humaine) ont survécu aux nombreux prédateurs de la savane africaine une fois au sol, mais aussi pourquoi ils ont évolué de la sorte vers le bipédisme. Les théories les plus courantes suggèrent que nos lointains ancêtres ont été forcés de quitter les arbres dans lesquels ils vivaient lorsque le climat a changé, réduisant la couverture des forêts. Contraints de descendre au sol pour se nourrir, ils se seraient peu à peu redressés pour finir par marcher, comme nous, sur deux jambes.

L'archéologue Isabelle Winder et son équipe ont étudié l'anatomie de la marche et le type d'environnement où évoluaient les homininés. "Nos recherches montrent que le bipédisme peut s'être développé en réponse au terrain, et non pas en réaction à des changements de végétation liés au climat", expliquent-ils. Voici environ six millions d'années, les homininés auraient été attirés par le relief escarpé et les gorges rocheuses d'Afrique de l'Est et du Sud, car il offre des abris abondants et de plus grandes possibilités d'attraper des proies que le terrain plat de la savane. Or ce type de terrain accidenté est mal adapté à la marche sur quatre membres, affirme Isabelle Winder. "Il est plus avantageux de rester en équilibre sur juste deux ou trois membres et d'utiliser les autres pour se stabiliser", explique-t-elle. "Nous pensons que c'est ce qui s'est produit. Les jambes de nos ancêtres ont fini par supporter l'essentiel de leur poids, ce qui a rendu la posture debout importante", ajoute-t-elle.

Escalade

Leurs mains, utilisées surtout pour se stabiliser ou se hisser sur des obstacles - un mode de locomotion qu'on observe aujourd'hui chez les chimpanzés par exemple -, auraient ainsi développé une plus grande capacité à saisir des objets. "Les australopithèques (comme la fameuse Lucy qui vivait voici plus de trois millions d'années dans la vallée du Rift en Éthiopie, ndlr) ont des corps qui mélangent à la fois des traits liés à l'escalade et d'autres liés à la marche debout sur deux jambes", relève Isabelle Winder.

Dans une étape ultérieure, les homininés auraient eu les mains suffisamment libres pour acquérir une dextérité manuelle accrue et développer l'utilisation d'outils, avance l'étude, publiée dans la revue spécialisée Antiquity. Ce n'est qu'ensuite que le squelette et la structure du pied des proto-humains se seraient modifiés, quand ils se sont aventurés dans les plaines environnantes à la recherche de nouvelles proies et de nouveaux habitats. "Ce terrain varié pourrait aussi avoir contribué à l'amélioration des capacités cognitives, comme l'orientation dans l'espace, et des facultés de communication, ce qui expliquerait l'évolution ininterrompue de nos cerveaux et de nos fonctions sociales, telles la coopération et le travail en équipe", dit Isabelle Winder. Selon la chercheuse, cette nouvelle théorie "explique tous les processus clefs dans l'évolution des homininés, et offre un scénario plus convaincant que les hypothèses traditionnelles".

http://www.lepoint.fr/science/l-homme-devenu-bipede-grace-au-relief-d-afrique-24-05-2013-1671960_25.php

Phil "Fossil"

Publié dans Archéologie

Partager cet article

Repost 0

Gryphaea gigantea du Lias de Messancy

Publié le par Phil Fossil

 

136-Gryphaea-gigantea-Pliensbachien-Messancy-10cms 

137-Gryphaea-gigantea-Pliensbachien-Messancy-10cms

 

Gryphaea gigantea probable, Pliensbachien, Messancy, Belgique. Longueur du fossile 10 centimètres.
(cliquez sur les images pour les agrandir)

 

 

Lors de notre trip du lundi de Pentecôte, nous sommes passés à côté d'un chantier dont les tas de rocailles semblaient prometteurs.

Nous y avons donc effectué sous un crachin pas trop problématique un petit arrêt, relativement fructueux malgré tout, car quelques bivalves, bélemnites et fragments d'ammonites s'y sont laissé ramasser à même les talus.

Cet exemplaire qui était parfaitement dégagé au bas du tas est de loin le plus beau personnellement mis au jour, aussi bien par sa qualité que par ses dimensions.

Si quelqu'un parmi nos lecteurs pouvait confirmer l'identification, et également l'âge de ce fossile (j'hésite entre Carixien et Domérien), merci de laisser un petit commentaire !

Phil "Fossil"

Publié dans A déterminer SVP

Partager cet article

Repost 0

ESPACE PALEOMANIA : ÉTUDE DE PROJET

Publié le par Phil Fossil


Présentation du projet


Ce questionnaire vous est proposé dans le cadre du projet PALEOMANIA dont le but est de promouvoir le goût 
de la paléontologie et de la géologie chez les jeunes et les moins jeunes dans un espace muséal pluri-actif 
et dynamique qui privilégie le respect de l'environnement, la protection des sites et la recherche scientifique...

Votre avis nous est précieux. Merci de nous aider.


http://www.eulasmo.com/edm/index.php?edm=PAL


Phil "Fossil" et Yves.

Publié dans Paleomania Museum

Partager cet article

Repost 0

Cymbulostrea cymbula du Bruxellien d'Ixelles

Publié le par Phil Fossil

 

Cymbulostrea-cymbula-Bruxellien-Ixelles-1A-3cms

 

Cymbulostrea cymbula, Bruxellien, Ixelles, Bruxelles, Belgique. Longueur environ 3 centimètres.
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Lors de notre petit trip dans le chantier d'Ixelles, à part les nummulites qui étaient les fossiles les plus communs sur place, les huîtres Cymbulostrea cymbula (aussi appelées Cubitostrea cymbula) ont été ramassées en quelques exemplaires, principalement brisés.

Le seul spécimen raisonnablement complet est celui-ci.

On rencontre moins fréquemment cette espèce dans les faluns du Lutétien moyen de Damery, ou le Lutétien des environs de Gisors, mais la faune malacologique y est incomparablement plus variée.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

L'humour, toujours l'humour...

Publié le par Phil Fossil


Depuis la fin de 2010, je travaille dans la consultance informatique.

En résumé, je suis salarié d'une entreprise qui me place chez des clients, en particulier des banques.

L'inconvénient est qu'en fin de mission je me retrouve en attente d'un nouveau contrat.

C'est une période toujours un peu stressante, on ne sait pas toujours ce que sera l'avenir, et cette période de crise n'arrange rien.

Les consultants ont un vocable bien à eux pour désigner cette période.

C'est, en Anglais (la langue informatique par excellence) : "to be on the beach", être sur la plage.

Pour quelqu'un comme moi qui n'a plus pris une semaine de vacances depuis le mois de septembre dernier, je goûte plutôt modérément cette forme d'humour...

Phil "Fossil"

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Magnifiques chatons à adopter vite !

Publié le par Phil Fossil


Bonjour à tous,
 
Et nous voici dans la saison des chatons !

  Chatons-2013-05-22 17.19.33

 

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Le petit noir sera adopté dans 2 mois.
Les 2 petits « beiges » à l'avant et les 2 petits « blancs » sous la maman sont à adopter (aussi dans 2 mois/attendre sevrage ) sinon euthanasie dans quelques jours…
 
Une bonne nouvelle, le rendez-vous pour la stérilisation de la maman (qui a été adoptée avec sa portée) et du petit noir, est pris pour dans 2 mois !
 
Une vie est une vie et en plus, ils sont beaux et en excellente santé. Essayons de leur trouver une belle famille !
Je ne sais pas encore dire si il y a des mâles et des femelles…
 
Merci de prendre contact au 0477/54.19.25 (Région Thuin/Binche)


Je peux éventuellement vous conduire un des petits, dans 2 mois, gratuitement.
Vous pouvez, aussi, venir les voir, à votre meilleure convenance, après 18h, Région de Binche
 
Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.


Merci de partager ce mail…
 

Je vous souhaite une agréable journée,
 

A bientôt,
 

Nancy
 

 

 nancy@bttours.be
 

Publié dans A adopter SVP

Partager cet article

Repost 0

Découverte d'une nouvelle espèce d’ichtyosaure... controversée

Publié le par Phil Fossil


Des chercheurs belges ont identifié une nouvelle espèce d’ichtyosaure - un groupe de reptiles marins du Mésozoïque - à partir d’un fossile irakien… Mais ses caractéristiques sont trop incertaines, selon certains autres spécialistes, pour établir cette conclusion avec certitude.

Malawania anachronus - un mélange de langue kurde et de latin signifiant "le nageur anachronique" : tel est le nom que Valentin Fischer, paléontologue à l'Institut royal des sciences naturelles de Belgique, et ses collègues, ont donné à cet ichtyosaure - un groupe de reptiles marins du Jurassique à silhouette de dauphin - long de 3 m, qu’ils estiment appartenir à une espèce jusqu'à présent inconnue, et qui provient du Kurdistan irakien.

Le fossile fut découvert dans les années 1950 encastré dans une roche servant prosaïquement de dalle, d’où l’équipe belge a extrait des spores microscopiques et du pollen qu’ils ont pu dater au début du Crétacé inférieur - soit 65 millions d'années après la période connue d’existence des ichtyosaures ! "C’est quelque chose qui ne devrait pas être là… mais qui y est. Ce ‘fossile vivant’ de son époque démontre l'existence d'une lignée que nous n'avions seulement jamais imaginée !", explique Valentin Fischer cité par le National Geographic.

Une espèce nouvelle ou déjà connue ?

Cependant, la conclusion à laquelle ont aboutie les chercheurs est loin de satisfaire tout le monde. Michael Caldwell, expert en ichtyosaures à l'Université de l'Alberta (Canada) notamment, estime que ses collègues belges ont été un peu vite en besogne, notamment à cause de la nature de l’échantillon, lequel a voyagé d’Irak en Angleterre avant de passer entre les mains de Fischer. En effet, il souligne que la datation a été faite à partir de la dalle et non du terrain de provenance lui-même. Celle-ci lui semble donc sujette à caution. De plus, le crâne, précieux pour toute identification, manque.

Certaines parties anatomiques du fossile, telles que la poitrine et les nageoires postérieures, estime Caldwell, ressemblent beaucoup à celles des ichtyosaures connus du Jurassique. Si le nouveau spécimen était d’une époque plus récente, comment aurait-il gardé ces caractéristiques, sachant que les reptiles marins ont normalement tendance à évoluer rapidement, en réponse aux conditions changeantes de l'océan ?

"C’est [une hypothèse] difficile à argumenter à partir d’un seul spécimen. Je crains que ce ne soit un peu mince, en termes de données", ajoute le chercheur canadien. Aussi, les scientifiques entendent bien poursuivre les observations afin de répondre à ces doutes et de confirmer ou non l'identité du mystérieux ichtyosaure.

http://www.maxisciences.com/ichtyosaure/decouverte-d-039-une-nouvelle-espece-d-ichtyosaure-controversee_art29537.html

Phil "Fossil"

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Vertèbre de poisson de l'Eocène d'Ixelles

Publié le par Phil Fossil

 

Pisces-indet-Bruxellien-Ixelles-1A-2cms

Pisces-indet-Bruxellien-Ixelles-1B-2cms

Pisces indet., Bruxellien, Ixelles, Bruxelles, Belgique. Taille maximale 2 centimètres.
(Cliquez sur les images pour les agrandir)

 

 

Lors de ma petite sortie dans l'Eocène d'Ixelles, outre l'oursin et la dent de requin cette belle vertèbre de poisson a été mise au jour dans un de mes tamis.

Je pense d'ailleurs que ce tamis a suivi directement celui qui a donné la dent de requin fossile.

Malheureusement, la détermination au niveau spécifique de vertèbres de poissons reste hasardeuse...

C'est malgré tout une pièce sympa à découvrir dans la ville de Bruxelles.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>