Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le mystère du fossile aux dents en spirale enfin résolu !

Publié le par Phil Fossil


Un ancien poisson aux dents en spirale a été reconstitué d'après des fossiles par les scientifiques.

Les chercheurs américains ont utilisé des scanners CT pour construire un modèle informatique de ce que à quoi Helicoprion ressemblait et comment il s'alimentait.

Ils ont également été capables de résoudre une question en suspens de manière permanente : la spirale dentaire en forme de scie était-elle placée dans, ou hors de la gueule ?

Les découvertes montrent que ces animaux étaient plus proches des actuelles chimères (ou diables de mer) que des requins.

L'étude a été publiée par les chercheurs de l'Université d'état de l'Idaho dans la Royal Society journal Biology Letters.

Le musée d'histoire naturelle de cette université abrite la plus grande collection publique mondiale d'Helicoprion fossilisés.

Ce poisson a vécu il y a 270 millions d'années mais vu son ossature essentiellement constituée de cartilage, lequel ne se conserve pas bien, leur seul reste fossile est cette structure unusuelle en spirale.

Connus comme des "volutes", ces structures ont été comparées à des lames de scies circulaires et ont intrigué la communauté scientifique pendant plus d'un siècle.

Les théories originales suggéraient qu'elles étaient utilisées pour la défense et étaient localisées sur la mâchoire supérieure, inférieure, ou même la nageoire dorsale.

Enregistrement dentaire

Afin de résoudre ce mystère, le docteur Leif Tapanila et ses collègues ont étudié les fossiles les plus complets de la collection.

Le fossile, découvert en Idaho, possède une spirale de 23 centimètres renfermant 117 dents individuelles. Au contraire d'autres exemplaires, il montre aussi des empreintes des structures cartilagineuses.

L'équipe a utilisé un scanner CT à haute puissance, utilisant des rayons-X pour créer une image informatique détaillée afin d'analyser de manière exhaustive ce qui était pris dans la roche.

"Après avoir obtenu les images, on pouvait facilement constater que nous avions les mâchoires supérieures et inférieures des animaux, ainsi que la spirale dentaire," a déclaré le docteur Tapanila.

"Pour la première fois nous avons la possibilité d'imaginer clairement comment la spirale de dents est en relation avec la mandibule."

Les chercheurs ont trouvé que la spirale était en connexion avec la mandibule inférieure du poisson, à l'arrière de la bouche.

"Imaginez qu'à la place d'une langue, vous aviez cette imposante spirale dentaire", a expliqué le docteur Tapanila.

"Probablement que seules une douzaine de dents pointent hors de la mâchoire inférieure, permettant de mordre."

"Le reliquat de ces dents sont stockées à l'intérieur et ne sont pas utilisées, ce sont les 'dents de lait', celles que l'animal utilisait quant il était plus jeune."   

Le docteur Tapanila dit que cette découverte prouve qu'au contraire des requins, dont les dents sont constamment remplacées, Helicoprion conservait ses dents de manière permanente.

Grâce aux images digitales, l'équipe a pu construire un modèle 3D de la mandibule, afin de révéler comment la spirale de dents fonctionnait.

"Quand la bouche se ferme, les dents tournent vers l'arrière, ce qui leur permet de trancher la viande dans laquelle elles mordent" a déclaré le docteur Tapanila à BBC Nature.

"Les dents elles-mêmes sont très étroites : de jolies longues dents pointues et triangulaires, serrulées comme un couteau à steak."

"Quand la bouche se ferme et que les dents tournent sur ce que l'animal mange, elles créent une coupure très nette."

Parmi les 100 fossiles d'Helicoprion qui ont été découverts, très peu montrent des dents usées ou brisées.

Ancienne diète

Le docteur Tapanila dit que cette preuve, combinée avec le mécanisme de "rotation et coupe" fournit des indices sur ce que mangeait cet ancien poisson.

"Si cet animal mangeait d'autres animaux plus durs ou à carapace plus dure, des coquilles par exemple, l'on s'attendrait à des dommages plus importants aux dents."

"Cela nous porte à croire que notre animal mangeait des animaux mous ou spongieux comme des calamars. Il se nourrissait de seiches ou d'animaux analogues qui nageaient dans tous les océans à cette époque."

L'étude a également aidé à situer les connections familiales de cet ancien poisson, proche des chimères et des diables de mer, au lieu des requins.

"L'un des principaux critères d'identification des poissons est basé sur le type de connection entre la mâchoire supérieure et le reste du crâne" a déclaré le docteur Tapanila.

"Vu que nous disposons de la mandibule supérieure nous pouvons observer les bosses et fosses sur elle, et voir comment elle était connectée."

"Elle était fixée à deux endroits et fusionnée essentiellement au sommet du cerveau, un critère distinct des chimères et diables de mer."

Suite à la reconstitution de la mâchoire du poisson, l'équipe utilise ses caractéristiques extrapolées pour créer un modèle à l'échelle de 4 mètres de longueur pour une exposition au Musée d'histoire naturelle de l'Idaho cet été.

Sur base des preuves fossiles, les scientifiques estiment la longueur de ce poisson à un maximum de 7,60 mètres.


http://www.bbc.co.uk/nature/21589719


Merci à Eric Cordemans !

Phil "Fossil"

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Analyse de l'actualité...

Publié le par Phil Fossil

 

 

http://ddata.over-blog.com/0/28/02/25/Documents/Ah-les-bonnes-lasagnes.pps

 

 

 

Merci à CarchaDOrias !

 

Phil "Fossil"

 

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Beudanticeras sp. de l'Albien de Majunga, Madagascar

Publié le par Phil Fossil

 

Beudanticeras-sp-Albien-Tulear-1A-25cms

 

Beudanticeras-sp-Albien-Tulear-1 B-25cms

 

 

Beudanticeras sp. probable, Albien, Majunga, Madagascar. Diamètre 25 centimètres.

 

 

Les ammonites nacrées de l'Albien malgache sont indubitablement parmi les pièces nacrées les plus belles, cet exemplaire montre deux types de préparation : l'une des faces a conservé sa nacre, l'autre a été polie afin de montrer le moule interne en calcite et ses lignes de sutures.

Je pense à un exemplaire de Beudanticeras, vu que le test est trop lisse et trop fin pour appartenir au genre Cleoniceras.

Si l'une ou l'un de nos lectrices (lecteurs) pouvait nous donner une petite confirmation (ou non), merci de le faire par un simple commentaire à cet article.

Cet exemplaire a été acquis chez Edwige lors de la bourse de Harelbeke.

Phil "Fossil"


Publié dans A déterminer SVP

Partager cet article

Repost 0

Il n'est toujours pas fini, cet hiver ??????

Publié le par Phil Fossil


L'hiver n'a jamais été ma saison de prédilection, les fouilles ayant tendance à un tantinet se raréfier à cette période de l'année.

Mais il me faut constater que cet an ci, cela atteint des sommets !

Entre la neige, le gel, le verglas, la neige fondante, la pluie classique mais glaciale et le vent décoiffant, il n'y a plus eu de sortie depuis le 8 décembre !

Qui nous avait rabattu les oreilles avec le réchauffement planétaire, encore ???

Cela fait maintenant deux mois et demi que je n'ai plus été taquiner le fossile, c'est quasiment une première, en tout cas depuis que ce site existe.

Et même le travail de nettoyage et le tri en extérieur s'en ressentent, enlever une plaque de 2 centimètres de glace des bacs d'eau avant de pouvoir y nettoyer les pièces à mains nues ne dure en général pas très longtemps... Avant de rendre son tablier  !

C'est que l'on vieillit, ma bonne dame, mon bon monsieur !

Mais je suis toujours partant pour guider une ou plusieurs sortie(s), en week-end de préférence, mais des trips "fossiles" ou "minéraux" en semaine pourraient éventuellement s'envisager occasionnellement.

Merci de me contacter à l'adresse de contact de ce site...

Phil "Fossil"

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Bourse d'Anthisnes le 10 mars 2013

Publié le par Phil Fossil

 

Anthisnes-2013-Affiche

 

 

Merci à Didier Walhain !

 

Phil "Fossil"

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Enfin de l'internet à nouveau !

Publié le par Phil Fossil

 

Suite au veilissement de mon modem, ce dernier m'a lâché inopinément il y a quelques jours déjà.

 

J'ai donc dû procéder au remplacement de ce matériel assurément vénérable (vu la vitesse d'évolution du matériel informatique) et quelques visites à une téléboutique de mon opérateur de télécom auront permis de régler le problème.

 

ENFIN...

 

Phil "Fossil"

 

Partager cet article

Repost 0

Tripneustes parkinsoni du Miocène de Lacoste

Publié le par Phil Fossil

 

Tripneustes-parkinsoni-Miocene-Lacoste-1A-35cms

 

Tripneustes-parkinsoni-Miocene-Lacoste-1B-35cms

 

Tripneustes parkinsoni, Miocène, Lacoste, Vaucluse, France. Longueur du bloc entre 35 et 40 centimètres.

 


Ces grands oursins réguliers de couleur rosée sont découverts dans certains niveaux de la carrière de Lacoste, exploitée pour la fabrication de linteaux et pierres calcaires de parement.

Ils ont parfois, voire souvent, conservé une partie importante de leurs radioles en connexion anatomique, ce qui est également le cas des rarissimes étoiles de mer également mises au jour dans ce gisement.
 
Les plaques sont de forme régulière, en effet les blocs étant sciés l'on peut repérer les niveaux fossilifères sur leur tranche; le gros du boulot, la préparation, peut alors commencer.

Ce spécimen a été obtenu d'Edwige, ainsi que trois autres fossiles qui seront présentés sur ce site dans les prochaines semaines.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

Nouveau livre sur les ammonites

Publié le par Phil Fossil


Edition Dédale : leur dernière publication est en souscription jusqu'au 15 mars 2013.

Les Dactylioceratidae du Toarcien inférieur et moyen. Une famille cosmopolite.
Louis Rulleau, Pierre Lacroix, Marc Bécaud et Jean-Pierre Le Pichon.

Format A4, 250 pages.

Pour infos :

http://dedale-editions.fr/

Merci à Roger Leemans !

Phil "Fossil"

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Une petite recherche de minéraux, qui est partant ?

Publié le par Phil Fossil

 

Nous prévoyons une petite sortie de recherche de minéraux, notamment des quartz, dans les prochaines semaines.

 

Différents endroits sont possibles dans la partie frontalière avec la France ou le Luxembourg.

 

Si la sortie peut généralement avoir lieu le week-end, il est également possible de devoir la faire un jour de la semaine.

 

Merci de vous inscrire par un mail (ou de préférence un SMS, tant que nos problèmes d’accès au Net ne sont pas résolus) afin que nous puissions prendre nos dispositions assez vite.

 

A très bientôt, sans doute.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Problèmes d’accès à Internet

Publié le par Phil Fossil

 

Depuis quelques jours, j’expérimente à mon corps défendant des problèmes d’accès à Internet à mon domicile.

 

Il m’est donc totalement impossible le soir et le week-end de continuer à poster des articles, modérer les commentaires, et plus prosaïquement de lire mes eMails.

 

En attendant d’avoir pu régler le problème, je sollicite votre compréhension et vous demande un peu de patience…

 

Merci à mes lectrices et lecteurs assidus !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>