Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La chasse est ouverte, enfin !

Publié le par Phil Fossil


Tout d'abord je voudrais, en temps qu'ami des animaux, m'excuser pour ce titre un tantinet tandancieux qui pourrait laisser à penser que je suis un fervent amateur des fusils de chasse et autre gibecière.

Ce n'est certainement pas le cas !

Ce titre n'a aucunement de rapport non plus avec la chasse aux fossiles et aux minéraux qui, en ce qui me concerne du moins, est ouverte toute l'année.

Je parle tout simplement de la chasse aux boites à cuberdons, impeccables pour le stockage et le transport des pièces destinées aux échanges, ainsi que celles de collection !

Ces deux dernières années, j'ai ainsi pu récupérer au marché de Noël de Bruxelles (Plaisirs d'Hiver) pas moins de 600 boites vides ! Ces dernières ont ensuite été dépliées et mises en tas "compacté" afin de minimiser l'espace occupé, certaines d'entre-elles ont été utilisées mais les employer toutes prendra encore pas mal de temps.

Si vous aussi désirez en récupérer, je peux vous emmener sur place en fin d'après-midi afin que vous en embarquiez le maximum : non seulement cela peut vous servir pour héberger vos spécimens, mais cela aidera la planète étant donné que tout ce qui est réutilisé ne finira pas en décharge ou brûlé dans un incinérateur... Même si dans notre petit pays une partie importante des papiers et cartons sont recyclés.

N'hésitez pas à passer chercher les boites promises au rebut, ni à acheter un sachet de cuberdons artisanaux, absolument délicieux au demeurant, pour encourager les exploitants des deux chalets qui en vendent à vous garder des boites vides...

J'y passerai un maximum, tous les soirs si cela est possible, mais vu le stock de boites déjà constitué je me limiterai à en ramener le strict minimum.

Avis aux amateurs !

Phil "Fossil"

Publié dans Le coin des débutants

Partager cet article

Repost 0

Bourse de Harelbeke ce dimanche

Publié le par Phil Fossil


Ce week-end probablement pluvieux sera à nouveau chargé.

Samedi verra sans doute le déménagement de meubles et de caisses résiduelles de fossiles, mais dimanche tôt nous partirons pour la bourse d'échanges-ventes de Harelbeke.

Je sens que je vais encore me lever aussi tôt qu'en semaine, ce qui n'est pas quelque chose que j'apprécie énormément en week-end, mais bon, de temps en temps c'est nécessaire.

La qualité de cette bourse vaut bien un petit sacrifice...

En espérant vous y rencontrer nombreux !

Phil "Fossil"


Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Cherchez l'intrus... LOL

Publié le par Phil Fossil



Quand tu es dans la merde ...
 
Je veux dire, VRAIMENT, dans la merde ...
 
Regarde droit devant, fais semblant de rien,  comme si tout était normal,

et surtout, surtout  ...

 

Ne dis rien !!! ...

 

renard-et-chiens

 

 

Merci à CarchaDOrias !

Phil "Fossil"

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Vertèbre de mosasaure du Maastrichtien marocain

Publié le par Phil Fossil


Kouribgha-Maastrichtien-Mosasaurus-sp-1A-13cms

 

Kouribgha-Maastrichtien-Mosasaurus-sp-1B-13cms


Mosasaurus sp., Maastrichtien, Kouribgha, Maroc. Longueur maximale 13 centimètres.

 

 

Connue pour ses mosasauridés, la Belgique comporte trois zones où l'on a la possibilité d'en découvrir dans le Maastrichtien supérieur : le Hainaut (région de Ciply), le Limbourg (Eben-Emael) et le Brabant wallon près d'Orp le Grand.

Le Maastrichtien de Kouribgha et ses phosphates en sont un gisement nettement plus d'actualité, ne fusse que par la taille gigantesque des exploitations et leur richesse en vestiges de vertébrés.

Ce spécimen a été acquis à la bourse de Millau durant la seconde moitié de juillet 2012.

Phil "Fossil"

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Enfin pu bosser sérieusement ce week-end !

Publié le par Phil Fossil


Grâce à une météo un peu plus clémente, le travail a enfin pu avancer.

Samedi le rangement des caisses a pu être effectué quasiment dans son entièreté, jusqu'au moment où la pluie a commencé à arroser votre serviteur et les caisses en carton pleines de fossiles, ce qui a causé l'arrêt temporaire des activités.

Dimanche il a fait sec et même ensoleillé, ce qui a permis de terminer le rangement et de procéder au nettoyage de pièces des Cuisien et Lutétien de Gisors mais aussi une partie du Lutétien de Damery découvert lors de notre trip de la fin octobre.

Il reste beaucoup de boulot, pour les prochains week-ends, ce qui veut dire que les prochaines fouilles ne seront pas pour tout de suite...

Phil "Fossil"

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Interdire les pesticides pour sauver les abeilles

Publié le par Phil Fossil



Chères amies, chers amis,


La bataille qui a lieu en ce moment au niveau européen peut être déterminante pour la survie des abeilles – et notre avenir à tous.

Les lobbys agrochimistes sont sur le point d'imposer trois types de pesticides néonicotinoïdes notoirement dangereux pour les abeilles dans tous les pays européens. La seule façon de leur barrer la route, c’est que des centaines de milliers de citoyens se mobilisent à travers toute l’Europe pour obliger les députés européens à intervenir.

Aidez-nous à sauver les abeilles ! Signez dès maintenant la pétition aux députés européens en cliquant ici.

C’est le dernier round d’un combat mené au corps à corps depuis l’été dernier, rappelez-vous :

Après plusieurs études qui, coup sur coup, ont montré les ravages de certains pesticides neurotoxiques (les néonicotinoïdes) sur les abeilles, et le retrait de la vente d’un de ces pesticides – le Cruiser OSR - en France
par le Ministre de l’Agriculture, la Commission Européenne a demandé à son autorité sanitaire (l’EFSA) de réévaluer la dangerosité de ces substances(1). Et plus particulièrement celle du Thiametoxam, de l’Imidaclopride
et de la Clothianidine, trois types de néonicotinoïdes responsables à eux seuls de la mort de millions d’abeilles chaque année en Europe(2).

Seulement voilà :

Les lobbys agrochimistes ont toutes les chances de gagner la bataille. Pourquoi ? Parce que ce sont EUX-MÊMES qui sont chargés d’évaluer la dangerosité de leurs produits !

Incroyable, mais vrai… Les autorités sanitaires européennes chargées de garantir notre sécurité alimentaire sont composées de technocrates, pas de scientifiques. Personne, dans les institutions européennes, n’est capable de
mener les tests scientifiques nécessaires pour évaluer la dangerosité d’un pesticide sur les abeilles(3). En clair, ce sont les fabricants de pesticides eux-mêmes qui évaluent la dangerosité de leurs produits. Et vu le chiffre d'affaires phénoménal qu'ils tirent de ces pesticides, on ne peut pas s'attendre à ce qu'ils les interdisent(5) !

Résultat : les autorités sanitaires délèguent ce travail à un groupe « informel » d’experts, l’ICPBR (International Commission on Plant-Bee Relationships)… qui, lui, est composé aux deux tiers par des membres de l’industrie
agrochimique(4) !

Notre seule façon d’agir, en tant que citoyens, c’est de dénoncer ce scandale haut et fort, et d'exercer une pression maximale sur les députés européens pour qu’ils interviennent avant que les agrochimistes aient eux-mêmes déclaré leurs produits « inoffensifs ».

Le temps presse : le verdict doit être rendu en décembre. Il n’y a pas une minute à perdre : s’il vous plait, signez vite cette pétition en cliquant ici, et faites-la suivre à tous vos amis.

http://www.pollinis.org/petitions/petition_201210.php

Toute la communauté scientifique sait que ces pesticides néonicotinoïdes font des ravages irréparables sur les abeilles :

Dans les ruches en bonne santé, ces produits neurotoxiques agissent sur le système d’orientation des abeilles, les empêchant de revenir à la ruche. Incapables de retrouver leur chemin, elles finissent par mourir d'épuisement. Petit à petit, les ruches se vident, les essaims sont décimés, et c'est tout l'écosystème qui se trouve en danger(7). Dans les ruches déjà
affaiblies par un parasite ou une maladie, les néonicotinoïdes apportent le coup de grâce aux abeilles, qui n’ont plus assez de force pour résister à ce poison trop violent(6).

Alors oui, il y a urgence à retirer ces substances toxiques du marché !

J’espère que je peux compter sur votre action. Vous, moi et tous les citoyens qui se soucient des abeilles, de la biodiversité et de l'avenir des générations futures, nous sommes le seul rempart face à la rapacité des
firmes agrochimiques.

Ces firmes l’ont déjà annoncé : elles mettront « tous les moyens » pour continuer à faire autoriser leurs produits. Et quand on voit les ressources financières énormes dont elles disposent, il y a de quoi s’inquiéter(8) !

Aussi, je vous demande de signer dès maintenant votre pétition aux députés européens, et de transmettre ce message à vos proches, vos amis et vos collègues, pour leur demander d’agir, eux aussi, pour faire barrage aux fabricants de pesticides tueurs d’abeilles.


Par avance, merci.

Nicolas Laarman

Délégué général - Pollinis

Conservatoire des Fermes et de la Nature

Publié dans Coups de gueule

Partager cet article

Repost 0

Palais de poisson Eodiaphydus du Maastrichtien marocain

Publié le par Phil Fossil


Eodiaphydus-granulosus-Maastrichtien-Kouribgha-2A-8cms

Eodiaphydus granulosus, Maastrichtien, Kouribgha, Maroc. Longueur du palais 8 centimètres.

 

 

Poisson emblématique du Maastrichtien marocain, Eodiaphydus dispose d'un grand palais dentaire broyeur qui est fréquemment retrouvé intact dans les phosphates maastrichtiens de Kouribgha.

Contrairement aux nombreux restes dentaires de poissons carnassiers également découverts dans ces sédiments, Eodiaphydus montre qu'il était un mangeur de coquillages et de crustacés.

Cet exemplaire a été acquis à la bourse de Millau, en juillet 2012.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

La crise financière pour les nuls...

Publié le par Phil Fossil


Marcel est propriétaire d'un bistrot.  Il réalise soudain que tous ses clients sont des alcolos qui n'ont pas de boulot et ne peuvent donc plus fréquenter son comptoir, car ils ont vite dilapidé leur RSA (revenu de solidarité active).

Il imagine alors un plan marketing génial : "Picole aujourd'hui, paie plus tard".

Il tient rigoureusement à jour son ardoise de crédits, ce qui équivaut donc à consentir un prêt à ses clients.
Chiffre d'affaires et bénéfices explosent et son bistrot devient vite, sur le papier,   le plus rentable de la capitale.

Les brasseurs et grossistes se frottent les mains, et allongent bien volontiers les délais de paiement.

Les clients de Marcel s'endettant chaque jour davantage acceptent sans rechigner des  augmentations régulières du prix du godet, gonflant ainsi (toujours sur papier) les marges du bistrot.

Le jeune et dynamique représentant de la banque de Marcel, se rendant compte que ce tas de créances constitue en fait des contrats à terme (Futures) et donc un actif, propose des crédits à Marcel avec les créances-clients en garantie.

Sa trouvaille géniale vaut au banquier visionnaire un plantureux bonus.

Au siège de la banque, un trader imagine alors un moyen pour se faire de belles commissions :   il convertit les dettes en PICOLOBLIGATIONS.

Les Picolobligations sont alors "titrisées" (converties en paquets de titres négociables) afin d'être vendues sur le marché à terme.

Confiants à l'égard de leur banquier et avides de hauts rendements, les clients ne captent pas que ces titres qui leur sont
fourgués comme "obligations AAA", ne sont en fait que les créances bidons d'alcolos feignasses.

Les Picolobligations deviennent la star des marchés, on se les arrache et leur valeur crève tous les plafonds.

Un beau matin, un "risk manager" oublié dans les caves de la banque se réveille et signale qu'il est temps de demander  à Marcel que ses clients règlent leur ardoise.

Marcel essaie, mais ses clients ne bossant pas, ... bernique !

La banque exige alors le remboursement du crédit et le bistrot fait logiquement faillite, vire ses employés entrainant  la faillite de ses fournisseurs en bibine qui, à leur tour, virent également leurs employés.

Le cours des Picolobligations chute brutalement de 90%.

La dépréciation de cet actif vaporise les actifs et donc les liquidités de la banque. Problemos : sa banqueroute ruinerait  trop d'électeurs ("too big to fail" qu'on dit)

La banque est donc renflouée par l'État. Ce renflouement est financé par de nouvelles taxes prélevées chez des employés,  les classes moyennes et un tas de gens qui bossent, ne picolent pas, qui n'ont jamais mis les pieds dans le bistrot du Marcel...

Merci à CarchaDOrias !

Phil "Fossil"

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Alors ce week-end, pluie ou soleil ?

Publié le par Phil Fossil


Ces derniers temps, le travail en extérieur devient du plus haut hasardeux.

Il fait noir à 17h, donc aussi bien quand je pars travailler que largement avant mon retour, je ne dispose malheureusement plus de jour de congé cette année, le seul moment où je peux envisager de travailler dehors est le week-end.

Encore faut-il que j'aie suffisamment récupéré de mon manque de sommeil de la semaine, et bien évidemment que la météo soit relativement clémente, comprendre du temps sec durant une période assez longue.

Outre le tri de près d'une tonne de caisses de fossiles, il faut également que je prépare les boites de pièces à exposer à la bourse de Harelbeke, qui se rapproche fortement...

Les prévisions semblent optimistes pour cette fin de semaine, espérons que leur fiabilité sera bonne et que je pourrai enfin m'y mettre !

Phil "Fossil"

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Ammonite du Cénomanien de Haute-Bénoué, Nigeria

Publié le par Phil Fossil


131-Ammonite-a-determiner-Cenomanien-Haute-Benoue-Nigeria-1

Ammonite à déterminer, Cénomanien probable, Haute-Bénoué, Nigéria. Diamètre environ 7 centimètres.

 

 

Ce spécimen, parfaitement distinct des habituelles Vascoceras mises au jour dans cette région d'Afrique, a été obtenu au milieu d'un lot de spécimens locaux à la bourse de Millau, en juillet 2012.

Il est plausible également que son âge soit du Turonien inférieur, aussi représenté dans la région.

Si quelqu'une ou quelqu'un parmi vous pouvait éclairer notre lanterne grâce à un petit commentaire, nous sommes bien évidemment preneurs...

Merci d'avance !

Phil "Fossil"

Publié dans A déterminer SVP

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>