Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un nouveau dinosaure à aspect d’oiseau découvert en Argentine

Publié le par Phil Fossil


Publiant ses travaux dans la revue Cretaceous Research, une équipe internationale a décrit une nouvelle espèce de dinosaure de la famille des Alvarezsauridae, dont ils ont trouvé des os et des œufs fossilisés vieux de 70 millions d'années en Patagonie.

"Ce qui rend cette découverte unique, ce sont les deux œufs conservés à proximité des os de la patte arrière. C'est la première fois que des œufs sont trouvés à proximité des restes du squelette d’un dinosaure Alvarezsauridae", souligne le Dr Martin Kundrat, paléontologue à l'Université d'Uppsala (Suède), co-auteur de l’étude cité par Sci-news.

Ce nouveau dinosaure, vieux de 70 Ma et nommé Bonapartenykus ultimus en l’honneur du Dr José Bonaparte, découvreur de la première espèce de cette famille, a été mis au jour par le Dr Jaime Powell, du Muséum d’histoire naturelle d’Argentine. La créature appartient à un groupe encore mystérieux de dinosaures bipèdes et à plumes, les Alvarezsauridae, mesurant généralement de 0,50 mètre à 2,50 mètres, avec un crâne ressemblant à celui des oiseaux et doté de mâchoires munies de petites dents, des avant-bras robustes mais considérablement réduits, et une énorme griffe à l’une des phalanges.

Mais B. ultimus est l'un des plus grands membres de la famille, avec une taille d'environ 2,60 mètres. L’étude microscopique des œufs, probablement sortis de l’oviducte de la femelle après sa mort, suggère que ceux-ci ont contenu des embryons déjà assez développés, mais peut-être contaminés par un champignon.

http://www.maxisciences.com/dinosaure/un-nouveau-dinosaure-a-aspect-d-oiseau-decouvert-en-argentine_art23583.html

Phil "Fossil"

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Orthis sp. de l'Eifelien de Wellin

Publié le par Phil Fossil

 

Wellin-Eifelien-Orthis-sp-2A-1cm

 

Orthis sp., Eifelien, Wellin, Belgique. Taille maximale 1 centimètre.

 

 

Cette espèce de brachiopode n'est pas la plus impressionnante qui puisse être découverte dans notre Dévonien, loin s'en faut, mais le détail de sa structure de surface est néanmoins esthétique.

Cette variété est assez proche de celle qui se découvre en masse dans le Coblencien de Roy, près de Marche-en-Famenne.

Mais la forme eifelienne a conservé sa coquille en calcite.

Ce spécimen particulier est resté collé sur une coquille plus grande, un autre brachiopode du groupe des Atrypa.

Cette pièce provient de la collection de mon pote Tony.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

Mais où va-t-on pouvoir encore fouiller ?

Publié le par Phil Fossil


Suite aux mauvaises nouvelles reçues récemment, nous sommes en train de nous demander où nous pourrons satisfaire nos envies de fouilles !

Notre site fétiche à dents de squales étant désormais interdit, il faut bien dire que pour les amateurs de dents de requins les temps sont durs, mais pas uniquement !

Les travaux pharaoniques de la nouvelle écluse près de Doel-Beveren, lesquels devraient permettre quelques sorties comme promis par la ministre en charge dans les médias flamands, des journées "portes-ouvertes" devant y être organisées.

En attendant, il faut bien dire que nos maigres terrains de fouilles fournissant des coquilles et rares restes de vertébrés se sont retrouvés inaccessibles eux aussi !

Eh bien, nous devrons retourner à nos anciens amours : Dévonien, Maastrichtien, Eocène pourquoi pas.

En admettant que cette fichue météo s'améliore enfin...

Phil "Fossil"

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Des nouvelles du Port d'Anvers

Publié le par Phil Fossil

 

Nos amis du BVP nous ont adressé ce texte ci-après, traitant de notre site portuaire anversois :
 
Hierbij de laatste toestand van de vindplaats te Hoevenen :
De terrils zijn ingezaaid, om te vermijden dat zand in de zomer zou kunnen opstuiven, hierdoor is het verboden om de terreinen te betreden.
Men gaat hier streng op nazien, het heeft dus geen nut meer op pogingen te wagen. Elke poging brengt een latere goede verstandhouding en/of samenwerking in het gedrang.
Als bestuur hopen we dan ook dat onze leden zich aan deze richtlijnen zullen houden.
 
Waarvoor onze dank
 
Onze reporter ter plaatse
 
Luc Laureys
 
 
Ce qui signifie, en clair :
 
Ci-après les dernières nouvelles du site fossilifère d’Hoevenen :
Les terrils de dragage ont été semés, afin d’éviter que durant l’été le sable s’envole et soit dispersé par le vent, il en résulte qu’il est désormais interdit de se rendre sur les terrains concernés.
Cela sera intensivement surveillé, il ne sera plus utile de faire des tentatives afin de s’y hasarder.
Chaque tentative rendra les futures collaborations et ententes (avec les exploitants, NDLR) très difficiles.
En tant que gestionnaire (du BVP, NDLR) nous espérons que nos membres respecteront ces directives.
 
Un grand merci.
 
Notre reporter sur place
 
Luc Laureys.
 

Publié dans Coups de gueule

Partager cet article

Repost 0

1ère bourse minéraux et fossiles d'Andenne

Publié le par Phil Fossil

 

Dimanche 22 avril 2012 de 10h00 à 18h30, première bourse - exposition internationale MINERAUX & FOSSILES à Andenne (province de Namur, Belgique) Ecole Sainte-Begge, rue Bertrand, 80 à 5300 ANDENNE


Conférence d'Eric Goemaere, de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, sur les minéraux d'Andenne.

 

Entrée : 3€, gratuit pour les - de 12 ans. Une entrée payante = un billet de tombola, tirage à 17h (à gagner : netbook, appareil photo numérique, voyage A/R Disneyland,...) 

 

Contact : Emmanuelle Jacques

Tél : 0032 (0) 486/232602

EMail : emmanuelle_jacques@hotmail.com

 

http://www.geologie-info.com/bourses-mineraux-fossiles.php

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Dans quel monde vit-on ???

Publié le par Phil Fossil

 

Monde aujourdhui 

 

C'est tellement vrai...

 

Merci à CarchaDOrias !

 

Phil "Fossil"

 

 

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Les oeufs à l'origine de l'extinction des dinosaures ?

Publié le par Phil Fossil

 


Les théories visant à expliquer la brutale extinction des dinosaures se suivent et ne se ressemblent pas. Des chercheurs suisses et britanniques avancent l'hypothèse selon laquelle la taille de leurs oeufs pourraient avoir joué un rôle dans leur anéantissement. Une théorie qui expliquerait pourquoi ils ont disparu tandis que les mammifères, eux, ont survécu.

 

 

S'ils ne remettent pas en cause les théories selon lesquelles un cataclysme aurait engendré la disparition des dinosaures, des chercheurs suisses et britanniques ont publié une étude mettant en lumière le rôle que les oeufs des vertébrés diapsides pourraient avoir joué dans leur disparition.


Dans leurs travaux publiés par la revue Biology Letters de la Royal Society britannique, des scientifiques de l'Université de Zürich et de la Société Zoologique de Londres expliquent que la stratégie de reproduction des dinosaures a pu les désavantager par rapport aux mammifères vivipares. "La question qui hante de nombreuses personnes, moi y compris, c'est pourquoi les mammifères ont survécu et pas les dinosaures. Je pense que nous avons une très bonne réponse à cette question" déclare le chercheur allemand Marcus Clauss cité par l'AFP.

 

Plus les oeufs des dinosaures étaient grands, plus leur coquille devait être épaisse, et ce tout en laissant l'oxygène entrer. Les grands dinosaures avaient alors proportionnellement des bébés très petits, explique-t-il. "Ils démarraient tous entre deux et dix kilos. Mais pour arriver à peser au final 30 ou 50 tonnes. Ils avaient de nombreux stades de croissance à franchir", souligne le chercheur. Les petits des dinosaures se nourrissaient avant d'atteindre leur taille adulte, de la même nourriture que des espèces plus petites, tandis que les mammifères eux, avaient une taille relativement grande à la naissance, et entamaient leur croissance avec le lait de leurs mères.

 

Une grande taille qui s'est avérée fatale

 

Les espèces de dinosaures de petite et de moyenne taille étaient alors bien moins représentées que les mammifères, leur niche étant occupée par de jeunes dinosaures de grande taille, poursuit Marcus Clauss. Et "cela n'a pas posé de problème pendant 150 millions d'années. Mais dès lors que quelque chose s'est produit et a balayé les espèces de grande taille, comme il n'y avait pas d'espèces de petite taille, c'est tout le groupe qui a disparu" estime-t-il.

 

Les seuls dinosaures de petite taille ayant survécu seraient alors ceux qui sont parvenus à s'envoler et ainsi conquérir de nouvelles niches. Des dinosaures dont les oiseaux sont les descendants.  

 

http://www.maxisciences.com/dinosaure/les-oeufs-a-l-039-origine-de-l-039-extinction-des-dinosaures_art23784.html

 
Phil "Fossil"

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Quelques pièces du Néogène d'Anvers

Publié le par Phil Fossil

 

Paleoman-Anvers-Neogene-dents-divers-2-4cms

 

Complexe d'espèces (Cosmopolitodus hastalis, Anotodus retroflexus, Isurus oxyrhynchus, Parotodus benedeni), Néogène, Port d'Anvers. Taille maximale 4 centimètres.

 

 

Notre dernier week-end passé dans le port anversois nous avait permis la récolte de pièces assurément sympathiques, dont la molaire de phoque qui, à elle seule, valait le détour.

Les pièces de plus grande taille appartiennent majoritairement au squale Cosmopolitodus hastalis, néanmoins elles sont accompagnées de quelques espèces moins fréquentes, notamment Anotodus retroflexus, Isurus oxyrhynchus et Parotodus benedeni.

Les plus petites espèces seront détaillées dans un article à paraître ultérieurement.

Phil "Fossil"

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

Bon, les giboulées d'avril, c'est bientôt fini???

Publié le par Phil Fossil


L'an passé, nous avions pu profiter d'une météo printanière, estivale plutôt, sèche autant que copieusement ensoleillée, depuis le début mars jusqu'au mois de mai.

Cette édition 2012 du printemps ne s'annonce malheureusement pas sous les mêmes auspices !

Depuis plusieurs semaines, les averses succèdent aux périodes ensoleillées, de temps en temps même saupoudrées de chutes de grêle !

Bref, dès que l'on sort pour une courte séance de tri et nettoyage de fossiles, les gouttes commencent à tomber et l'on peut en catastrophe rentrer le tout pour quelques dizaines de minutes.

Les sorties elles-mêmes sont un peu "en pause", en espérant pouvoir bientôt reprendre régulièrement les fouilles...

Il serait temps !

Phil "Fossil"


Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Choffatia sp. du Callovien de Luçon

Publié le par Phil Fossil

 

Matt-Lucon-Callovien-Choffatia-sp-1A-10cms

 

Choffatia sp., Callovien, environs de Luçon, Charentes, France. Diamètre 10 centimètres.

 

 

Nos amis Nath et Matt sont partis en vacances de Pâques pour quelques jours en Vendée et en Charentes à des fins évidentes de recherche de fossiles.

Quelques sites, dont des tas de pierres, leur ont fourni des fossiles et parmi ceux-ci, des ammonites.

Cet exemplaire assez chouette vaut assurément la peine ! Bravo pour leurs trouvailles, dont d'autres devraient être illustrées ici dans les prochaines semaines.

Phil "Fossil"

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>