Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les fouilleurs seraient-ils maudits ???

Publié le par Phil Fossil


Après un temps météorologique dont la pluviosité n'avait égale que la froidure, ce qui rendait ces dernières semaines toute tentative de fouilles plutôt illusoire, nous arrivons à ce qui est tout sauf une amélioration.

Un temps quasiment sibérien, associé avec de la neige et un gel persistant même la journée.

Autant dire que les sorties aux fossiles, en berne depuis un bon mois, ne seront pas pour tout de suite !

De même bien évidemment que nous pouvons oublier la possibilité de travailler dehors pour trier et nettoyer des spécimens...

La saison hivernale ne s'y prêtant guère en somme, fort heureusement elle présente d'autres attraits.

Le marché de Noël est l'un de ceux-là, endroit où il est possible moyennant un minimum de débrouillardise de récupérer des boites de rangement fort convenables pour le stockage et la présentation des spécimens géologiques.

Boites contenant à l'origine des bonbons typiquement belges autant que fort appréciés du grand public.

La "saison de chasse aux boites" ne sera pas très longue, mais il convient malgré tout d'en faire un stock conséquent pour tenir tout le reste de l'année !

Phil "Fossil"

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Pleurodictyum problematicum du Coblencien, Dévonien inférieur

Publié le par Phil Fossil

 

Eifel-Coblencien-Pleurodyctium-problematicum-1-3cms.jpg
Pleurodictyum problematicum, Coblencien, Eifel, Allemagne. Diamètre 3 centimètres.

 

Erfoud-Coblencien-Pleurodyctium-sp-2-3cms.jpg
Pleurodictyum sp., Dévonien inférieur, Maroc. Diamètre entre 2 et 3 centimètres.


Espèce peu fréquente s'il en est, dans notre petit pays en tout cas, il s'en rencontre occasionnellement dans la Calestienne.

Les environs de Couvin et de Rochefort en ont délivré des spécimens, pas très fréquents au demeurant.

Néanmoins, il faut aller jusqu'en Eifel, et plus spécialement dans la région de Daun, pour en obtenir des exemplaires en bon état.

On le découvre généralement sous la forme de moules externes schisteux ou gréseux, des spécimens à "test" conservé ne sont connus qu'au Maroc à ma connaissance.

Phil "Fossil"

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

Sensationnelle visite des réserves du Muséum de Lille !

Publié le par Phil Fossil

 

 

Grâce à Muriel Kurtz et au CMPB, responsables de cette sortie, votre serviteur aura pu, en compagnie d’une quinzaine de personnes, visiter les réserves du Muséum de Lille.

 

Accueillis vers 10h au Muséum, ouvert tout spécialement pour l’occasion car il est habituellement fermé le samedi, nous avons pu pendant près de deux heures déambuler dans le décor grandiose de ce bâtiment.

 

Après un speech de circonstance effectué par Madame Judith Pargamin, directrice des muséums de Lille, notre hôtesse nous a emmené pour un « trekking » dans d’anciennes salles regorgeant de réserves !

 

Commençant par une salle emplie de minéraux, roches et fossiles, nous n’avons pu que survoler l’effarante quantité de matériel stocké là. Néanmoins le classement et l’informatisation de tous ces spécimens est en cours.

 

La visite a continué par une salle présentant d’anciens équipements de physique et de chimie, matériel de toute beauté qui ne peut que passionner un amateur de cabinets de curiosités !

 

La réserve des animaux empaillés a terminé la visite, le plus intéressant étant la collection d’oiseaux légués par un amateur, dont de nombreuses pièces rares ; toutes étant naturalisées de manière absolument remarquable !

 

Un buffet de boissons et de douceurs sucrées et salées (préparées par le meilleur traiteur de Lille, excusez du peu) a très avantageusement clôturé cette matinée décidément riche en bonnes surprises !

 

Nous avons terminé la journée par un excellent repas à l’ « Estaminet Gantois » que nous conseillons sans réserves, par une petite promenade dans les vieilles rues de Lille et au marché de Noël.

 

Merci à la Mairie de Lille, à madame Judith Pargamin, au CMPB et à Muriel Kurtz pour cette fantastique journée !

 

Vivement la prochaine…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

Dent de mammifère du Miocène de Touraine

Publié le par Phil Fossil

 

091-Mammifere-a-determiner-Helvetien-Touraine-1B-25mms
Brachyodus onoideus, dent p4 inférieure droite, Helvétien, Touraine, France. Largeur 25 millimètres.


Grâce à notre lecteur François Chevrier que nous remercions, nous sommes enfin à même de mettre un nom sur cette dent acquise en septembre à la bourse de Bruxelles.

Elle a été sélectionnée parmi une caisse de matériel des faluns de Touraine que votre serviteur a en grande partie déterminé pour un exposant.

Encore merci à lui !

Phil « Fossil »

Publié dans Vos Articles

Partager cet article

Repost 0

On ne traite pas de politique… LOL

Publié le par Phil Fossil



Si nous ne sommes pas particulièrement branchés « politique », il faut bien reconnaître que les crises politiques à répétition que connait notre petit pays commencent tout doucement à entamer notre légendaire bonhomie.

Il est parvenu à mes oreilles d’une conversation « humoristique » de vacances que si nos amis français ne devaient pas se plaindre de leurs problèmes politiques, ayant sciemment élu qui vous savez à la tête de leur gouvernement, les belges, eux au moins, peuvent très bien se passer quelques mois durant, sinon plusieurs années, de « capitaines à la barre » sans que tout aille à vau-l’eau.

Du moins, cela ne peut pas aller plus mal sans gouvernement que quand on en a un… Quand il n’y en a pas il ne risque pas de faire des conneries !!!

Pour parler d’autre chose, et même si cela ne m’intéresse que très modérément, il est désormais acquis que d’ici quelques jours nous saurons si la candidature de la Belgique pour l’organisation de la coupe du Monde 2018 de football sera retenue.

Nous devrions avoir quelques chances d’être parmi les potentiels organisateurs de cet évènement.

Mais, en 2018, aurons-nous déjà un gouvernement ???Rien n’est moins sûr.

Phil « Fossil »

Publié dans Le coin du Phil'osophe

Partager cet article

Repost 0

Les béryls d’Afghanistan

Publié le par Phil Fossil


Afghanistan-Beryl-1A-3cms  Afghanistan-Beryl-1B-2cms

 

Béryls pierreux, Afghanistan. Longueur des pièces environ 3 centimètres,

diamètre entre 15 et 20 millimètres.

 

 

Réputé depuis des siècles pour ses gemmes extraordinaires, l’Afghanistan est encore de nos jours une source de pierres semi-précieuses.

 

Si les trouver nous-même n’est en aucune manière évident, l’on en voit suffisamment dans les bourses aux minéraux pour en obtenir afin d’enrichir sa collection.

 

Sans avoir la pureté des célèbres aigues-marines, ces cristaux sont néanmoins intéressants pour un systématicien.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Minéralogie

Partager cet article

Repost 0

COUVIN : Une dent pourrait-elle offrir un label Unesco à l'Abîme?

Publié le par Phil Fossil


L’Avenir.net - mercredi 17 novembre 2010 10h00

par Patrick LEMAIRE

 

 

COUVIN - Depuis 2009, des fouilles ont repris, au Trou de l'Abîme à Couvin. En 1984, elles avaient permis de découvrir une dent très précieuse.

La dent de lait datée d'il y a environ 45000 ans, pourrait apparaître comme une dent en or pour Couvin. Elle atteste d'une présence néanderthalienne à cet endroit, ce qui pourrait, qui sait, offrir un jour une reconnaissance par l'Unesco, au même titre que les sept autres sites néanderthaliens du pays.

L'archéologie offrirait alors à la ville l'un de ses plus beaux atouts pour un développement touristique : un label international.

Mais nous n'y sommes pas. Une reconnaissance de tous ces sites préhistoriques habités, jadis, par l'homme de Neandertal, n'est encore qu'un projet à peine évoqué. À l'état d'embryon donc.

L'important, actuellement, est de pouvoir continuer les recherches sur place. Et c'est l'autre bonne nouvelle : elles se poursuivent, depuis déjà l'an dernier.

Cette saison, deux campagnes de 15 jours ont été organisées, par le Service de Préhistoire de l'Université de Liège, le Service public de Wallonie, le Cedarc (Musée du Malgré-Tout) et le CReA de l'ULB à Treignes.

Elles se sont déroulées fin août et fin septembre-début octobre.

Elles ont permis de reprendre l'analyse des couches datées de l'époque de l'Homme de Neandertal, du Moustérien, plus précisément. Cette strate n'avait plus été fouillée depuis 1986. «À l'époque, les propriétaires des terrains qui jouxtent la caverne ne nous autorisaient pas la poursuite des fouilles. L'ULG a obtenu la permission de trois riverains l'an dernier, ce qui a permis la reprise du chantier », se réjouit Pierre Cattelain, du CEDARC/ULB-Treignes.

L'an dernier, les travaux avaient essentiellement consisté à retrouver la bonne strate, à deux mètres de profondeur environ. «C'est devenu très compliqué, parce que les normes actuelles nous imposent l'étançonnement et des paliers dès que l'on dépasse les 1m20 de profondeur». En 2009, les premières couches avaient donc révélé quelques objets tirés des temps ultérieurs à la préhistoire, essentiellement du matériel datant de l'exploitation médiévale du haut du plateau, à l'époque de la forteresse locale.

Cette édition a permis de replonger dans la préhistoire. «D'abord, le SPW nous a aidés à reconstruire le toit de protection, qui s'était détérioré lors de la tempête du 14 juillet. Ensuite, nous avons repris la fouille. Nous avons découvert de petits ossements brûlés, de minuscules esquilles de silex et un grand racloir du même style que ceux qui avaient été découverts en même temps que la dent de lait, entre 1984 et 1986». Pas d'autres ossements humains, donc, mais des traces d'occupation qui restent intéressantes.

«L'an prochain, nous fouillerons un peu plus vers la partie du site fouillée entre 1984 et 1986. Nous nous en rapprocherons d'un mètre cinquante environ », annonce Pierre Cattelain.

On apprendra peut-être, alors, si d'autres enfants ont perdu leurs premières dents sur place, si la dent appartient à un squelette inhumé sur place, où si cette découverte n'est que le hasard du passage de la petite souris, il y a fort longtemps.

 

Merci à Yves Devalckeneer !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Encore une petite vadrouille… Pour la bonne cause !

Publié le par Phil Fossil


 

Lorsque vous lirez ces lignes, votre serviteur sera reparti quelques jours dans le Centre de la France, à des fins de repos bien évidemment, mais aussi pour finaliser quelques formalités.

 

Nous ne serons pas partis bien longtemps, néanmoins nous sollicitons votre patience si vous nous envoyez des eMails ou que vous postez des commentaires sur notre site.

 

Merci d’avance !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Mitreola elongata du Lutétien de Damery, France

Publié le par Phil Fossil


Damery-Lutetien-Mitreola-elongata-1A-5cms 

Mitreola elongata, Lutétien moyen, Damery, Champagne, France. Hauteur maximale 5 centimètres.

 

 

Voici à nouveau une espèce habituellement très peu fréquente du Lutétien de la Marne, Mitreola elongata n’est (relativement) facile à trouver que dans le cas d’un champ labouré recoupant la bonne couche.

 

Encore faut-il que la surface fossilifère exposée soit assez importante pour que la quantité relative d’espèces rares exposées en surface vaille la peine.

 

Heureusement, les rangées de vignes, tout comme certains champs, exposent une telle superficie fossilifère que la moisson de spécimens plus rares est quasiment assurée.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

Et encore une version d’Avatar, une !

Publié le par Phil Fossil

 

Fan depuis la première heure de James Cameron, et encore plus depuis l’annonce de la sortie cinéma d’Avatar fin 2009, j’ai vu et revu quelques fois ce qui est désormais l’un des classiques de son crû.

 

Après l’avoir contemplé en 2D au cinéma peu après sa sortie originale, et avoir acquis le DVD quelques mois après, je me suis précipité pour le revoir en version longue et en 3D au cinéma à nouveau.

 

Désormais, il est sorti (DVD et Blue Ray) en version longue et en collector, incluant 16 minutes supplémentaires par rapport au film original. Je me le suis bien évidemment offert.

 

Les scènes se passant sur Terre, décrites dans le scénario mais coupées au montage sont enfin incluses dans le film, ce qui l’amène à une durée de 3 heures.

 

Mais bon sang, ce que cela passe vite quand un film est passionnant !

 

Phil « Fossil »

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>