Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ceratites compressus et Encrinus du Muschelkalk lorrain

Publié le par Phil Fossil

 

 

Gilles-Lorraine-Muschelkalk-Ceratites-compressus-1-6cms 

Ceratites compressus, Muschelkalk, Lorraine, France. Diamètre 6 centimètres.


 

Gilles-Lorraine-Muschelkalk-Encrinus-liliiformis-2-25mms 

Encrinus liliiformis calices, Muschelkalk, Lorraine, France. Diamètre des plus grands 25 millimètres.

 

 

Notre fidèle lecteur et ami Gilles Guillaume nous a communiqué les photos de quelques-unes de ses dernières trouvailles à des fins de publication.

 

Etant un habitué du Trias lorrain, les carrières et autres affleurements locaux n’ont plus de secrets pour lui.

 

La Ceratites compressus est très rarement découverte en possession de son cœur encore préservé.

 

La deuxième photographie comporte tous les calices d’Encrinus qu’il a eu la chance de mettre au jour jusqu’à présent.

 

Merci à lui !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

Echange collection d’échinodermes contre du vertébré

Publié le par Phil Fossil

 

 

Notre ami Thanet (Geoforum) se sépare d’une très importante collection d’échinodermes de toute beauté, parmi lesquels crinoïde complète du Trias, crinoïdes de Landaville, mais surtout des oursins de Landaville, des Ardennes françaises, de Charentes, et bien évidemment du matériel échinologique d’autres départements français et international.

 

Il souhaite effectuer un échange contre du vertébré, et toute la collection d’un seul tenant.

 

Pour plus de détails et des photos de pièces, les personnes intéressées sont priées de le contacter via le topic ci-après :

 

http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=13927

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Fossiles Vivants : Neotrigonia margaritacea d’Australie

Publié le par Phil Fossil

 

 

Neotrigonia-margaritacea-Actuel-Australie-1B-4cms 

Neotrigonia margaritacea, Actuel, Australie.  Plus grande dimension 4 centimètres.

 

 

Aussi connus sous le nom un peu plus scientifique d’espèces ou de formes de vie panchroniques, les fossiles vivants sont des animaux ou des plantes ayant traversé les ères géologiques en ne subissant que peu ou pas de modifications.

 

Nous avons donc créé une nouvelle catégorie d’articles, laquelle permettra de détailler des espèces et des genres actuels possédant des formes apparentées dans les époques géologiques plus ou moins lointaines.

 

Pour inaugurer cette nouvelle catégorie, et un nouvel album photo à paraître également, nous présentons aujourd’hui une coquille actuelle qui est la survivante d’un genre très répandu au Jurassique et au Crétacé, mais virtuellement inconnue au Cénozoïque, hormis ces quelques espèces actuelles.

 

Il s’agit de Neotrigonia margaritacea, découvert notamment le long des côtes de Tasmanie, qui montre une ressemblance assez marquée avec certaines formes jurassiques et crétacées, notamment les Myophorella et Scabrotrigonia.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Fossiles Vivants

Partager cet article

Repost 0

Des vacances bien occupées !

Publié le par Phil Fossil

 

 

Ces congés bien mérités autant que longuement attendus sont d’ores et déjà amplement mis à profit.

 

La première opération, mais de loin la plus prenante, étant la prise de vue des centaines d’espèces de coquillages ramenés de Schaerbeek. 10 boites, préalablement remplies avec le matériel sélectionné parmi les dizaines de caisses de fossiles et minéraux récupérés, sont montées dans le local permettant avec un confort tout relatif les photographies.

 

Utilisant un fond bleu ciel, prendre chaque photo avec échelle centimétrique, en plusieurs exemplaires pour minimiser le risque de « flous », et sous plusieurs angles pour chaque spécimen.

 

C’est là que l’on se rend compte que la quantité et la variété des pièces sauvegardées de la poubelle sont réellement hors du commun ! Et étant majoritairement déterminées, le travail de recherche en sera diminué d’autant.

 

C’est là aussi, après quelques heures passées dans une position rien moins que confortable, que le dos et la jambe font souffrir, obligeant à des pauses à intervalles réguliers.

 

Environ 800 photos seront engrangées en deux journées, ce qui n’est pas loin d’un record en ce qui me concerne.

 

Elles me permettront la création de nouveaux albums comparatifs, sur lesquels je devrais avoir pas mal de temps libre pour travailler.

 

Pour me reposer entre les séances de photos, je pars hardiment à la découverte de Facebook, sur lequel j’avais ouvert un compte il y a des lustres et rapidement oublié le mot de passe. Une chance que j’aie pu finalement le récupérer, pas moins d’une dizaine de demandes d’amitiés m’attendaient, certaines depuis pas mal de mois déjà…

 

Cet outil sera certes précieux pour garder le contact avec mes amis, ex-collègues et anciennes relations, mais que les demandeurs d’amitié que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adam ne s’attendent pas à me voir les accepter d’emblée ! Mon but n’est pas de figurer dans le Guinness Book des records du nombre d’amis. Sauf exception, seules les personnes que je connais déjà, réellement ou virtuellement, seront du nombre.

 

Cela me permet d’entrer de plain pied dans le 21ème siècle, enfin me direz-vous !

 

Bonne semaine à ceux qui travaillent, excellents congés aux autres, plus chanceux, et bonnes fêtes à toutes et tous.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Hildoceras sp. du Toarcien de Ilminster, Angleterre

Publié le par Phil Fossil

 

Ilminster-Toarcien-Hildoceras-bifrons-1-10cms.jpg 

Hildoceras sp., Toarcien, Ilminster, Somerset, Royaume-Uni. Diamètre 10 centimètres.

 

 

Les niveaux toarciens sont répandus en Angleterre sur une ligne courbe partant des falaises du Yorkshire, au Nord, dans les environs de Whitby et Robin Hood Bay, traversent la zone des minerais de fer exploités en carrières aux environs de Ravenscar, pour réapparaître sur les côtes du Dorset.

 

Ilminster se situe dans le Somerset, au dessus du Dorset et pas tellement loin de Lyme Regis connu pour ses fossiles du Lias. Les sites consistent en des affleurements temporaires, chantiers ou autres talus.

 

La couleur des fossiles toarciens est en général très foncée, habituellement noire dans le Yorkshire.

 

Ce qui n’est pas le cas ici, en effet les ammonites ressemblent très fortement au point de vue de la coloration à ce qui est trouvé au Sud de Caen, dans le Calvados.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Merci de m’aider à occuper de pléthoriques temps libres !

Publié le par Phil Fossil

 

 

Comme vous le savez sans doute, je suis désormais en congés, avant le début de mon préavis au début du mois de janvier 2010.

 

La recherche d’un nouveau job devrait malgré tout me laisser pas mal de disponibilités pour faire des sorties sur le terrain, en espérant que la météo se calme un petit peu et que le dégel déjà bien amorcé tienne enfin ses promesses.

 

Si l’envie d’une sortie de fouilles vous démange autant que moi (depuis plus de deux mois, déjà !), pas de problème pour me contacter.

 

Mardi prochain, un entretien avec un bureau de recrutement permettra, je l’espère, de relancer ma carrière professionnelle. Croisons les doigts…

 

Dans l’intervalle, la préparation de mon expo du mois de mars, mon tri et la prise de vue de milliers de pièces restant à faire devraient me tenir pas mal occupé.

 

Merci de vos visites et pour vos commentaires !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Bonnes fêtes !

Publié le par Phil Fossil

 

noel-2009

 

 

Joyeux Noël

et déjà une excellente année 2010

à toutes et à tous !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Nierstein : Cinq dents volées de retour au musée !

Publié le par Phil Fossil

Nierstein-museum-stolen-megalodon-volee-2.jpg 

 

Le muséum de Nierstein a obtenu un colis de noël le 7 décembre de cette année dans lequel se trouvaient cinq des dents volées.

Parmi lesquelles deux exemplaires de Woellsteinia, deux exemplaires d’Isurolamna et un Alopias de l’Oligocène du bassin de Mainz.

Les dents étaient toutes emballées soigneusement ce qui explique qu’elles soient arrivées en parfait état!

 

Ceci pour information à l’expéditeur inconnu.

 

Il n’est pas facile d’être reconnaissant lorsqu’un bien volé vous est rendu. Je tiens cependant à le faire en saluant surtout le bon sens et la raison dont il faut faire preuve pour rendre un bien volé !

Ma plus grande inquiétude fut, que ces pièces devenues encombrantes ne finissent dans une poubelle. Merci du fond du cœur que cela ne soit pas arrivé !

Je tiens aussi à remercier tous ceux qui nous ont aidés et continuent de nous aider grâce à l’Internet dans cette opération de demande de retour internationale. La solidarité et la collégialité palpables entre les collectionneurs fut et est encore énorme ! Et ce bien au-delà des  frontières de l’Allemagne!

Espérons maintenant que la Megaselachus (Carcharocles) megalodon dérobée (voir photo ci-jointe) retrouve également le chemin du  muséum paléontologique.

 

Cordialement,

 

Harald Stapf

(Collectionneur de fossiles et directeur du muséum)

 

Voir également : http://www.museumnierstein.de/

 

Pour le texte quadrilingue : voir nos Pages.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Scandales en Paléontologie !

Publié le par Phil Fossil

 

 

Si la recherche de la vérité motive l’immense majorité des scientifiques et des amateurs, il en est malheureusement d’autres pour lesquels la soif de gloire semble autoriser toutes les pratiques, même les plus douteuses.

 

Nous ne détaillerons que deux falsifications, mais devenues célèbres parmi la communauté scientifique !

 

 

L’Homme de Piltdown (Angleterre)

http://www.sciencepresse.qc.ca/scandales/piltdown.html

 

 

L’Affaire Gupta dite des « fossiles péripatéticiens » (Inde)

http://www.sciencepresse.qc.ca/scandales/gupta.htm

 

 

Bonne lecture.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Liens WEB

Partager cet article

Repost 0

Dents de poissons Sphaerodus du Cénomanien de Faringdon

Publié le par Phil Fossil

 

Faringdon-Cenomanien-Sphaerodus-neocomensis-1B-15mms.jpg 

Sphaerodus neocomiensis, Cénomanien, Faringdon, Angleterre. Diamètre de la plus grande dent 15 millimètres.

 

 

Ces grandes dents de poissons, proches morphologiquement des « molaires » de Lepidotes, se découvrent dans le Cénomanien de Faringdon, et plus particulièrement dans le « Gravier à éponges » connu des amateurs locaux.

 

Elles sont typiques d’une denture broyeuse, et indiquent un animal se nourrissant fort probablement de mollusques à coquilles dures, d’oursins et de crustacés.

 

D’assez fréquents ossements remaniés de reptiles marins (de plésiosaures et crocodiliens, principalement) provenant des niveaux jurassiques ont été mis au jour dans ce niveau, ces dents semblent quant à elles, de par leur faible niveau d’usure, dater du Crétacé.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Classes d'organismes

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>