Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un week-end de tri, bourse et exposition

Publié le par Phil Fossil

 

 

Malgré une météo assurément fort clémente pour notre petite Belgique, votre serviteur n’avait en aucune façon prévu de sortie « fossiles » ce week-end de la fin du mois d’août.

 

Le samedi matin, départ pour Bernissart afin de participer, en visiteur uniquement, à la traditionnelle bourse organisée par le CGH.

 

L’édition 2009 est d’un bon crû, quelques acquisitions furent faites, et de nombreux spécimens absolument inabordables pour l’amateur moyen ont pu être contemplés.

 

Les minéraux et les fossiles furent engrangés en quantités pratiquement égales : quartz hyalins de Pologne, quartz hyalins, peignes et chloriteux de Suisse, grenats norvégiens pour les premiers, grandes ammonites albiennes en phosphate du Boulonnais, Otodus auriculatus bartoniennes du Kazakhstan, une petite Megaselachus megalodon des USA, une grande Cosmopolitodus hastalis et une imposante Isurus desori toujours des USA, et enfin un crâne de castor pléistocène du Canada pour les derniers.

 

Parmi les merveilles vues mais non acquises, de sublimes étoiles de mer Pentastrea du Jurassique supérieur du Boulonnais, lesquelles me semblaient un peu trop parfaites, étant toujours absolument complètes, et surtout étaient proposées à un prix hautement exagéré (une pièce 1200 à 1450 euros, 3 pièces sur un bloc 4000 euros), un squelette de dinosaure chinois troodontidé de toute beauté, mais affiché à 48000 euros, de grandes dents de Megaselachus megalodon marocaines sur bloc qui ne me semblaient pas totalement exemptes de remontage… A des prix indigestes comparés à celui du matériel que nous avons pu acquérir à Sainte-Marie-aux-Mines fin juin.

 

De belles grandes dents de Megaselachus megalodon des Etats-Unis étaient encore relativement abordables, mais furent dénichées un peu trop tard : notre budget était déjà en grande partie épuisé.

 

Ensuite départ pour Bousval, où notre ami CarchaDOrias participait dans l’école du village à une très belle exposition sur la pierre et les fossiles. Le clou en était indubitablement sa mâchoire reconstituée de requin Cosmopolitodus hastalis, à laquelle on pouvait ajouter de sensationnelles dents de Carcharodon carcharias, Megaselachus megalodon, Hexanchus gigas et autres merveilles belges.

 

Huit grosses pièces de notre collection sont venues compléter un échantillonnage déjà exhaustif de matériel belge et étranger.

 

Pour plus d’infos, voir les articles sur son site :

http://carchadorias.over-blog.com/

 

Le dimanche se limita à un voyage au marché de mon patelin, histoire de récupérer un maximum de cageots en carton à fruits ce qui permettra d’en remplacer certains qui commencent à présenter quelques signes de faiblesse !

 

Le tri et le nettoyage de quelques boites de fossiles auront avantageusement terminé la journée, et par voie de conséquence le week-end.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Dents de requins en Hollande

Publié le par Phil Fossil



Megaselachus megalodon, Miocène, Cadzand, Pays-Bas. Hauteur 11 centimètres.

 

 

(D’après un ancien article de la RTBF, 2000.)


Beaucoup moins saturées, les plages de Hollande, à quelques kilomètres de Knokke seulement. Pourtant, elles ne manquent pas d'atouts. On peut même y pratiquer un sport inconnu chez nous : la chasse aux dents de requin fossilisées. Frédéric Gersdorff s'est rendu sur une plage au nord de Cadzand. Il y a rencontré des dizaines d'Indiana Jones en maillot.


A quelques kilomètres de Knokke, la côte hollandaise. Sur le chemin de la plage, les touristes partent équipés. Le seau, la pelle et le tamis. Pourtant ici à Cadzand, le château fort n'a pas vraiment la cote. Au bord de l'eau, les touristes scrutent, creusent, palpent le sable, à la recherche de traces vieilles de plusieurs millions d'années.


Un chercheur


Je cherche des dents de requins, ce sont des dents de requins préhistoriques, on en trouve ici sur la plage des grandes, des petites, des rondes, des carrées.


Et la pêche est quasi miraculeuse. Presque trop facile.


Une jeune chercheuse


C'est une grande celle-là?


Oui, ça c'est vraiment une grande on en trouve pas beaucoup des comme ça.


En 30 minutes, voilà le résultat. Des dizaines de dents. Chaque chercheur garde précieusement son butin. Certains utilisent un matériel de professionnel, un tamis digne de la ruée vers l'or.


Un chercheur


Vous avez une grande collection?


40.000. 40.000 dents, coquillages et un peu de tout. C'est un hobby, au lieu de rester couché au soleil ou de courir dans l'eau. C'est une chouette occupation.


Mais le hobby peut devenir commerce. Dans ce magasin, on vend des dents de toutes les tailles, sauf celle ci, plus grosse que le poing, la plus importante trouvée dans la région. Le phénomène s'explique : ces plages sont situées au confluent de l'Escaut et de la Mer du Nord, cela crée un courant important qui, à la longue, fait remonter les fossiles à la surface.


La ruée vers les dents de la mer prend de l'importance. Le virus s'attrape rapidement, nous pouvons en témoigner.


http://old.rtbf.be/rtbf_2000/bin/view_something.cgi?type=article&id=0141150_article&menu=0141171_menulist&pub=www.rtbf.jt/hp

 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Une chouette journée à Anvers !

Publié le par Phil Fossil

 

 

Profitant déjà de mes pharaoniques congés, un petit saut dans le port anversois s’imposait tout naturellement.

 

Birane, l’un des fidèles lecteurs de ce site, a pu amplement goûter à nos « Sables de Kattendijk » et à leur riche faune de sélaciens. Quelques dents très intéressantes furent mises au jour, notamment du Notorhynchus primigenius, Hexanchus gigas, Hemipristis serra, Parotodus benedeni, en plus des classiques Cosmopolitodus hastalis et autres.

 

Personnellement, la moisson fut au dessus de tout reproche : une dizaine de Notorhynchus et d’Hexanchus, quelques Galeocerdo, une jolie dent très latérale complète de Megaselachus megalodon, des vertèbres de poissons et de requins, de belles dents de dauphins, en plus du tout-venant toujours agréable à découvrir malgré tout.

 

Le temps vraiment impeccable et la couche assurément intéressante nous firent rester sur place jusque passé 20 heures ! Si ce n’est pas de la motivation, ça…

 

Cela ne va certainement pas arranger nos courbatures…

 

Mais vivement la prochaine !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

Bourse de Bernissart les 29 et 30 août 2009

Publié le par Phil Fossil


 

Le CGH organise sa 22ème bourse internationale de Minéraux et Fossiles à Bernissart les samedi 29 et dimanche 30 août 2009. Entrée gratuite, parking immense, buvette, restauration, publications à vendre…

 

Possibilité de visite du Musée de l’Iguanodon et de la collection de fossiles et de minéraux du club.

 

L’affiche :

 


 

Le plan d’accès :

 


Merci à Geoforum !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Le nouveau film de James Cameron : AVATAR

Publié le par Phil Fossil

 

 

Depuis son légendaire « The Terminator », il s’avère que je suis devenu un méga-fan de James Cameron, mais surtout de ses films absolument hors-normes.

 

Il a en effet à de multiples reprises révolutionné la manière de faire du cinéma, que cela soit par les effets spéciaux décoiffants de « Terminator 2 : Judgment Day » ou le mythique « Titanic », en passant par la tension hallucinante d’un « Abyss » ou l’espionnage musclé dans « True Lies ».

 

Il aura finalement fallu plus d’une décennie pour peaufiner son nouveau « bébé », Avatar, lequel devrait sortir le 16 décembre en France et en Belgique, tandis que le reste du monde devra patienter jusqu’au 18 du même mois.

 

James Cameron sera enfin revenu à la science-fiction, domaine qui lui a indiscutablement apporté ses lettres de noblesse.

 

Pour plus d’information, les sites suivants sont accessibles :

 

http://www.avatarmovie.com/ (le site officiel)

http://www.avatarmoviezone.com/ (site très complet d’un fan acharné)

 

Bon surf !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Pour se détendre

Partager cet article

Repost 0

Spirifers du Frasnien de Barvaux, Belgique

Publié le par Phil Fossil

 

 

Cyrtospirifer grabaui, Frasnien supérieur, Barvaux-sur-Ourthe, Belgique. Longueur maximale des fossiles 7 à 8 centimètres. Photo Roland Deconinck.

 

 

Il y a une grosse décennie de cela, votre serviteur et son pote Roland étaient partis en vadrouille dans les environs de Barvaux-sur-Ourthe afin d’y échantillonner le Dévonien supérieur.

 

Nous avions prospecté quelques endroits classiques connus pour leurs gros brachiopodes bien conservés.

 

Une petite visite d’un site perdu au milieu des bois fournissait de jolis spirifers généralement dégagés, néanmoins en arrivant près d’un trou creusé récemment par d’autres amateurs je ramassai en surface ce joli bloc qui selon toute probabilité avait été « oublié » sur place par nos prédécesseurs, un brin malchanceux sur ce coup-là.

 

Ce spécimen fut par la suite présenté lors de notre exposition organisée à Wéris en 1996.

 

Voilà une pièce qui n’a pas été perdue pour tout le monde…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

Fouilleur acharné cherche à occuper de pléthoriques congés…

Publié le par Phil Fossil

 

 

Encore quelques petites semaines de présence au bureau en ce qui me concerne, puis je serai désormais porté sur les très longues listes des demandeurs d’emploi de notre petit pays.

 

Pour rappel, tout emploi vacant de développeur Mainframe (Cobol, SAS, SQL, DB2 et autres) ou lié de près ou de loin à Internet peut toujours m’être proposé via mon adresse de contact. Merci !

 

Bien entendu, je compte très largement profiter des 26 jours de congé qui me restent, suivis des quelques 29 MOIS de préavis (payés et non prestés) pour assidûment trier et nettoyer des fossiles à la maison.

 

En espérant que cela suffira pour trier les tonnes et les tonnes de matériel fossilifère qui me restent à préparer…

 

A raison d’une tonne environ traitée par mois, cela devrait s’avérer jouable…

 

Mais des vacances, aussi longues soient-elles, ne seront certes pas dignes de ce nom si je n’en profite pas pour faire quelques fouilles savamment orchestrées !

 

De nombreuses régions pourront enfin être vues (ou revues), il était temps.

 

Je pourrai également, chose non négligeable s’il en est, mettre la main à la pâte pour achever quelques projets qui, vus les soubresauts professionnels de ces derniers mois, se sont trouvés un tout petit peu retardés.

 

Si d’aventure vous deviez disposer de quelques libertés en semaine (et en week-end aussi, pas d’ostracisme), et que la recherche de minéraux, de plantes et d’animaux disparus vous tente, il vous est toujours loisible de me contacter pour organiser l’une ou l’autre virée aux fossiles, en Belgique et dans les contrées frontalières.

 

Amitiés !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

De l’encre récupérée dans un calmar jurassique

Publié le par Phil Fossil

 

 

    

La poche à encre, et le dessin réalisé à l’aide de cette encre fossile.

 

 

Des paléontologues ont dessiné à l’aide d’encre extraite d’une bélemnite (proche des calmars) préservée sous forme fossile, animal qui a été mis au jour lors d’une fouille à Trowbridge dans le Wiltshire.

 

Le fossile, d’un âge estimé à 150 millions d’années, fut découvert lorsque la roche s’ouvrit en deux, ce qui a révélé la poche à encre de couleur noire et longue d’un pouce. (2,54 centimètres)

 

Un croquis de la créature, ainsi que son nom latin, furent dessinés en utilisant son encre. Le Docteur Phil Wilby du Service Géologique Britannique déclare que cette créature est similaire aux calmars actuels.

 

« La structure de l’encre est tellement proche de celle des calmars actuels que l’on peut même l’utiliser pour écrire », dit-il.

 

L’effet « Méduse »

 

La découverte a été effectuée sur un site fouillé pour la première fois à l’époque victorienne, lorsque des milliers de fossiles jurassiques montrant des parties molles préservées furent découverts.

 

Le Docteur Wilby, qui a dirigé la fouille, a déclaré : « Nous pensons que ces créatures nageaient dans les environs durant la période jurassique et ont été pétrifiées rapidement après leur mort. C’est appelé l’Effet Méduse ».

 

Les experts estiment qu’une des possibilités est que des milliers de ces créatures se sont rassemblées pour leur reproduction avant d’être empoisonnées par des algues.

 

Des restes d’espèces différentes de calmars ont été également trouvés, suggérant que les carcasses ont attiré des prédateurs désirant s’en nourrir, ces derniers sont morts à leur tour.

 

Le docteur Wilby a déclaré : « Ils peuvent être disséqués tout comme des animaux vivants, l’on peut observer les fibres et cellules musculaires ».

 

Il est difficilement imaginable que l’on puisse obtenir quelque chose de doux et mou comme une poche à encre fossilisée en trois dimensions, toujours noire, et incluse dans une roche datée de 150 millions d’années. »

 

Le spécimen est maintenant abrité dans la collection du Service Géologique de Grande-Bretagne, à Nottingham.

 

Une partie de la poche à encre a été envoyée à l’Université de Yale, aux USA, à des fins d’analyse chimique plus poussée.

 

Le texte original en Anglais :

 

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/england/wiltshire/8208838.stm

 

Merci à Laurent Lemoine !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Aaah l’informatique… Quelle galère ! LOL

Publié le par Phil Fossil

 

 

Lors de la parution de mon article récent sur l’écaille de poisson Holoptychius, ayant découvert quelques liens sympathiques je me suis empressé de vous les faire partager à la fin du texte.

 

Or, Over-(dé)Blog s’est mis à nouveau à débloquer, en effet les deux liens qui apparaissaient différents à l’affichage donnaient un lien identique lors du clic.

 

Il vous faut savoir que je tourne encore sur un PC laptop, animal relativement ancien s’il en est, utilisant un Windows XP d’origine et non upgradé, et donc fonctionnant sur un Internet Explorer 6. Lequel déconne allègrement lors de la composition des articles sur la nouvelle version de l’Admin Over-Blog…

 

Peu importe, j’ai depuis quelque temps installé Firefox, lequel a encore été mis à jour récemment. Je l’utilise donc pour l’Admin Over-Blog.

 

Quand j’insère des liens dans mes articles, la couleur produite lors de la parution est tellement proche de celle du fond d’écran que les liens en deviennent presque invisibles, je dois donc changer leur couleur afin qu’elle soit proche du bleu « typique des liens » tout en étant bien visible sur ma couleur de fond.

 

Or, depuis la mise à jour de Firefox, le changement de couleur des liens ne se fait plus dans l’Admin. GRRRRRRR !

 

Prenant mon courage à deux mains, je lance la mise à jour de l’Internet Explorer 8 afin de pouvoir à nouveau travailler correctement. Après un temps qui me semble interminable, l’installation se casse royalement la figure en me sortant un message d’erreur hautement injurieux autant que dénué de toute information réellement utile. Merci Microsoft !

 

Bon, je suis plutôt  du genre tenace, si IE8 ne fonctionne pas, essayons Google Chrome. Nouveau navigateur développé par Google et réputé rapide et efficace, comme tout ce que produit cette firme.

 

Je lance l’installation, qui se termine après pas mal de temps en m’indiquant « il faut le Service Pack 2 de Windows XP »

 

On reste calme… Surtout on ne s’énerve pas !

 

Je me rends sur le site d’Apple où j’installe tout de go Safari, la toute dernière version. L’on m’y précise que la version Windows est gratuite et peut fonctionner « on any PC ».

 

Après une installation plutôt rapide et aisée, je le lance et j’ouvre l’Admin Over-Blog.

 

Je change mes couleurs, valide la parution de l’article, ET CELA FONCTIONNE !

 

Comme quoi, il faut décidément un software gratuit « Made by Apple » pour correctement faire fonctionner un PC…

 

MORT DE RIRE ! Mais quelle galère juste pour changer la couleur d’un lien…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Coups de gueule

Partager cet article

Repost 0

Les quartz de Lessines et Deux-Acren, Belgique

Publié le par Phil Fossil

 

  

Quartz,  Ordovicien, Lessines/Deux-Acren, Belgique. Plus grande dimension 6 centimètres.

 

Il y a quelques années déjà, nous avions participé à une sortie du CMPB dans la carrière de porphyre de Deux-Acren. L’on peut y découvrir un panel assez intéressant de minéraux, néanmoins étant « de facto » plus ou moins spécialisé dans le quartz j’avais tout pour y trouver mon bonheur.

 

Tout récemment, profitant du temps estival dont nous bénéficions depuis quelques semaines, j’ai pu retrouver un sac de trouvailles locales que j’ai passé à la brosse et à l’eau.

 

Les cristaux sont généralement mis au jour dans des poches altérées, remplies d’une sorte de kaolin. Certains d’entre eux sont « cariés » à des degrés divers, d’autres sont recouverts d’une deuxième génération micro-cristalline, ce qui leur donne un aspect « sableux » un peu terne.

 

Les cristaux bi-terminés n’y sont pas rares, de même que les prismes à inclusions de chlorite laquelle les rend verdâtres. Certains groupes cristallisés sont recouverts d’une fine couche d’oxyde de fer de couleur jaune.

 

Une bonne partie de ces pièces sont disponibles à l’échange.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Minéralogie

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>