Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bourse de Bernissart 2008

Publié le par Phil Fossil

 

 

Après deux bonnes années sans avoir la possibilité de visiter cette bourse sympathique qui clôture habituellement les deux mois d’été, nous avons enfin pu y retourner ce samedi.

 

L’expo cette année, ciblée sur les « Traces et amas », montrait de gros blocs à empreintes d’amphibiens et de dinosaures, des amas de coquilles, d’oursins, …

 

La visite des stands de vente a été relativement fructueuse, en effet les pièces intéressantes n’y sont pas rares.

 

Signalons entre autres en minéraux : Quartz de Madagascar, très gros grenats almandins de l’Ötztal (Tyrol autrichien), assez grands cristaux de gypse du Nord de la France, quelques mignonnes pièces d’Afghanistan (quartz, Aigue-marine), de jolis grenats du Congo…

 

Les fossiles y sont nombreux, épinglons les dents du Lédien (Lutétien) de Balegem, les ammonites pyriteuses du Callovien des Vaches-Noires, les belles plantes du Stéphanien (Carbonifère) de Montceau-les-Mines et du Kimméridgien de l’Ain, les coraux frasniens et tournaisiens de Belgique, quelques dents du Miocène de Doué-la-Fontaine (Anjou, France), des ammonites toarciennes de Evrecy dans le Calvados, de jolies Cardioceras de l’Oxfordien de Neuvizy, un grand tube de bivalve fouisseur Teredo amphisboena du Cénomanien de Vaulx (près de Tournai)…

 

 En bref, une visite complétant à merveille un week-end déconnecté de tout et sans ordinateur… Il en faut de temps en temps pour se ressourcer !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

Quelques pièces du Carixien de Nolay, Bourgogne, France

Publié le par Phil Fossil

 

Aegoceras capricornu et Passaloteuthis paxillosa, Carixien, Nolay, France. Diamètre de l'ammonite 9 centimètres.

 


Lors de ses pérégrinations bourguignonnes, notre ami Werner a eu à plusieurs reprises l’occasion d’éplucher de manière systématique quelques sites du Carixien réputés pour leurs ammonites.


La couche marneuse du Jurassique inférieur n’y est pas avare en ammonites, les plus fréquentes sont Aegoceras capricornu, Prodactylioceras davoei, Lytoceras sp.


Diverses espèces de bélemnites s’y découvrent également sans grande peine.


Il y en a qui ont de la chance, où qu’ils fouillent…


Phil « Fossil »

 

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

Paléoforum 2008

Publié le par Phil Fossil


Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Sortie SAGA, long week-end du 15 août 2008 (suite)

Publié le par Phil Fossil

 

Samedi 16 août 2008-08-18

 

Le signal du départ est donné tôt, afin de rejoindre dans de bonnes conditions le chantier anversois, nous passerons par Sedan, Bouillon, Namur, Bruxelles afin d’atteindre Anvers. Une couche graveleuse à fossiles du Miocène-Pliocène est rapidement découverte presque à fleur de sol, les tamis se mettront en action et les mètres-cube de sable y passeront en nombre. Les grandes dents sont régulièrement découvertes, néanmoins les plus intéressantes seront de petite taille.

 

Votre serviteur se taillera la part du lion, comme à son habitude… Une petite Hemipristis serra (l’une des plus rares) puis rapidement une deuxième plus grande, une molaire de Squalodon antwerpiensis, une superbe Galeocerdo aduncus, pour culminer par une molaire inférieure de mammifère terrestre, apparemment un petit bovidé. Elle semble bien provenir du Pliocène, vu sa fraîcheur et sa couleur, mais du Quaternaire n’est pas à exclure dans ces couches draguées à plusieurs niveaux et copieusement mélangées. Elle est néanmoins trop lourde pour appartenir à un animal actuel ou sub-actuel.

 

Bien après 18h nous partons vers l’hôtel réservé au centre d’Anvers, près de la gare. Après un décrassage de rigueur, et un souper bien belge dans une grande brasserie sise sur une artère cossue, la nuit sera longue et, enfin, réparatrice.

 

Dimanche 17 août 2008

 

Faisant confiance au GPS de l’un des participants, lequel a très opportunément mémorisé la localisation du chantier, nous sommes repartis vers ce dernier.

 

Pas de chance, le GPS semble n’en faire qu’à sa tête et nous emmène du mauvais côté de l’Escaut, avec passage obligé par ce qui s’avère être le seul tunnel à péage de toute la petite Belgique ! Après s’être un peu emmêlé les pinceaux dans les nombreux croisements du port anversois, et avoir perdu un peu de temps en prime, votre serviteur reprend d’autorité la tête de la caravane et on arrive enfin sur notre aire de jeu du week-end.

 

Pendant que certains se contentent de promenades, de grattage et de glanage (méthode qui n’est pas forcément improductive !), d’autres ressortent leur batterie de tamis et continuent par force pelletage les grands travaux entamés le samedi.

 

Les premières averses de tout le long week-end se feront sentir, le temps d’enfiler un k-way et elles se terminent pour un bon bout de temps.

 

Si au point de vue de la quantité, cela sera moins bon que la veille, la qualité sera au rendez-vous. Quelques belles grandes dents d’Isurus et de Cosmopolitodus, ainsi que pour le guide une jolie canine de Squalodon et, cerise sur le gâteau, une exceptionnelle dent symphysaire inférieure d’Hexanchus gigas. Une pure merveille d’à peine un gros centimètre, mais la taille ne compte pas en ce domaine.

 

D’autres belles pièces sont découvertes, Dominique mettra la main sur une jolie Cosmopolitodus bien nettoyée par le fond de pantalon de Pia, Christophe sortira comme à son habitude une belle Megaselachus megalodon, Jean-Claude une prémolaire de Squalodon joliment serrulée.

 

Vers 16 heures les nuages arrivent suivis par une petite pluie, la fatigue des jours de fouille (3 pour la majorité, 5 pour les autres) fait que l’on lève le camp peu de temps après.

 

En vérité, une extraordinaire sortie, mémorable à souhait, à graver dans les annales !

 

Merci à Nathalie et Jacques, Pia, Marion, Christophe, Dominique, Philippe, Jean-Claude et Nicolas pour leur gentillesse !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

Rappel : Notre forum est là pour vous !

Publié le par Phil Fossil

 

Pour toutes nos lectrices, tous nos lecteurs, et spécialement notre jeune ami Adrien, nous nous permettons de rappeler que notre forum est disponible pour facilement annoncer des bourses, placer des fossiles à déterminer, et poser vos questions.

 

http://paleomania.forum-actif.net/

 

C’est un endroit plus logique et convivial que les commentaires, mais ceux-ci ont néanmoins leur utilité, laquelle est l’indispensable motivation du scribe de service.

 

N’hésitez pas à vous y inscrire, c’est gratuit, et à y poster vos expériences, informations et questions dans la rubrique la plus appropriée.

 

Merci à toutes et tous !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Le Praguien de Koneprusy, Tchéquie

Publié le par Phil Fossil

 

Platyceras gregarium, Praguien, Koneprusy, République tchèque. Longueur 4 centimètres.

 

Proche de Prague, la grande carrière de calcaire blanchâtre de Koneprusy est réputée parmi les géologues d’Europe de l’Est pour ses fossiles du Dévonien inférieur.


Eponges, coraux, brachiopodes, nautiloïdes, bivalves et gastéropodes très primitifs s’y découvrent avec facilité.


Un assortiment de toute beauté est visible au Musée Narodni de Prague, dans le « Barrandeum », la salle présentant la faune fossile de la région dite « du Barrandien », c.-à-d. la Bohème et les environs de Prague.


Lors de mes premiers trips dans les alentours, je n’ai pas eu l’occasion de visiter la carrière elle-même, ce qui ne m’a pas empêché de faire quelques découvertes sur un chemin forestier empierré par des granulats provenant de cette exploitation. Et d’obtenir du matériel par échanges avec des amateurs paléontologues locaux.


Bonne visite dans la région !


Phil « Fossil »

 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Géorencontres, pour les passionnés des Géosciences

Publié le par Phil Fossil

 

Géopolis France en collaboration avec la SAGA organise le vendredi 21 (14 à 21h) et le samedi 22 novembre (de 10h30 à 17h) les Géorencontres, à l’Ecole Nationale des Mines de Paris.

 

Cela se déroulera au 60, Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris. Ces deux journées sont gratuites et ouvertes à tous.

 

Le but de ces rencontres est de partager des expériences entre professionnels et amateurs, se tenir informé de l’actualité, sensibiliser aux Géosciences et partager son enthousiasme. De nombreuses conférences et interventions auront lieu sur ces deux journées. La visite des collections de l’Ecole des Mines et de Jussieu sont prévues gratuitement au programme.

 

Pour plus d’infos sur le site de Geopolis :

http://www.geopolis-fr.com/georencontres.html

 

PDF et planning prévisionnel des deux jours :

http://www.geopolis-fr.com/download/georencontres.pdf

 

Nous comptons sur votre présence à toutes et tous !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Hemipristis serra du Port d’Anvers

Publié le par Phil Fossil

 


Hemipristis serra, Miocène-Pliocène, Port d’Anvers, Belgique. Plus grande dimension 18 millimètres.

 

Lors de notre première journée de guidage de la SAGA dans le Port d’Anvers, nous avons eu le plaisir de tomber sur quelques dents rarissimes en Belgique.


Hemipristis serra est de celles-là, il n’est pas courant du tout d’en trouver une, alors que dire de deux sur la même journée ?


Comme quoi les grosses pièces sont rarement les plus intéressantes.


Phil « Fossil »

 

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

Sortie SAGA, long week-end du 15 août 2008

Publié le par Phil Fossil

 

Ayant goûté avec grand appétit à nos richesses paléontologiques au mois de juin, nos amis de la SAGA étaient fort impatients de revenir chez nous pour un deuxième service.

 

Afin d’introduire un peu de variété au milieu du Cénozoïque belge noir et salissant, nous débutâmes par l’Ardenne française, ses minéraux et ses fossiles.

 

Mercredi 13 août 2008

 

La fluorine de Rancennes, près de Givet, fut tout d’abord l’objet de toutes nos attentions. Après une petite grimpette sous la sylve, nous arrivâmes à des trous laissés par les amateurs précédents. Un bon coup d’œil et un simple grattage des éboulis permettent déjà la découverte de spécimens parfois joliment cristallisés. Prévoir néanmoins une brosse en chiendent qui permet d’enlever la terre et l’argile de chaque caillou de fluorine pour laisser apparaître les éventuelles cristallisations.

 

Déjà chargés de quelques sacs de minéraux, nous pûmes redescendre et rejoindre notre hôtel près de Charleville-Mézières pour y dîner et reprendre des forces pour la très dure journée du lendemain.

 

Pas de chance pour nous, le restaurant de l’hôtel est fermé jusqu’à la fin de notre séjour ! Pas de panique, un nouveau restaurant, la Pataterie, s’est ouvert juste à côté, les plats sont excellents, copieux, relativement bon marché et servis avec rapidité. Que du bonheur !

 

 

Jeudi 14 août 2008

 

Les choses se corsent un petit peu, en effet les quartz de Monthermé sont au programme du jour. Après un trajet dans la pittoresque région très encaissée des boucles de la Meuse, nous arrivons près du gîte. Une montée plus longue que la veille mais pas trop dure nous attend, pour arriver dans le bois abritant les haldes à cristaux de quartz.

 

Là, grattage dans la terre, en évacuant les plaques de phyllades et blocs de quartzite, mais vérification soigneuse de tout bloc de quartz après brossage de rigueur. La majorité sera massive et rejetée, heureusement parmi ces tonnes de cailloux se blottissent de jolies cristallisations de toutes tailles.

 

Notre petit groupe trouvera son bonheur, après avoir laissé chacun une excavation comparable à une petite carrière…

 

Probablement la plus dure journée de tout le séjour, nous serons heureux d’atteindre l’hôtel pour un décrassage bien nécessaire, et un repas qui ne le sera pas moins. Sans même parler d’une nuit de sommeil réparateur très attendue…

 

Trois autres membres de la SAGA nous ont rejoints sur le parking de l’hôtel à notre retour du site, notre groupe commence donc à s’étoffer.

 

Une chance que le désormais rituel copieux souper (dîner pour nos amis parisiens) à la Pataterie s’avère un excellent reconstituant…

 

 

Vendredi 15 août 2008

 

Rendez-vous est fixé assez tôt à Thin-le-Moutier, pour attendre les derniers participants partis tôt de Paris.

 

Nous commençons par la grande carrière abandonnée, où nous montons pour atteindre le banc à Burmirhynchia decorata du Bathonien, situé presque au sommet. Les grosses rhynchonelles s’accumulent rapidement dans les sacs, rejointes par de jolis gastéropodes préservés en calcite.

 

La faune s’avérant somme toute peu variée, nous partons ensuite pour la petite carrière, nettement plus riche en variété d’organismes, sinon en nombre d’exemplaires.

 

Là les oursins sont véritablement de sortie, une trentaine d’entre eux au minimum seront dénichés par le groupe ! Plusieurs réguliers, Acrosalenia, un cidaridé, un joli Stomechinus trouvé par Pia, mais surtout des irréguliers, un mignon Clypeus plotii mis au jour par Nathalie et un plus grand sur bloc sur lequel Marion est tombée, au sens littéral du terme ! Sans oublier les nombreux Nucleolites hugi de toutes tailles… Merci à Dominique pour le superbe cidaridé reçu par votre serviteur !

 

Les gastéropodes, coraux, bivalves, brachiopodes, et même une dent de crocodile trouvée par Dominique compléteront l’échantillonnage de faune bathonienne. Plus de la calcite parfois jolie pour les minéralogistes.

 

Le lunch suit de peu la redescente aux voitures, et le déplacement de ces dernières afin de les protéger des poussières engendrées par la moissonneuse qui va se mettre à l’ouvrage juste à côté. A peine fini de manger, on remonte dans l’exploitation pour un deuxième round.

 

Une petite heure au maximum, et le départ est donné pour la petite carrière argovienne proche de Novion-Porcien.

 

Là, d’emblée, votre serviteur  ramasse un tout bel oursin régulier Pseudodiadema pseudodiadema en montant dans les éboulis, un petit coup de brosse et il sera pratiquement présentable ! Nathalie mettra au jour un oursin Glypticus hieroglyphicus, Jacques et Jean-Claude chacun un gros escargot Ampullina sp. esthétique, les autres participants se rabattront sur de plus petits gastéropodes, des coraux, bivalves et piquants de l’oursin Paracidaris florigemma.

 

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, un petit arrêt à La Bascule permet par grattage des éboulis la récolte de fossiles de la Gaize de l’Oxfordien inférieur. Principalement des mollusques bivalves Modiolus bipartitus, Pholadomya exaltata, Isognomon promytiloides, rhynchonelles Thurmannella thurmanni, mais avec de la chance l’une ou l’autre ammonite plus ou moins fragmentaire. La seule raisonnablement complète fut dénichée par Jacques.

 

Le repas du soir, dans notre restaurant désormais attitré, s’avère de plus en plus convivial de par la bonne humeur des participants.

 

A suivre…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Comptes-rendus

Partager cet article

Repost 0

Bourse aux minéraux et fossiles de Bernissart 2008

Publié le par Phil Fossil

   

Le week-end des 30 et 31 août, aura lieu la 21ème bourse internationale aux minéraux et fossiles à Bernissart, au Hall Omnisport du Préau.

 

De 10 à 18h, présence de collectionneurs belges et du Nord de la France, matériel local et international intéressant en minéraux et en fossiles.

 

L’entrée est libre, et on peut généralement y visiter tous les ans une exposition thématique, dont le thème cette année est « Traces et amas ».

 

Voir le site web ci-après pour plus de précisions :

http://home.scarlet.be/~tsc87009/

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>