Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les coquilles du Miocène de Miste, Pays-Bas

Publié le par Phil Fossil

 

Typhis pungens, Miocène, Miste, Pays-Bas. Taille maximale 15 millimètres.

 

  

Scapharca diluvii, Miocène, Miste, Pays-Bas. Largeur 2 centimètres.

 

Le Miocène français est fort réputé pour sa faune malacologique, néanmoins le Miocène hollandais n’est certainement pas en reste.

La faune de coquilles de Miste, près de Winterswijk, est très variée, plus de 500 espèces différentes y ont été répertoriées !
  

Une faune similaire est connue en Belgique, dans les « Sables de Zonderschot » de Heist-op-den-Berg, près d’Anvers. Malheureusement elle n’apparaît quasiment jamais à l’affleurement.

 
Des fouilles de grande envergure, mettant en jeu une pelleteuse et un étang artificiel pour respectivement récupérer et tamiser la couche coquillière, recherches organisées par des organismes officiels en collaboration avec des amateurs hollandais, ont permis de compléter les connaissances sur cette paléo-faune.

 
Les pièces disponibles dans la collection ne sont pas des trouvailles personnelles, elles ont été échangées en bourse sous forme de sacs plastiques contenant des coquilles en vrac à trier…

 
Les principales espèces sont les suivantes.

Bivalves : Scapharca diluvii, Astarte goldfussi, Astarte gracilis convexior, Glycymeris obovata, Angulus benedeni...


Gastéropodes : Latirus rothi, Trigonostoma geslini josephina, Tiphys pungens, Conus antediluvianus, Aporrhais alata, Semicassis bicoronata bicoronata, Ficus conditus, Architectonica carocolatta, Orthosurcula steinworthi...

 
Outre les mollusques, l’on y découvre également :

 
Coraux : Stephanophyllia nysti, Flabellum sp.

 
Oursins : plaques et piquants de Cidaris belgica.

 
Vertébrés : de rares dents de squales, parfois remaniées. Des vertèbres et côtes de dauphins.

 
Voici quelques liens :

http://members.fortunecity.com/fossiladdict/locaties/Winterswijk-Miste/miste.htm

http://people.zeelandnet.nl/sharke/Miste/miste_gastropodes1.htm

 
Phil « Fossil »

 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

Quelques soirées à trier des fossiles, enfin !

Publié le par Phil Fossil

 

Nonobstant un mois de juillet majoritairement infâme au point de vue météorologique, votre serviteur a quand même pu profiter de quelques soirées en extérieur pour trier, nettoyer et préparer des fossiles qui attendaient cela depuis plus ou moins longtemps.

 

Trier du tamisat d’Anvers, de Ciply et de Orp le Grand, cela se fait également dehors. Mais progressivement, la vue s’émoussant assez vite, on commence à rater les plus petites pièces !

 

Quatre grandes caisses contenant des ammonites aplaties du Toarcien luxembourgeois, ayant largement eu le temps de sécher depuis une bonne année, sont également à préparer. A l’aide d’un fin pinceau, on passe les ammonites et autres bivalves au vernis mat, afin de les protéger et de les faire ressortir de leur gangue.

 

Les fossiles ardennais et champenois du mois de mai sont quasiment triés et nettoyés. Une épine hors du pied !

 

Par contre quelques paquets sont encore à préparer, en vue d’échanges internationaux. Ils seront postés rapidement.

 

Dur dur de trouver du temps libre en soirées…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Billets d'humeur

Partager cet article

Repost 0

Bernissart : sur les traces des anciennes mines

Publié le par Phil Fossil


Nord-Eclair - tournai, lundi 28 juillet 2008, 13:50

 

Bernissart est bien connue pour son exploitation minière et la découverte des iguanodons au 19e siècle. Bernard Delguste de l’ASBL “ Blaton à forge ” propose deux balades commentées au départ de la place de Feignies à Blaton, les 3 et 31 août.

Un bus nous conduira jusqu’au pont du Malo, point de départ de cette balade de 4 km. Nous emprunterons le chemin de halage situé le long du canal Blaton-Nimy-Péronnes où nous pourrons découvrir une coupe géologique. De là, départ par le chemin Saint-Anne jusqu’à l’entrée du bois de Bon-Secours. Nous découvrirons les vestiges des premiers puits (1740) et les traces d’un manège à chevaux.

Ensuite, le bus nous amènera sur le site de la machine à feu. Là, des panneaux d’interprétation et des explications complémentaires permettront aux visiteurs de découvrir le fonctionnement de ce bâtiment. De là, retour à Blaton, avec pour ceux qui le souhaitent, un détour par la Brasserie Authentique, ” nous explique Bernard.

Le conseil communal a annoncé une bonne nouvelle lors de sa séance du mois de mai: “ L’administration Communale va réhabiliter la machine à feu, appelée aussi maison Canivet. Un spécialiste en archéologie et architecture a étudié ce dossier et établi des plans ”.

Il a pu, notamment, reconstituer les différentes étapes de construction de ce bâtiment. La maçonnerie va être refaite, une nouvelle charpente et une toiture seront installées. Aucune décision n’a été prise concernant la future affectation de ce bâtiment. De nombreuses possibilités sont envisagées. Il pourrait servir de relais de promenade pour les nombreuses personnes qui passent par le chemin qui longe la maison Canivet (4 à 5.000 personnes par an). “ La nombreuse documentation que nous possédons pourrait y être exposée également ”, ajoute Bernard.

Les deux dates retenues pour ces balades commentées sont les dimanches 3 et 31 août de 9h à 12h. Il est indispensable de s’inscrire. S’il n’y a pas assez de participants le 3 août, une seule séance serait organisée le 31.

et inscriptions: Bernard Delguste 069/57.61.65. 2€ pour les adultes, 1€ pour les moins de 16 ans et gratuit pour les enfants. Une organisation “ Blaton à forge asbl ”.


Phil "Fossil"

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Quelques ammonites pour notre Muséum

Publié le par Phil Fossil

 

Ces quelques pièces de taille plus imposante que ce que je présente habituellement n’étaient pas encore passées à la photo.

 
 

Coroniceras rotiforme, Sinémurien, Xeuilley, France. Plus grand diamètre 34 centimètres.

 

Cet exemplaire d’une espèce que j’ai cherché longtemps a été finalement déniché à la bourse de Sainte-Marie, cherchant une pièce de taille moyenne et à un prix raisonnable elle fut finalement découverte bien cachée en dessous d’un stand de minéraux péruviens… Et à un prix défiant toute concurrence !



Acanthoceras rhotomagense, Cénomanien, Cap Blanc-Nez, France. Diamètre 29 centimètres.

 

Ce superbe spécimen fut acquis il y a quelques années à la bourse de Bruxelles à un collectionneur breton. Cette pièce appartenait auparavant à un collectionneur belge qui avait eu droit à un reportage photo dans la revue « Minéraux et Fossiles », amateur décédé par la suite. Cet exemplaire de la revue se trouvant dans un lot acquis plus tard, j’eus la surprise de tomber sur la photo de « mon » ammonite…

 


Mammites nodosoides, Turonien, Cap Blanc-Nez, France. Diamètre 28 centimètres.

 

Encore une ammonite crayeuse du Boulonnais, cette pièce fut également acquise à Autoworld. Elles sont assez difficiles à dénicher actuellement sur les sites… Lesquels sont protégés au demeurant.

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Générale

Partager cet article

Repost 0

Over-débloque

Publié le par Phil Fossil

 

Pour ne pas changer, notre hébergeur bien-aimé fait tout pour nous saboter.

 

Citons d’abord les semaines de bugs pléthoriques suivant immédiatement chacune des mises-à-jour de l’admin.

 

Ensuite, une liste impressionnante de bugs présents depuis le dernier release de l’Admin il y a des mois déjà, notamment l’éditeur devenu pratiquement inutilisable et requérant plusieurs publications pour obtenir un article à peu près convenable, des lignes de texte « disparaissant » des articles possédant des photos lorsque l’on scrolle, des articles n’apparaissant pas dans la communauté, des gadgets dans la présentation (catégories) ne fonctionnant plus…

 

Nous avons de plus en plus souvent des « Administration en maintenance » en plein week-end ou en début de soirée quand la majorité des bloggeurs ont la possibilité de publier.

 

Pourquoi ne pas faire cela durant la nuit quand les accès sont minimaux ?

 

Phil « Fossil » un tantinet excédé…

 

Publié dans Coups de gueule

Partager cet article

Repost 0

Les dinosaures à sang chaud !

Publié le par Phil Fossil

 

Des chercheurs sont parvenus, à l’aide de la composition isotopique de l’oxygène contenu dans des dents et ossements de dinosaures de quatre grands groupes, à démontrer que ces derniers étaient à sang chaud.

 

On le pensait déjà depuis belle lurette, au vu des espèces découvertes en Australie, Antarctique, Alaska et Sibérie, sites proches des pôles et dépourvus de restes d’animaux à sang froid.

 

L’oxygène isotopique est différent pour les animaux à sang chaud et ceux à sang froid, même s’ils sont voisins et boivent la même eau.

 

Les chercheurs ont donc comparé les teneurs en isotopes O16 et O18 des restes de 4 classes de dinosaures (théropodes, sauropodes, ornithopodes, cératopsiens ) avec ceux de tortues et crocodiles à sang froid et trouvent une différence analogue à celle détectée entre des mammifères et le même type de reptiles à sang froid actuels.

 

Cela invaliderait par la même occasion la thèse du refroidissement planétaire comme cause d’élimination des dinosaures, vu que les animaux à sang froid qui les accompagnaient ont, eux, survécu… Alors que les dinosaures possédaient une plus grande tolérance aux variations de température !

 

Voir l’article :

http://www.science.gouv.fr/index.php?qcms=article,view,2336,archives,159,7,,,,3

 
Phil « Fossil »

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0

Une jolie dent de cachalot du Pliocène d’Anvers

Publié le par Phil Fossil

 

Physeterula dubusi, Pliocène, Port d’Anvers, Belgique. Longueur 6 centimètres.



A peine rentré en Belgique, notre ami Werner qui était en manque de sites à dents fossiles anversoises s’est senti obligé de leur faire une petite visite de courtoisie.


Outre quelques jolies dents de requins, est sorti de ses tamis ce bel exemplaire de dent de cachalot Physeterula dubusi.

 
La couronne se trouve en haut à droite, la racine en bas à gauche.

 
Bon retour chez nous, cher ami !

 
Phil « Fossil »

 

Publié dans Vos découvertes !

Partager cet article

Repost 0

Fos-sil-o-mics : une nouvelle application de la spectrométrie de masse

Publié le par Phil Fossil

 

Fos-sil-o-mics : l’analyse de la séquence d’acides aminés, des modifications post-translationnelles et de la phylogénie des protéines provenant d’ossements fossilisés d’animaux éteints.

 

Une technique récente, la spectrométrie de masse permet la découverte de protéines dans les fossiles. Les séquences de protéines peuvent être utilisées pour la réalisation d’analyses phylogénétiques et l’étude de la préservation des protéines

 

Ce procédé a récemment permis de confirmer le lien existant entre le Tyrannosaurus rex et les oiseaux, ainsi que celui présent entre le Mastodon du Miocène et les éléphants modernes.

 

Le site de référence sur la question (en Anglais) peut être visité ici :

http://www.thermo.com/com/cda/resources/resources_detail/1,2166,200525,00.html

 

Merci à notre collaboratrice Maïlys Guillard pour l’info.

 

Bonne lecture !

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Liens WEB

Partager cet article

Repost 0

Il ne fait pas bon pour certains créationnistes…

Publié le par Phil Fossil

 

Adnan Oktar, alias Harun Yahya, milliardaire turc qui, dans le courant de l’année 2007, a édité à coup de millions l’ouvrage de propagande créationniste « l’Atlas de la Création », a récemment été condamné par la justice de son pays à trois ans de prison ferme pour « Création d’une organisation illégale » et « Enrichissement personnel ».

 

Outre qu’il ne jouissait assurément pas du soutien total et inconditionnel de la communauté musulmane, et le fait que son ouvrage ait rapidement été mis à l’index de tous les établissements scolaires européens auxquels il avait été gratuitement expédié, il a quelques années auparavant subi un petit séjour en institution psychiatrique…

 

L’autoproclamé « Messie du Créationnisme » ne semble donc pas être prophète en son pays.

 

A l’heure où la parution d’un deuxième et d’un troisième tome de son atlas est prévue, il importe néanmoins de rester très vigilant !

 

Pour plus d’infos :

http://acturca.wordpress.com/2008/05/14/le-leader-dun-mouvement-creationniste-turc-condamne-a-trois-ans-de-prison-ferme/

http://api.fmanager.net/api_v1/productDetail.php?dev-t=EDCRFV&objectId=8162

 

A bon entendeur…

 

Phil « Fossil »

 

Publié dans Coups de gueule

Partager cet article

Repost 0

Le Famennien de Cerfontaine, Hainaut, Belgique

Publié le par Phil Fossil

  

Rangées de gauche à droite :
Cyrtospirifer verneuilli, Cyrtospirifer grabaui, Orthis striatula, Cyrtina sp.
Famennien, Cerfontaine, Belgique. Plus grande dimension 3 centimètres.
 

 

 

Cyrtospirifer verneuilli, Famennien, Cerfontaine, Belgique. Plus grande dimension 4 centimètres.
 
 
 

Les sites belges les plus connus pour les grands spiriféridés se situent dans les environs de Barvaux-sur-Ourthe, néanmoins la région de Philippeville n’est pas à dédaigner pour les amateurs de brachiopodes du Dévonien.

 
Quelques talus schisteux proches du village de Cerfontaine offrent par un simple ramassage de surface de jolis brachiopodes. Cyrtospirifer verneuilli et grabaui, Atrypa reticularis, Productella subaculeata, Schizophoria (Orthis) striatula, Gypidula sp., Cyrtina sp. en sont les espèces les plus communes. Des poches contenant des dizaines et des dizaines de petits brachiopodes au décimètre-cube se rencontrent de temps à autre.

 
Les schistes contiennent localement des bancs noduleux calcaires, les nodules dégagés lors du délitage des schistes se retrouvent concentrés par gravité en bas du talus et doivent être examinés très soigneusement ! En effet de nombreuses colonies coralliennes (Phillipsastrea sp.) et quelques coraux solitaires (Heliophyllum sp.) peuvent y être découverts.

 
Citons également des orthocères, et de rares gastéropodes et bivalves.

 
Bonne chasse !

 
Phil « Fossil »

 

Publié dans Sites de fouilles

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>