Ce long week-end du 15 Août à Anvers et Maastricht (suite)

Publié le par Phil Fossil

 

 

 

Dimanche 13 août 2017

 

Après les ablutions, les candidats au petit-dej' étant toujours fermés, on se rabat sur le Pain Quotidien.

 

Excellent, entièrement bio, mais cela nous coûte autant que le resto du soir précédent !

 

On est repartis pour le site, et on continue les trous (bien) entamés la veille.

 

On y a rejoint nos amis Nathalie et Justin, qui sont déjà occupés à chercher.

 

Cela donne globalement moins, ce qui fait que je bouge d'emplacement dans l'après-midi. On ne peut pas dire que c'est vraiment mieux, mais je m'accroche.

 

Au total, même si j'ai moins de pièces marquantes que la veille, la quantité est supérieure.

 

On repart pour la ville, ablutions et resto sont de rigueur.

 

Là j'ai grand faim, on s'installe à la terrasse d'un resto argentin, je craque pour une entrecôte de 400 grammes tandis que mes deux amis prennent un mixed grill.

 

Nous sommes bien calés, il est l'heure d'aller dormir.

 


Lundi 14 août 2017

 

Plus réparatrice que la veille cette nuit, après les ablutions on s'installe à la terrasse d'un petit resto, enfin ouvert !

 

On écluse, qui un pain-confiture, qui une énorme omelette au jambon avec du pain.

 

Bien calés, on part pour l'autre côté de l'Escaut où on va chercher des dents en surface, sans tamiser.

 

Quand le tour a été fait, je gratte un talus ce qui me donne encore quelques dents sympas.

 

Marie ayant pris ses vêtements de bain, on repart jusque Cadzand-Bad où on descend sur la plage.

 

Pas de fossiles en vue, je ramasse des coquilles actuelles et des petits oursins pendant que Marie prend un bain de mer et que la chienne trempe ses pattes dans l'eau.

 

Je finis par trouver une vertèbre de poisson fossile, l'honneur est sauf.

 

On repart, on fait un petit saut au magasin de coquillages, minéraux et fossiles sur le boulevard du bord de mer.

 

Puis on reprend la route, juste pour tomber sur des embouteillages entre Cadzand et la frontière belge, après cela se fluidifie.

 

L'omelette du matin m'a permis de tenir toute la journée, après le décrassage à l'hôtel on repart pour les restos, et finalement on se contente d'une glace australienne gigantesque... En guise de souper !

 

La nuit sera calme.

 

A suivre...

 

Phil «  Fossil  »

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article