Une moisson de fou... Suite.

Publié le par Phil Fossil

 


Le lendemain, il pleut.

Je fais une tentative lors d'une éclaircie : j'ai à peine installé le tout dehors que les premières gouttes commencent à tomber et que je dois tout rentrer.

Deuxième essai, rebelote : je rentre le tamisat et je nettoie à l'eau le contenu d'une caisse restante de notre sortie, datant de quelques mois déjà, dans les Ardennes françaises.

Les coraux et bivalves nettoyés et mis au séchage dans une caisse plate, le temps s'est enfin mis au beau et je peux sortir le tamisat.

Toute l'après-midi y passe, les trois quarts de la caisse sont faits, et à nouveau des découvertes pas mal : une jolie Galeocerdo, une dent de chimère, quelques Araloselachus de toute beauté, et... Une Somniosus inférieure !

Le lendemain, je termine la caisse après avoir étalé un fond de seau de tamisat retrouvé dans la camionnette.

Encore des dents sympas qui sont engrangées : Squatina, dents de sparidés, dents et boucles de raies...

Et une deuxième dent de chimère !

Décidément, ce grand sac valait le coup !

 

Phil "Fossil"

 

 

 

Commenter cet article