Encore Anvers... Certains pourraient se lasser, mais pas moi !

Publié le par Phil Fossil

 


Ce dimanche, mon nouvel ami Mathieu arrive vers 8h30.

Le temps de charger la camionnette de l'équipement qui lui manque, de faire quelques courses pour se sustenter la journée et de boire un café, on est partis pour le port anversois.

La météo va être belle, ça se sent, il y a déjà plusieurs voitures garées près du site. 

On s'équipe et on monte à l'assaut, mon trou abondamment échantillonné tout le week-end il y a 15 jours est toujours là, même s'il a sans doute grandi un petit peu...

Je commence à tamiser un des flancs, et j'y découvre des pièces sympas, en nombre raisonnable. 

Tout comme la fois précédente, les bulles tympaniques de dauphin sortent avec régularité, et 4 à 5 espèces distinctes y sont récupérées.

La journée avance, les trouvailles s'espacent et se raréfient : je décide de me déplacer de quelques mètres.

Là c'est mieux, en plus des petites espèces quelques assez grandes pièces sont ramassées dans les tamis : Isurus oxyrhynchus et Cosmopolitodus hastalis principalement.

Encore des bulles tympaniques de dauphin, jusque deux par tamis ! Mais aussi des dents de Galeocerdo aduncus, Hypoprion acanthodon, une belle antérieure de Carcharoides catticus, plusieurs dents de dauphins.

A signaler aussi une dent que je détermine comme du Poisson, mais assez grande et très creusée à la base : si elle n'était pas aussi lisse, on pourrait croire à une dent de crocodile... 

Je ne pense pas que l'on puisse attribuer une éventuelle disparition des stries à un remaniement. 

Il y a plus de 8 heures que l'on travaille comme des fous à tamiser, j'en suis personnellement à environ 2 m3 ! 

La quantité de pièces trouvées est très convenable, et à cela je peux encore ajouter l'équivalent de deux seaux de résidu de tamisage !

Mathieu ayant encore de la route pour rentrer, on part assez tôt, il est quand même passé 19h quand on a tout redescendu au véhicule, tout casé et que l'on reprend la route.

Quand il est reparti, apparemment très content lui aussi de sa journée, je trie le petit seau contenant les trouvailles, passe les meilleures à l'eau et le plateau est prêt pour le séchage.

Le tri, cela sera dans quelques semaines, j'ai encore de l'ouvrage en perspective...

En attendant, m'effondrer dans le fauteuil, histoire de reposer les muscles et les articulations mises à rude épreuve !

C'est que je travaille le lendemain, moi...

Mais, quoi qu'il en soit...

Vivement la prochaine !

Mais sans doute ailleurs, un peu de changement ne fait jamais de mal.

Phil "Fossil"


 

Commenter cet article