Une vision d'horreur...

Publié le par Phil Fossil



Comme tous les matins, j'emprunte le métro pour me rendre à mon bureau.

Le bus provenant de ma lointaine campagne me lâche à la station Ribaucourt, connue pour se trouver dans l'un des quartiers les plus "bariolés" de la capitale belge.

Comprendre que le pourcentage des femmes y arborant le voile se situe entre la distinction (16/20) et la grande distinction... (18/20)

Descendu sur le quai, et ayant tout juste loupé une rame de métro, je m'assied pour me reposer en attendant la suivante.

Peu après, alors que je vois des personnes descendre l'escalier d'accès, je remarque deux femmes d'un âge certain, complètement emballées dans une burqa, l'une bleue, l'autre noire.

Sans y prêter plus d'attention que ça au début, au fur et à mesure qu'elles se rapprochent de moi je vois que la femme en bleu présente des protubérances aussi bien visibles que moulées dans son habit.

En bref et sans détour, une énorme, colossale, gigantesque paire de seins, terminés chacun par un téton immense et turgescent.


Vous allez me dire, mais donc ta journée a dû être bonne après ça ?

Le seul problème, car malheureusement il y en avait un, est que les extrémités mammaires se situaient très vraisemblablement (et nettement) plus bas que son nombril...

Moi qui étais un tantinet somnolent en sortant du bus, je vous jure que cela m'a réveillé !

Comme quoi, le côté soi-disant "pudique" de ce genre de voile m'a, en l'espèce, totalement échappé... En l'absence d'un bon soutien-gorge !

Phil "Fossil"


 

Commenter cet article

Olivier 27/08/2016 09:34

Dans ce cas précis, un vêtement qui aurait pu être renommé "beurka" ...

Robert Guerin 05/11/2016 21:41

Excellent!!!