Vacances en Alsace, Anjou, Poitou et Touraine 2016 (1)

Publié le par Phil Fossil

Cette année, mes vacances usuellement prises à la fin du mois de juin coïncidant avec la fin de ma mission de consultance dans la banque où j'officiais, je peux me permettre de "doubler la dose", en passant à 15 jours au lieu d'une semaine.

Quelques changements chez Eurolines auront un tantinet changé la donne, mais pas de gros soucis en perspective.

Samedi 18 juin 2016

Le départ l'année précédente avait lieu à 23h30 à la Gare du Nord pour un trajet direct jusque Tours, cette année il en va autrement. Le bus part à 1h30 du matin (!) et le check-in doit se faire à l'accueil 30 minutes auparavant.

Accueil bien évidemment fermé depuis belle lurette, j'en suis réduit à attendre l'arrivée du bus.

Vu qu'il fait escale à Paris à 7h, je peux dormir un peu. Changer de véhicule à la gare routière Gallieni, et on repart une heure plus tard pour Tours où l'arrivée est prévue à 11h.

Mon pote Yves vient me récupérer, il est largement l'heure du dîner. On passe devant un resto style "routier" qui semble sympathique et sans chichis, et c'est bien le cas !

Buffet d'entrées pléthorique y compris des fruits de mer, cochon de lait grillé et ses accompagnements, plateau de fromages et dessert extra, boissons (eau et vin) incluses, nous coûtent royalement 30 euros... POUR DEUX !

Désormais bien lestés, on reprend la route jusque Turquant. Charmant village d'artistes et d'artisans, dont de nombreux logés dans des "troglos", anciennes carrières troglodytiques d'extraction du tuffeau jaune de Touraine.

Ce village m'abritera durant plus d'une semaine, je m'installe et je continue l'après-midi par une sieste bien méritée... Vu l'inconfort notoire des bus pour celà !

Après avoir bien récupéré, quelques courses vu que le lendemain beaucoup de choses seront fermées, et il nous faut de quoi tenir jusque lundi, au minimum.

Le soir, la faim nous taraude, on va donc manger à la sortie de Saumur, le "Relais d'Alsace" étant assurément attirant, et pas seulement pour acquérir l'entraînement bien utile à notre futur séjour alsacien...

Une choucroute royale de la mer (superbe) et une énorme mousse au chocolat sont engrangés. Bon, l'entraînement commence pas mal...

Après cela, on dort bien ! Les fatigues de l'année de boulot et du trajet en bus y sont certes pour quelque chose.

Dimanche 19 juin 2016

Debout pas trop tard, les incontournables ablutions, et on part pour une petite prospection.

Elle se fera dans le Jurassique et le Crétacé, les alentours sont réputés pour cela.

Sur la route vers Montreuil-Bellay, on repère quelques tas de pierres dans une ancienne carrière à Champigny, certains ont une couleur appétissante et montrent des morceaux d'ammonites, très bons augures : quelques coups de grattoirs et les pièces complètes commencent à sortir. Callovien très probable, parfois oolithique, amené sans doute du creusement des fondations d'un immeuble proche.

Reprenant la route vers Montreuil-Bellay, on tombe sur une carrière. La visite sera rapide, on découvre un sédiment plutôt crayeux, parsemé de niveaux de silex : s'agit-il de Crétacé, ou d'un niveau à chailles du Jurassique ? Aucun fossile pour nous permettre de trancher, on repart très vite.

On traverse Montreuil et à la sortie nous tombons sur un terrassement récent, accompagné d'un grand trou et d'un tas juste à côté. Là, bingo, des ammonites se ramassent un peu partout, y compris la belle pièce du jour en râtissant le sommet du tas.

Mais les recherches fatiguent, c'est bien connu. On reprend la route de Turquant, ce qui nous permet de rentrer tôt et de nous décrasser avant de partir souper.

Retour au "Relais d'Alsace", où vu la journée de fouilles et le peu que j'ai mangé depuis la veille je m'attaque hardiment après du foie gras en entrée, au plus "gros morceau" de leur carte.

Une côte à l'os de boeuf de UN KILO, plus ses accompagnements...

Succulente, saignante juste comme il faut, accompagnée de deux sauces... On monte en puissance, pour l'entraînement, sur ce coup-là !

Pour digérer ce "monstre", un petit thé à la menthe ne sera pas de trop.

De retour, je ne vais pas tard au lit, et je dors comme une brique, pas une seule seconde perturbé par la digestion.

A suivre...

Phil "Fossil"

Publié dans Comptes-rendus

Commenter cet article

CarchadoriasplanquédansleMidi 09/07/2016 09:53

Cochon de lait, choucroute et côte à l'os de 1kg : t'es vraiment sûr que ce sont des vacances paléontologiques ???

Phil Fossil 11/07/2016 12:08

Oui, mais il faut bien se sustenter, les fossiles ça ne nourrit pas son homme !

Phil.