Vente de la collection DELERM le 17 juin 2016

Publié le par Phil Fossil

Vente de la collection DELERM le 17 juin 2016

Expositions publiques Salle des Ventes Rossini 7, rue Rossini 75009

Paris le mercredi 15 Juin de 10h45 à 18h00 et le jeudi 16 juin de 10h45 à 18h00.

Catalogue de vente :

http://www.rossini.fr/flash/index.jsp?id=27625&idCp=62&lng=fr

Préface du catalogue de vente :

Alexandre Robert DELERM était un homme hors du commun et un passionné. C’est une phrase banale, une phrase que l’on entend souvent des enfants à propos de leurs parents, ou lorsqu’on évoque ceux qui ont réussi à donner du sens à notre vie. Objectivement, Alexandre était brillant. Son parcours, de la Syrie française où il est né, à Beyrouth, puis au Lycée Saint-Louis et à l’Ecole des Mines de Paris, témoigne de sa soif insatiable de savoir, de connaissances. Ingénieur, démographe, plus que géologue, il s’est rapidement ouvert au monde entier, avec lequel il communiquait très aisément, parlant cinq ou six langues. Entré chez ESSO, il parvint vite à d’importantes responsabilités, qu’il assuma avec engagement, sans pour autant négliger sa famille, ses amis et ses multiples passions.

Alexandre était un passionné.

Un passionné de la vie (au sens noble du terme), en particulier du respect de la vie. II a ardemment bataillé jusqu’à ses derniers jours, pour les grandes causes qu’il défendait, dont la francophonie, ce avec une vaillance dans l’âge hors du commun. Sa passion pour les minéraux n’en était pas moindre...

Dès le début des années 1960’s, il collecta de jolis petits échantillons alpins, bretons ou du Lot (d’où sa famille était originaire). Il s’ensuivit la fréquentation des premières bourses, notamment celles de Sainte-Marie aux Mines, puis de Tucson début 70’s, et de multiples voyages pour glaner les pièces d’exception ou les merveilles que vous découvrez aujourd’hui. Il alla même jusqu’à tenir une boutique de minéraux à Saint-Ouen et à devenir gemmologue. Et, pendant près de trente ans, il officia pour le bonheur de tous comme expert à Drouot. Ce grand collectionneur était ouvert aux merveilles de la planète entière. Il était avide de dénicher la cristallisation exceptionnelle, une rare curiosité, ou simplement un « caillou » qui fait rêver. Et surtout cette passion, il n’a eu cesse de la partager et de la communiquer à nous tous, ses confrères et amis collectionneurs...

Les minéraux que vous allez pouvoir acquérir -miniatures ou pièces de musée -reflètent tous un indéniable goût du beau, une exigence de perfection, ou la recherche des combinaisons impossibles. Bref, il ne s’agit pas de « cales porte », mais de spécimens peu banals, souvent d’exception. Certes, Alexandre, comme tout un chacun, avait ses « marottes » : les quartz de La Gardette, les minéraux des rodingites alpines, les cassitérites, les bournonites, les cérusites, les prehnites...

Il a néanmoins réussi à assembler l’une des plus belles collections privées d’Europe, couvrant les différentes régions de la planète, avec en particulier une impressionnante suite de minéraux canadiens.

Alexandre nous a laissé ce 1er février 2016, alors qu’il s’apprêtait à fêter ses 87 ans avec les siens. C’est une date importante, car elle marque l’arrêt du souffle de sa passion...

Phil « Fossil »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article