De retour à Anvers... Pour y faire un carton !

Publié le par Phil Fossil

Nonobstant une météo annoncée pluvieuse, Renaud arrive peu après 8h et on embarque tout le matériel de fouilles.

Après le traditionnel arrêt ravitaillement-café, on arrive assez tôt sur le site, on s'habille chaudement (le vent est très fort) et on embarque tout le matériel, la nourriture et les boissons.

Après une (courte) prospection à vue, je décide d'attaquer l'autre côté de la butte sableuse entamée la fois précédente.

Les dents sortent assez régulièrement, surtout des petites comme à notre habitude mais de temps en temps de plus conséquentes.

Contrairement à Renaud qui bouge énormément, alternant prospection à vue et séances de tamisage, je m'entête avec opiniâtreté au même endroit, tournant avec 3 tamis de maillage de 8 millimètres.

Quand la couche contient de trop grands éléments, cailloux et ossements, je la travaille au grand tamis de 13 millimètres, plus rapide mais qui laisse passer les plus petites dents.

Je ne ferai qu'une pause "sandwiches" sur ma journée, les tamis se suivent mais ne se ressemblent pas : aucun ne sera totalement vide de dents, mais certains beaucoup plus productifs que d'autres.

Il est 18h30 et le soleil est déjà couché quand on repart, le pot à dents est bien rempli, la moisson sera conséquente !

Le temps de rentrer le matériel et de passer les dents à l'eau, enfin du repos !

Les pièces marquantes de cette super journée : une grande dent de dauphin Eurhinodelphis cocheteuxi, une molaire et une prémolaire (probable) de phoque Paleophoca nysti, plusieurs Notorhynchus cepedianus, une petite Alopias, une très jolie Isurus oxyrhynchus, quelques Cosmopolitodus hastalis assez grandes, un humérus et un demi-bassin de phoque, de belles bulles tympaniques de dauphins...

Et me voici encore plus motivé pour vous annoncer :

Vivement la prochaine !

Phil "Fossil"

Commenter cet article