Premières conséquences de la future loi allemande sur la protection du patrimoine

Publié le par Phil Fossil

Premières conséquences de la future loi allemande sur la protection du patrimoine

Le Musée de fossiles de Solenhofen a déjà subi les premières conséquences du projet de loi sur la protection des objets culturels et naturels.

Pour rappel, cette future loi va verrouiller les collections et le transfert des "objets culturels" dans un grand nombre de domaines, dont la paléontologie, l'archéologie et la minéralogie, et les collectionneurs redoutent la confiscation de leurs objets durement ou chèrement acquis.

Le Musée a donc perdu l'une de ses pièces marquantes, montrant sur la même plaque un ptérosaure (reptile volant) éperonné par un poisson de grande taille. (80 centimètres de longueur)

Appartenant à un collectionneur privé, ce spécimen a donc été récupéré par son propriétaire et il a très vraisemblablement déjà quitté l'Allemagne.

Malgré que la ministre de la Culture allemande, Monika Grütter (CDU), à l'origine de ce projet de loi très controversé, ait déclaré que les fossiles ne rentrent pas dans le champ d'application de la loi, à l'exception de l'emblématique Archeopteryx lithographica, oiseau primitif découvert dans la même région, il est à prévoir que l'exode des spécimens allemands d'exception ne fasse que croître et embellir...

Jusqu'au vote (ou non) par le Bundestag de cette loi qui devrait, au minimum, avoir les mêmes effets délétères sur la Science que la législation déjà existante en Italie !


http://www.welt.de/regionales/bayern/article149733961/Gesetz-vertreibt-urzeitlichen-Schnabelfisch-aus-Museum.html?fb_action_ids=924194997667233&fb_action_types=og.recommends&fb_ref=top.right


Phil "Fossil"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article