10 jours en Anjou et Alsace-Lorraine (4)

Publié le par Phil Fossil

Jeudi 25 juin 2015

Première vraie “journée professionnelle”, le monde y est plus présent, j'en veux pour preuve les problèmes de parking. On doit garer significativement plus loin sur une prairie reconvertie en parking payant.

On continue notre visite de la veille, vu la taille nettement plus imposante de la manifestation par rapport à l'an passé.

J'achète des dents de squale de Floride, quelques rares dents de requins miocènes d'Allemagne, et je continue dans le Dahkla.

Quelques coquilles actuelles et vestiges crâniens d'animaux actuels (bison et coyote) sont acquis également pour nous et notre blogopote El Lobo.

Les minéraux ne sont pas parmi mes priorités cette année, c'est une certitude. Je préfère obtenir des fossiles que je n'ai pas encore...

J'acquiers deux espèces de grandes nummulites éocènes, une série d'Egypte, les plus grandes provenant d'Arménie.

Des beaux coraux Placosmilia vidali du Santonien espagnol, et des oursins Eupatagus antillarum/floridanus de l'Eocène de Floride sont également achetés.

Mais là aussi, la fatigue arrive vite, aidée par la chaleur de plus en plus présente ! Il ne sera pas tard quand on rentrera au gîte pour se rafraîchir, se reposer et aller souper à notre resto désormais habituel... Enfin ça c'est ce qui était prévu au départ !!!

Notre amie Anna, présidente du CMPB, laquelle nous avait donné un grand coup de main lorsque la voiture nous avait lâché le dimanche l'année précédente, a le même problème que nous un an auparavant : la pompe à eau, pourtant changée peu avant le départ, a rendu l'âme.

Nous allons la récupérer ainsi que son amie au garage à Sainte-Marie pour les emmener à leur hôtel, repartons jusqu'au resto prévu avec un cinquième larron (Steve) et soupons tous là.

Excellente idée le buffet alsacien à volonté, vu la “légèreté” coutumière des plats locaux je décide de réduire drastiquement les portions.

On ramène ensuite les filles à leur hôtel, Steve à son véhicule et on rentre sur notre gîte. On est nettement plus tôt qu'à notre habitude, c'est une bonne chose...

Gros problème : la digestion est plus que pénible, j'ai un mal fou à m'endormir et la nuit est très courte et fragmentée en épisodes ! Ca promet pour le lendemain où on a prévu de faire du tourisme...

Vendredi 26 juin 2015

Le réveil est absolument pénible, la digestion n'est assurément pas terminée, je descend néanmoins déjeûner de quelques rondelles de baguette beurrée avec un peu de fromage. Avec un café, c'est tout ce que je peux avaler...

Anna, que jous avions prévu d'aller chercher et d'amener à la bourse nous téléphone qu'un exposant l'a déjà emmenée, on remonte dans la chambre et je me remets au lit pour récupérer les heures perdues cette nuit.

Il sera 15h (!) quand j'émerge enfin, on refait un saut à la bourse où je récupère des pièces peu chères, vu l'épuisement de ma personne, comme de ma bourse.

Parmi celles-ci des vertèbres de Basilosaurus, cétacé primitif du Priabonien de Dahkla. Mais aussi des fossiles lorrains chez une dame qui liquide des trouvailles locales à des prix incroyables : deux grandes vertèbres d'ichtyosaures de Lorraine à 10 euros l'exemplaire...

Un marocain vendant également des restes de mosasaures à des prix plus que correct, j'en engrange une belle série, notamment des vertèbres de Mosasaurus beaugei et morceaux de mandibules de Globidens phosphaticus.

Mes premiers minéraux sont achetés, quartz hyalins et enfumés de l'Oisans et du Massif du Mont-Blanc.

Le souper de la veille est enfin passé, en route pour notre resto habituel où les portions, bien que copieuses, sont plus digestes !

Ce coup-ci non plus, on ne doit pas nous bercer...

A suivre...

Phil “Fossil”

Publié dans Comptes-rendus

Commenter cet article

el lobo 29/07/2015 11:00

la pauvre prairie elle a pas du bien survivre de devenir parking ...
j'espère que tu vas plus étre trop fatigué et savoir récupérer ...enfin avec moi pas de balade prévue avant Cologne tu as donc du temps pour étre en forme et te soigner .... :)
bonne journée