Comment un créationniste notoire découvre un fossile important

Publié le par Phil Fossil

Le Canadien Edgar Nernberg n'est pas un évolutionniste, en effet il appartient au comité exécutif du “Big Valley Creation Science Museum”, une structure destinée à rivaliser avec les institutions scientifiques locales. Adhérant à la forme la plus extrême du créationnisme religieux, leur exposition “prouve” que la Terre date de 6000 ans environ et que les dinosaures ont co-existé avec les humains.

Malheureusement pour lui, Nernberg vient juste d'extraire un poisson fossile vieux de 60 millions d'années...

Les témoignages locaux rapportent que le découvreur est très loin d'avoir été perturbé par sa découverte, laquelle a été faite lors du creusement d'une cave à Calgary.

Et ceci pour une chose : il ne croit pas du tout qu'il soit aussi ancien que cela, tout amateur de fossile qu'il est.

“Non, cela n'a pas changé ma manière de penser. Nous avons tous les mêmes preuves, seule diffère la manière dont on les interpète” a-t-il déclaré au Calgary Sun. “Il n'y a aucune date affichée sur ces objets.”

Non, cher monsieur, aucune date. Juste, vous le savez sans doute, une datation isotopique, la géologie basique, des choses vraiment douteuses de cet acabit. Pour être honnête, je ne me sens pas plus capable de m'imaginer de quand date un fossile particulier que Nernberg l'est. Je serais un paléontologue bien désolé, vu cette opportunité. Je n'ai même jamais trouvé un fossile, donc il me tient en ce cas. Mais la science de la datation des fossiles n'est pas si fragile – au moins pas dans un ordre de quelques dizaines de millions d'années d'erreur – donc ce fossile et les roches autour de lui donnent au nouveau créationnisme en science de la terre un nouveau départ.

Mais cela peut être l'un des meilleurs exemples montrant pourquoi il est carrément impossible de convaincre quelqu'un qui est "opposé" à l'évolution, laquelle est un fait de base: Si vous pensez que les principes mêmes de la science sont dans l'erreur, à peu près tout élément de preuve présenté à vous peut être radié comme étant fabriqué ou mal interprété.

Même si vous extrayez la preuve avec vos propres mains...

La communauté scientifique est ravie et reconnaissante de la découverte, et l'Université de Calgary dévoilera les cinq fossiles jeudi. Ces poissons vivaient peu après que les dinosaures aient été anéantis, alors que d'autres espèces ont pu prospérer en l'absence des géants dans leurs propres niches écologiques. C'est un point important dans l'histoire de l'évolution de la Terre, parce que de nouvelles espèces ont été florissantes un peu partout pour compenser les niches écologiques laissées par les dinos. Les créatures de cette époque nous donnent quelques aperçus à couper le souffle de l'évolution en cours. Mais il est rare de trouver des fossiles de cet âge à Calgary, puisque la plupart des roches sont trop vieilles et contiennent des restes de dinosaures à la place.

Ironiquement, les contributions de Nernberg au Science Museum Création sont presque certainement une chose pour la trouvaille desquels les scientifiques sont reconnaissants. Il est un collectionneur de fossiles amateur, et il savait que le poisson était particulier dès qu'il l'a repéré.

"Quand les cinq fossiles de poissons se sont présentés à moi dans le godet de l'excavatrice, la première chose que je me dis est qu'ils allaient rentrer à la maison avec moi, la deuxième chose est que je ferais mieux d'appeler un paléontologue", a déclaré Nernberg dans un communiqué.

"La plupart des gens auraient négligé ces derniers. Lorsque ceux-ci ont été découverts, Edgar les reconnut immédiatement, " a déclaré au Sun Darla Zelenitsky, professeur paléontologue et assistant des géosciences à l'Université de Calgary. "Il est apparemment intéressé par les fossiles, et c'est probablement la façon dont il les vit. Une personne ordinaire aurait sans doute simplement vu des taches sur la roche."

Nernberg est apparemment à la recherche d'un moulage de l'un des poissons, afin qu'il puisse l'exposer au musée créationniste.

http://www.washingtonpost.com/news/speaking-of-science/wp/2015/05/28/whoops-a-creationist-museum-supporter-stumbled-upon-a-major-fossil-find/?tid=sm_fb

Phil “Fossil”

Commenter cet article

el lobo 30/05/2015 15:31

ha la création de la vie ... faudra du temps avant que tout les humains soit d'accord ! y'a du boulot pur mettre de l'ordre dans les croyances des gens ....
bisous