Une belle journée à Anvers !

Publié le par Phil Fossil


Ce dimanche, le soleil est éclatant malgré une température proche de zéro degré.

Il n'est pas 8h quand Yannick est arrivé. On charge le matériel minimal car le seul tamisage prévu est aux grosses mailles de 12,7 millimètres.

Arrivés sur place avec un peu de retard, notre 3ème larron Thierry n'est pas encore là. Etrange, nous nous équipons et partons vers le site à pieds, chargés du tamis, la pelle, un grand grattoir et un seau contenant nourriture et boissons. Il permettra en prime de ramener les trouvailles.

Une fois sur place, je vérifie en surface, seules quelques pointes sont ramassées mais je repère une couche prometteuse : riche en graviers noirs mais aussi en mottes d'argile.

Le tamisage fournit une série de dents sympas ainsi qu'un humérus de phoque et une grosse bulle tympanique de cachalot.

Mais la couche s'épuise, en même temps qu'elle devient beaucoup plus argileuse et humide.

Je bouge et, fatigué déjà, je travaille soigneusement au grattoir pour ne rien rater. D'autres dents sortent en moindre quantité.

A un moment je sors une grande forme triangulaire, semblant une plaquette d'argile. Je tente de la plier (tactique pour les détecter) elle ne plie pas : en la nettoyant avec les doigts, apparaît une très belle dent inférieure de Cosmopolitodus hastalis de près de 6 centimètres ! Un peu remaniée mais très complète.

D'autres endroits sont faits, un grattage superficiel livre de jolies dents mais le tas en face semble prometteur, plein de gravier noir et contenant peu d'argile.

Je commence à le tamiser, malgré une quantité incroyable de galets, il ne sort qu'une pointe ou dent par tamis. Je m'acharne néanmoins, et ça commence à donner mieux. Notamment de gros ossements de cétacés et une jolie grande vertèbre de dauphin.

Il est rapidement 16h, ceci conjugué à la fatigue d'avoir déplacé et tamisé un à deux mètres-cube, on rep
lie.

C'est en retournant à la voiture que je ramasse en surface une deuxième belle vertèbre de dauphin intacte avec ses apophyses. Un exploit, les bulls ont dû passer dessus ou juste à côté !

En rentrant à la voiture on voit l'auto de Thierry garée derrière : il est arrivé dans l'intervalle, on finit par le repérer sur le site, et le rejoindre.

Sur le chemin je ramasse une petite série de coquilles actuelles Rangia cuneata, dont trois doubles : elles sont engrangées en bonus.

Mais il est temps de repartir, Yannick a encore deux heures de route en partant de chez moi.

J'épuise les dernières forces en nettoyant les dents et ossements les plus rares, puis, quand tout est rentré, je m'effondre dans un fauteuil.

Mais, malgré les courbatures :

Vivement la prochaine !

Phil "Fossil"

Commenter cet article

el lobo 06/04/2015 08:22

Félicitation pour les trouvailles ....
je te souhaite une belle semaine , le lundi de Paques commence sous la grisaille ..

Demain après midi je vais visiter l'expo sur Lascaux mais je ne sais pas si on peut prendre des photos .... si oui je les partagerez avec vous

bisous

Phil Fossil 06/04/2015 08:39

Hello et merci !

La semaine sera courte, 4 jours à bosser c'est mieux que 5. super semaine à toi aussi !

Lascaux je pense aller le week-end prochain. Elle doit être pas mal une chance qu'ils l'ont prolongée...

Bises

Phil "Fossil"