Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Journée de détermination des restes fossiles de phoques

Publié le par Phil Fossil

 

Elle aura lieu le 18 février 2017 au Museum d'Histoire Naturelle de Rotterdam.

Durant cette journée de détermination des phoques fossiles, les experts nationaux aussi bien qu'internationaux seront présents.

Le programme sera le suivant :

11:00h ouverture du Museum, accès gratuit, café et thé disponibles
11:30h Bienvenue
11:35h Leonard Dewaele MSc (Institut Royal Belge des Sciences Naturelles, Bruxelles):
Les phoques du Miocène inférieur à nos jours, et leur biogéographie
12:25h Dr. Morten Tange Olsen (Museum d'Histoire Naturelle du Danemark, Copenhagen):
L'ADN ancien des mammifères marins
13:10h Pause
14:00h Détermination par des scientifiques dont les conférenciers du programme ainsi que Noud Peters, Klaas Post et Dick Mol
16:00h (environ) Fin du programme

Dans le cadre de l'ajout d'un reste de phoque moine dans la faune pléistocène récente de la Mer du Nord,
nous sommes à la recherche de parties de squelettes supplémentaires appartenant à diverses espèces de phoques.
Ceci est l'occasion en or de faire déterminer vos restes de mammifères marins du fond de la Mer du Nord, par exemple découvertes à Maasvlakte2 ou à Zandmotor.
Vous êtes cordialement invités à emmener vos trouvailles côtières que vous soupçonnez d'appartenir à un mammifère marin ou des restes provisoirement déterminés comme mammifères marins surtout des phoques ou morses, afin de leur donner une détermination plus sûre.

La connaissance de l'anglais (ou du néerlandais) est indispensable pour participer aux échanges de vues.


Liens en Néerlandais.

http://www.hetnatuurhistorisch.nl/activiteiten/determinatiedag-fossiele-zeehonden.html

http://www.hetnatuurhistorisch.nl/fileadmin/user_upload/documents-nmr/Activiteiten_algemeen/Determinatiedag_fossiele_zeehonden.pdf


Phil "Fossil"

 

Partager cet article

Repost 0

Une petite sortie de recherche ce samedi ?

Publié le par Phil Fossil

 


Cette semaine est annoncée dans son entièreté pluvieuse, certains jours étant prévus pires que d'autres.

Il en faut bien plus pour décourager votre serviteur, en manque cruel de fouilles depuis plusieurs semaines.

Les Fêtes étant positionnées en week-ends, et depuis la neige et le verglas ayant perturbé les déplacements, aucune prospection ne pouvait décemment avoir lieu.

Samedi prochain semble être le jour annoncé le moins mauvais, sans oublier que les prévisions, même si leur qualité s'améliore au fil du temps, sont encore loin d'être une science exacte. 

Une sortie de fouilles peut donc s'envisager.

En ce qui concerne le ou les sites à visiter, cela dépend naturellement de vos envies. Fossiles ou minéraux, tout est possible.

Merci de me contacter très vite si cela peut vous intéresser...

Je surveillerai les prévisions durant toute la semaine, au cas où.

A vos claviers !

Phil "Fossil"

 

Publié dans Annonces et Pub, Générale

Partager cet article

Repost 0

Une photo mythique...

Publié le par Phil Fossil

Une photo mythique...

 


Il y a peu, je suis tombé sur cette ancienne photographie en surfant sur le Net.

Pour le commun des mortels, elle ne signifie sans aucun doute strictement rien...

Mais, pour un fan absolu de Star Wars comme je suis, elle n'est pas loin du Saint-Graal !!!

Elle a été prise à la fin des années 70, durant le tournage de la saga de la Guerre des Etoiles, probablement durant celui de l'Episode IV.

On peut y reconnaître de gauche à droite, passablement jeunes, les acteurs (personnages) suivants :

Harrison Ford (Han Solo), David Prowse (Darth Vader), Carrie Fisher (Princesse Leia), Peter Mayhew (Chewbacca), Kenny Baker (R2D2) et Mark Hamill (Luke Skywalker).

L'éventail de leurs tailles laisse néanmoins rêveur... Entre Kenny Baker (1m12) et Carrie Fisher (1m55) pour arriver à Peter Mayhew (2m18) cela reste impressionnant !

Déjà deux d'entre eux nous ont quittés tout récemment...

Phil "Fossil"

 

Partager cet article

Repost 0

Quelques prochaines bourses

Publié le par Phil Fossil

Quelques prochaines bourses
Quelques prochaines bourses
Quelques prochaines bourses
Quelques prochaines bourses

 

Phil "Fossil"

 

Publié dans Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Excellente année 2017 !

Publié le par Phil Fossil

 


Chers Amis,

Je remercie tout d'abord toutes celles et ceux qui m'ont déjà adressé
leurs vœux.
J'ai fait la bêtise de vous envoyer mes vœux, mais, après consultation
d'un ami, Didier B., qui a un ami avocat, je me suis rendu compte de
l'imprudence de ma formulation d'origine...
Vous souhaiter une bonne année, une bonne santé et la prospérité, me
soumet en effet au risque de poursuites...

Voici donc la version rectifiée de mes vœux, qui remplace celle
prévue, et qui est en conformité avec le principe de précaution
inscrit dans la Constitution.

Nouvelle formulation :


Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite
de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier
de l'an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs
existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la
religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect
de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs
existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux
fêtes populaires programmées.

Ces vœux concernent plus particulièrement :

- la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance
particulière de votre dossier médical, ni d'une quelconque volonté de
m'immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin
traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une
convention obsèques ;

- la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant
sur votre déclaration de revenus, de votre taux d'imposition et du
montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;

- le bonheur, sachant que l'appréciation de cette valeur est laissée à
votre libre arbitre et qu'il n'est pas dans mon intention de vous
recommander tel ou tel type de bonheur.

Nota Bene :
Le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de
commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus
couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de
laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n'implique aucun
désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées
par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause...

Notamment :

- le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an
1434 de l'Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une
manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit
israëlo-palestinien ;

- le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni
un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et
reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;

- le fait de ne pas dater ces vœux du 3e jour (du Chien de Métal) du
11e mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78e cycle,
n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite "des frégates
de Taïwan" ;

- le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3e décade de
Frimaire de l'an 221 de la République Française, une et indivisible,
ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine
des institutions ;

- enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement
de valeur. Son choix tient au fait qu'elle est la seule couramment
pratiquée par l'expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect tout
comme ses locuteurs.

Clause de non responsabilité légale :

En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure.
Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait.

Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties.
Leur reproduction est autorisée.

Ils n'ont fait l'objet d'aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une
durée d'une année, à la condition d'être employés selon les règles
habituelles et à l'usage personnel du destinataire.

À l'issue de cette période, leur renouvellement n'a aucun caractère
obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur.

Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d'âge, de
genre, d'aptitude physique ou mentale, de race, d'ethnie, d'origine,
de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime
alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques,
d'appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les
destinataires.

Leurs résultats ne sont en aucun cas garantis et l'absence, totale
comme partielle, de réalisation n'ouvre pas droit à compensation.

On n'est jamais trop prudent, de nos jours...

Phil "Fossil"

 

Partager cet article

Repost 0

Excellente année 2017 !!!

Publié le par Phil Fossil

 

 

A toutes et à tous !!!

Phil "Fossil"

 

Publié dans Générale, Annonces et Pub

Partager cet article

Repost 0

Prospecter sur les plages, une bonne idée ?

Publié le par Phil Fossil

 


Les sites côtiers sont très intéressants pour nous, la mer (surtout en période de tempêtes et/ou de grandes marées) nettoie bien les affleurements côtiers ce qui permet de meilleures découvertes sans grande fatigue.

Sur les côtes européennes, une grande variété de sites à fossiles sont connus, que cela soit en Belgique (dents de requins), en France (oursins, ammonites, empreintes de pas de dinosaures, trilobites...), aux Pays-Bas (dents de requins, dents et ossements de mammifères quaternaires...), et j'en passe.

Qui n'a jamais entendu parler des sites côtiers du Royaume-Uni (être une île présente en ce domaine d'incontestables avantages!), citons en vrac : Lyme Regis, Charmouth, l'Ile de Wight, le Devon, le Yorkshire (Whitby), Folkestone, Barton-on-Sea, L'Ile de Sheppey, l'Ile de Skye en Ecosse...

L'Espagne et le Portugal sont également bien dotés en sites paléontologiques côtiers.

Les côtes maltaises sont un atout paléontologique certain, certaines plages rocheuses sont en effet constellées d'oursins miocènes et d'autres fossiles.

Ailleurs dans le Monde, de belles découvertes sont également faites sur le littoral :

Les îles fossilifères aux Philippines, où les restes de requins, raies et poissons sont monnaie courante.

L'île de Java, où les rivières et embouchures fournissent un riche éventail de vertébrés fossilisés.

Les Etats-Unis, et en particulier la Floride, les deux Caroline, la Géorgie et le Maryland, sont réputés pour les fossiles tertiaires et quaternaires.

Néanmoins, certains endroits doivent être visités avec précaution, vu que les chercheurs partagent l'environnement avec d'autres espèces, pas forcément sympathiques, amicales, ni bien intentionnées à leur égard...

(Photo de plage de Louisiane, reprise de Facebook)

Et nous nous plaignons de nos conditions de fouilles pas toujours optimales...

Phil "Fossil"


 

Prospecter sur les plages, une bonne idée ?

Partager cet article

Repost 0

Un peu plus calmes sans doute, les prochaines semaines

Publié le par Phil Fossil

 


Après la frénésie de fouilles dont a fait preuve votre serviteur en ce mois de décembre (4 jours dans le Poitou et 2 dans le Cénozoïque belge), la période des fêtes est sans conteste l'occasion d'un peu de repos.

Ce qui ne voudra pas dire une totale inactivité !

En effet, en revenant du bureau j'ai eu tout récemment le plaisir de mettre la main sur deux belles lattes en bois attendant le ramassage des ordures, et reparties aussitôt pour un recyclage assuré !

Elles tomberont, en effet, à pic pour réaliser un tamis de grande taille dont l'idée m'est venue depuis quelques temps déjà.

Les bois mesurant environ 160 et 150 centimètres, cela permettra de réaliser une surface totale de 80x75 centimètres.

Mais cela m'impose d'aller acquérir de la toile blanche plastique solide, car les chutes me restant de la dernière fabrication de tamis sont indubitablement trop réduites pour cela...

J'ai donc fait un saut rapide dans le plus grand magasin Brico de Bruxelles, ce qui m'a permis de revenir avec un rouleau d'un mètre (sur trois) de toile et une griffe de jardin rotative dont j'ai pu éprouver l'utilité lors de la dernière visite dans le Lédien.

Même si j'avais quelques appréhensions quant au trajet de retour avec tout ce matériel (à pied, en métro, en train et en bus) le tout s'est passé sans encombre et je suis même arrivé plus tôt à la maison !

Si à première vue une toile plastique peut sembler très fragile en comparaison avec son équivalent métallique, mon expérience a amplement prouvé qu'elle est plus résistante, surtout que la majorité des toiles métalliques actuelles sont soudées et donc moins aptes à supporter les quantités affolantes de sable dont je charge allègrement mes tamis.
 
Cette toile de maillage 9x11 mms permet en outre une séparation extrêmement rapide du sédiment (ce qui diminue d'autant les contraintes sur la toile), spécialement celui un peu moins riche et donc autorise le tamisage de très grandes quantités de sable dans le même temps.

Bien sûr, un tamis de cet acabit aura du mal à se laisser manipuler par une personne seule, me direz-vous.

Mais les possibilités sont multiples : ou bien on le charge, on se met à deux, chacun à un bout, pour tamiser ensemble et on récupère les trouvailles de manière alternée;

Ou bien, ce qui devrait être la solution la plus souvent utilisée, je le place incliné à l'aide d'une latte en bois supplémentaire, je jette les pelletées de sable au dessus et je laisse travailler la gravité : le résidu de tamisage descendra tout en bas, bien nettoyé !

On peut même le déposer sur deux tamis de maillage plus réduit, histoire de bien récupérer tout ce qui, d'aventure, en tomberait.

Les deux solutions seront praticables, en fonction des envies du moment...

Il me tarde déjà d'arriver au week-end, histoire de le construire... Pour le tester, il faudra encore attendre un peu ! Sans doute le tout début de 2017.

En annexe, quelques photos récupérées d'Internet pour vous donner une petite idée de ce que sera "la bête".

Phil "Fossil"

 

Un peu plus calmes sans doute, les prochaines semaines
Un peu plus calmes sans doute, les prochaines semaines

Partager cet article

Repost 0

Encore un week-end TRES occupé !

Publié le par Phil Fossil

 


Ce vendredi, je pose mon dernier jour de congé de l'année, n'ayant aucune envie de le perdre alors que les sites fossilifères n'attendent que ma visite !

Michaël est là très tôt, 7h15, cela ne me change pas beaucoup vu qu'à cette heure là, en semaine, je termine de me préparer pour partir au bureau.

N'ayant plus la possibilité de visiter la carrière de Bierghes, nous jetons notre dévolu sur une sablière lédienne des environs de Gand.

Avant 8h, nous nous présentons au bureau, afin d'obtenir le précieux sésame et signer la décharge de responsabilité.

On y apprend que les visites à des fins de collecte de fossiles n'y seront désormais plus autorisées : la faute, à nouveau, à quelques inconscients qui travaillent à des endroits prohibés autant que dangereux, et qui, en prime, y passent en week-end alors que cela est interdit par les propriétaires !

Et, comme toujours, les chercheurs honnêtes qui jouent le jeu sont punis comme les autres !

Désirant mettre à profit ce qui est donc notre toute dernière visite, on repère avant même le lever du soleil quelques endroits prometteurs.

Je tamise une couche peu concentrée mais payante, quand Michaël m'appelle, en le rejoignant, je ramasse quelques belles dents en surface, dégagées par les précipitations.

Je vois ce qu'il veut me dire : une ravine dégagée par les pluies montre une couche riche et très étendue. Je termine le peu de couche restante avant de bouger.

On se met alors à travailler à deux, sans oublier que le front de la ravine est haut et risque à tout moment de s'ébouler.

Quand cela devient trop risqué, on fait s'effondrer des parties, avant de re-dégager de la couche et continuer.

Il est néanmoins passé 16h quand, épuisés (tous les deux) et frigorifié (moi) on repart vers la voiture.

La moisson personnelle est très convenable : une assez grande Otodus auriculatus, de belles grandes Striatolamia macrota, un palais de poisson Pycnodus toliapicus avec 4 dents rondes de couleur différente, et un élément de triturateur de chimère probable. (Le tout premier pour ce niveau, en ce qui me concerne...)

Bref, une super journée, qui contrebalance autant que faire se peut la mauvaise nouvelle de ce matin.

On rentre très fatigués, je décharge le matériel, le demi-seau de résidu de tamisage et les trouvailles, je range le tout et je m'affale dans un fauteuil.

E-P-U-I-S-E !!!

Le nettoyage attendra bien le lendemain...


Le samedi, courses diverses, je me lève très tard et j'ai juste le temps de passer à la banque avant sa fermeture. Les autres enseignes sont ouvertes plus tard, donc pas de souci.

Après deux heures de marche, je suis à nouveau content de me reposer un peu avant de ressortir pour passer les dents lédiennes à l'eau, et étaler le tamisat dans une caisse plate pour son séchage.

Cela fait, il fait quasiment noir et je rentre.


Le dimanche, on part plus tard, Renaud a prévu d'être chez moi vers 9h30, devant prendre livraison de la voiture de location avant celà.

On embarque tout le matériel, bien stocké dans de grands sacs solides afin de ne pas salir le véhicule; les boissons, les vêtements supplémentaires, tout est empaqueté.

Un arrêt rapide à notre station service de Waarloos pour un café et de quoi manger, et on repart pour le port d'Anvers.

Nous ne sommes pas les premiers, j'avise une butte intéressante et je commence à la tamiser.

Si les trouvailles sont petites, elles sont assez nombreuses et de jolies choses en sortent avec régularité.

Canine et "molaire" broyeuse de poisson sparidé, 3 dents de dauphins, une très jolie Galeocerdo aduncus, des Notorhynchus cepedianus de bonne facture, plus les petites Araloselachus vorax, Hypoprion acanthodon, Isurus oxyrhynchus et Cosmopolitodus hastalis.

A signaler aussi, une dizaine de bulles tympaniques de dauphins.

Le soir tombe assez vite, c'est d'ailleurs amplifié par la brume tenace qui s'est levée sur la zone. 

Mais ce brouillard a un effet amusant : en effet il tamise (normal pour chercher des dents dans le sable, vous me direz) la lumière des nombreux luminaires proches, ce qui donnant l'impression d'un tube fluo géant nous permet de continuer à chercher, et à trouver !

Il faut néanmoins, la fatigue et les courbatures devenant importantes, se décider à repartir.

Non sans avoir descendu les tamis, outils, seau et sac de tamisat, sans oublier les boissons, reste de nourriture et les nombreuses vidanges amenées par nous et quelques autres chercheurs indélicats qui les ont abandonnées sur place !

Quand tout a été copieusement secoué pour en faire tomber un maximum de sable, et bien emballé dans les grands sacs, on peut repartir.

Un petit arrêt à une enseigne de restauration rapide proche de mon domicile, et je peux enfin tout sortir de la voiture.

Je prends même le temps de passer les trouvailles à l'eau avant de "fermer la boutique" et de me jeter dans le fauteuil !

Plus question de faire quoi que ce soit jusqu'au lendemain, c'est certain, mais...

Vivement la prochaine !

Phil "Fossil".

 

Encore un week-end TRES occupé !
Encore un week-end TRES occupé !

Partager cet article

Repost 0

Quelques photos souvenirs...

Publié le par Phil Fossil

 

Notre cher ami Werner s'est décidé à publier de vieilles photos de nos sorties communes sur Facebook, je me vois suite à celà retomber dans une certaine nostalgie.

Celle des trouvailles pléthoriques que nous faisions ensemble, il y a pas mal d'années déjà, lorsque les travaux de dragage du Churchilldok battaient leur plein.

L'on travaillait alors au tamis, quasiment chaque week-end, des couches à gravier de la base du Pliocène afin de récupérer de nombreuses dents de requins, mais aussi des restes de dauphins, baleines, cachalots et phoques.

Si votre serviteur est encore régulièrement sur sites, les moissons n'ont plus grand-chose à voir avec ce que l'on pouvait espérer mettre au jour à l'époque...

Néanmoins, nonobstant cette quantité plus réduite, des espèces rares sont encore engrangées, certaines attendues depuis bien 10 années (Megachasma), d'autres peu courantes (Somniosus, Hexanchus symphysaire) ce qui vaut toujours la peine.

Tant qu'on trouve, on serait bien mal venu de se plaindre !

Phil "Fossil"

 

 

Quelques photos souvenirs...
Quelques photos souvenirs...
Quelques photos souvenirs...

Partager cet article

Repost 0